AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Va pourrir en Enfer ! [Matteo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mar 23 Aoû - 1:26



Plus de Gossip Girl à ses trousses. Plus de regards en travers des gens autour d'elle. Lily pouvait enfin commencer à souffler un tout petit peu. Brown semblait redevenir comme avant. Les cours recommençaient tout doucement, des conférences étaient de nouveau remises au goût du jour. Quant aux emplois du temps... Eh bien, la belle blonde avait eu de la chance voilà tout. Elle allait pouvoir quitter le campus toujours ou presque tôt pour pouvoir aller rejoindre sa puce, son ange, son enfant, Sarah. Lily se dirigea vers le tableau d'affichage afin de voir les changements sur le campus même. Peut-être des nouveaux profs ou un truc dans le genre, des nouvelles options aussi sûrement. La jeune femme suivait toujours le cursus histoire de Brown, mais aurait bien aimé testé des cours qui n'avaient aucun rapport comme... Eh bien... Le droit ? Ou la politique ? Même si cela avait plutôt un lien avec l'histoire... Enfin. Tout est lié à l'histoire. Tout.

Lily salua plusieurs personnes, les vraies, les sincères qui lui dirent bonjour, n'essayant pas de récupérer au passage une ou deux infos sur sa condition matrimoniale. Le couloir était déjà plus bondé qu'il y a deux heures et cela allait empirer avec la venue à nouveau des élèves, mais cela, sans qu'elle ne le comprenne, faisait très plaisir à Lily... Étrange non ? Elle qui avait tant redouté de voir du monde pendant les vacances appréciait désormais le contact avec le peuple de Manhattan. Un peu snob comme expression ?

Le panneau d'affichage n'était pas encore assailli d'un tas de monde et Lily put arriver tranquillement devant les différentes annonces. Le professeur Mitchell qui enseignait l'histoire de l'art contemporaine n'était plus présent, remplacé par Mademoiselle Pattoristi. La belle blonde soupira. Malgré le fait qu'elle n'ait qu'une heure avec le vieux monsieur, elle l'aimait beaucoup. Restait à voir qui était cette mademoiselle. Lily fit le tour du tableau et ne trouva aucune information intéressante. Les conférences prévues, dont une aujourd'hui, ne la concernait pas. C'était sur la politique internationale. Très peu pour elle.

Lily reprit son sac en bandoulière très léger pour un premier jour et partit en direction de la sortie de Brown. Ses cours débuteront dans une semaine, elle n'avait plus rien à faire ici. La jeune femme arriva sur la cour principale avant de passer sous un arc de pierre qui reliait deux parties du campus. L'ancienne, avec tous les édifices en pierre et la nouvelle, les chambres des étudiants que Lily avait refusé pour rester vivre chez elle, mais également le parc rénové.

Le destin décida pour elle à ce moment à tous les coups, mais le fait est que Lily regarda à droite d'elle même lorsqu'elle arriva derrière l'arc. Pourquoi ? Aucune raison valable. Un réflexe peut-être. Là, se trouvait deux personnes. Une, bien connue ici, le doyen. Lily ne lui avait jamais vraiment parlé mais le respectait de pouvoir diriger un tel endroit. L'autre personne... L'autre personne est celle qui lui a tout vola. L'autre personne est celle qui l'a détruite. L'autre personne est celle qui hante ses cauchemars, qui a fait d'elle une fille autre que celle qu'elle est désormais. L'autre personne la fit perdre ses moyens. Lily resta plantée, contre le mur, à regarder ces deux hommes discutaient comme si tout allait bien, que la vie était belle, en se demandant se qu'elle devait faire. Ou plutôt ce qu'elle devrait faire, car pour l'instant, aucun de ses muscles ne pouvaient bouger. Comme lors de cette fameuse nuit...

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mar 23 Aoû - 13:50


Ce matin, mon très cher et très riche paternel, m'appelait pour me demander d'aller entretenir ses relations avec le doyen de Brown. Je ne savais pas véritablement comment j'allais devoir m'y prendre, je fus tenté de lui raccrocher au nez et de lui dire de s'en occuper seul comme un grand. Je me massais les tempes, et baillais, qu'est ce que vous voulez que je dise à ce vieux con de doyen de Brown hein ? Je fus tiré de mes réflexions lorsque que j'entendis un gémissement, bordel, je lui avais pas dit de dégager à cette conne. Elles comprennent rien ces derniers temps, je supporte pas d'avoir à me répéter, je vais la foutre dehors à poils cette idiote. Je la secouais, et lui criais de dégager, je n'offres pas le café, ni le petit déjeuner, je ne suis pas un hôtel, je t'offre une partie de jambes en l'air, soit déjà bien contente d'avoir ça de ma part. Je la poussais hors du lit, pour qu'elle comprenne que j'étais très sérieux. Il y a ceux qui laissent la fille partir d'elle même, et d'autre, comme moi, qui les foutent dehors sans autre forme de procès. Elle quitta ma chambre, puis mon duplex sans demander son reste, t'avais surtout pas intérêt. Je sortis de mon lit enfilait un caleçon et me fit du café.

Après une douche, j'enfilais une chemise bleue clair, un pantalon de costume anthracite, et un gilet bleu marine, une paire de chaussures en cuir, je pris mon ipad, et je quittais les lieux, fermant mon duplex et je pris la limousine pour me rendre à Brown. Franchement, je compte pas y rester bien longtemps. Je n'aime pas ce genre de conversation très hypocrite et surtout très intéressé. Moi, ça ne sert pas mes intérêts, mais comme on dit, autant ne pas fermer ces horizons, ce genre de relations peut toujours me servir, dans la limousine, je vérifiais chacun de mes rendez vous du jour, et planifiais aussi ceux du cabinet du sénateur, j'étais assez polyvalent, mais pour l'instant, je ne supportais que plutôt mal d'être au service de quelqu'un aussi puissant soit il, ça me soulait sévèrement. Arrivé enfin à Brown, je pris la grande allée qui menait au bureau du Doyen, où je fus accueillis très chaleureusement par celui qui dirigeait cette prestigieuse université où nous étions de généreux donateurs, donc il avait intérêt à être conciliant, nous avons surtout parlé affaires, je n'en ai absolument rien à foutre de ces vacances avec mon père ou du dîner organisé par ma mère. J'en ai définitivement rien à foutre, franchement. Je lui fit comprendre qu'il me faisait quand même un peu chier, il me fit un large sourire en me disant qu'il faudrait que je passe plus souvent, n'y compte pas l'ancêtre, il me raccompagna, et continua sa conversation, je ne l'écoutais que d'une oreille, lorsque je remarquais une étudiante qui semblait... Oh mais dîtes moi.

Je la reconnais. Impossible d'oublier son visage. Mon visage se transforma, j'eus un sourire, pas de ceux qui sont chaleureux. Le doyen quitta les lieux et je décidais de m'avancer vers elle. C'était elle, cette fille qui fut victime de mon impulsivité, je ne pouvais pas pas oublier ce regard plaintif, ce moment où elle a bien compris que je la détruirais, corps puis âme. L'oublier ? Impossible, la détruire fut presque aussi jouissif que la forcer. J'arrivais enfin à sa hauteur et la fixait enfin. Voilà bien longtemps que je n'avais pas vu ce visage. Allons, allons, ne te crispe pas, je ne vais pas te manger. Enfin peut être que si, et peut être même comme la dernière fois. Who is scared of the big bad wolf ? « Tiens, tiens mais qui voilà. »
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mar 23 Aoû - 14:36


Le temps semblait s'arrêter autour de Lily. Une boule commença à se former dans son ventre qui petit à petit obstruait sa respiration de plus en plus sacadée. Il fallait qu'elle se calme pour ne pas perdre ses moyens. Elle aurait voulu penser à quelque chose qui l'obligerait à partir d'ici mais elle n'avait pas de rendez-vous prévu. Tous ses amis préparaient leur rentrée, ou avaient leurs occupations. Quant à l'hôpital mieux ne valait pas y songer. Dire que Sarah était la fille de cet homme. Ce dernier qui était libre comme l'air, qui faisait ce qu'il voulait quand il voulait. Inspiration. Expiration. Inspiration. Expiration. Chut. Calme. Lily se plaça un peu plus, espérant être hors de vue des deux hommes puis posa son sac. Il n'y avait personne autour d'elle. Elle pouvait laisser cette larme coulait. En souvenir de cette nuit.

La jeune femme entendit les crissements des pierres, la prévenant que quelqu'un venait à elle, parce qu'il n'y avait rien là où elle était. Lily essuyait avec le dos de sa main sa larme puis essaya de se refaire un visage convenable. Et si c'était le doyen qui venait ? Lily respira calmement tentant de se détendre. Bien. Il y avait du progrès. L'ombre commença à se dessiner. Non...

Lily fut tétanisée. Non. Rien que cette ombre lui donnait la nausée. Non ! Devant elle, près d'elle, trop près d'elle, se tenait cet homme dont elle ignorait tout jusqu'à son nom. Cet homme qu'elle avait appris à détester au fil du temps. Qu'elle avait tenté d'effacer de sa vie. Mais avec sa fille au quotidien elle ne pouvait que se rappeler de lui. Elle n'avait pas de photo de lui pourtant chaque trait de son visage était gravé dans sa mémoire. Le souvenir de leurs lèvres collaient lui revint. Dégoût d'elle même.

Avec un sourire des plus insolents, l'homme lui adressa la parole avec un ton doucereux à faire froid dans le dos. Lily ne put bouger. Tout ce qu'elle pouvait c'était le regarder droit dans les yeux et essayer de ne pas faire la femme soumise.

[Arf... Je sais pas si ça va t'aider :S Si tu veux que j'édite, envoie moi un MP ! Wink ]

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mar 23 Aoû - 18:00


Tétanisée, je suis le fantôme d'une période qu'elle aurait certainement voulu oublier. Mais je compte faire en sorte que cela n'arrive jamais. Je marque les esprits, ce n'est pour que l'on m'oublie ensuite. Je ne connaissais pas vraiment son nom, j'avais entendu un Lily le soir où, mais rien de plus. Ma simple présence doit lui rappeler beaucoup de choses et je ne pense pas qu'elles soient très agréables, bien au contraire. En tout cas, pour moi elles l'étaient, et c'est certainement le pire de son histoire. Elle ne disait rien, respirait difficilement, tout devait lui remonter en mémoire, mais elle n'avait rien oublier, tout se lisait dans son visage. Elle était paralysée, j'aime l'idée que l'on me craigne, j'aime l'idée qu'elle puisse ne plus pouvoir dire un mot, que la seule chose à laquelle elle pensait c'était tout ce qui l'avait détruite, tout. Je restais sans un mot, profitant de la peur que je pouvais lire dans ces grands yeux, si elle pouvait pleurer, ne serait-ce qu'un peu, je pense que je jubilerais. Je n'étais maintenant, pas du tout à quitter les lieux. Elle ne disait mot. Comme la dernière fois, comme ce soir là, où elle n'avait quasiment pas protesté, elle n'avait fait que geindre.

Son silence commençait même à m'énerver. Elle est faible, et méprisable, n'avait elle donc jamais chercher à devenir forte, si elle avait peur de moi, elle aura toujours, toujours peur de moi cette petite idiote. Je continuais de sourire en ne lui laissant plus aucune échappatoire, elle devait simplement être perdu dans un flot de souvenirs. Mais moi j'avais maintenant décidé de jouer avec elle, de jouer avec cette peur qui la tiraille. « Ce soir là t'as aussi perdu ta langue ? » Je m'avançais un peu plus. Je me demandais bien comment elle avait pu vivre tout ça, je me demandais si elle faisait des cauchemars de moi, je me demandais si elle était allée se plaindre à son papa et à sa maman, ou trop honteuse elle était montée dans sa chambre, pleurant toutes les larmes de son coeur, se faisant la promesse de protéger ce secret coûte que coûte, je penchais pour la seconde option, et c'est tout à ton honneur, et c'est surtout dans mon intérêt, mais maintenant il est trop tard pour te plaindre, il fallait le faire il y a cinq ans.
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mer 24 Aoû - 15:11


A nouveau il brisa le silence dans lequel s'était murée depuis deux minutes Lily. Il lui rappelait Thybalt. Un mec qui était venu la narguer le jour après le viol. Qui avait cru tout savoir de la vie ? Et qui croyait qu'il était le meilleur... Naturellement. Comment s’appelait il ? Qui était-il ? Etait-il un salaud tous les jours que sa misérable vie lui offrait ? Oui bien avait-il trop bu ce soir là ? L'assurance qu'il dégageait en étant face à elle lui soufflait qu'il était même fier de lui... Lily regarda autour d'elle, lâchant le regard ténébreux du père de son enfant et essaya de reprendre ses esprits. Réfléchir, réfléchir, réfléchir. Tous deux étaient à Brown. Brown voulait dire grande université. Même si le peuple n'était pas encore tout à fait présent, ils n'étaient pas isolés. Elle ne devait pas avoir peur de lui. Lily remit correctement son sac, qui se trouvait par terre entre ses jambes puis prit pour la première fois la parole face à lui.

- T'es qu'un pauvre con qui a profité d'une fille complétement bourrée ! T'es fier de toi de m'avoir br...

Pas dire briser. C'était montrer sa faiblesse.

- D'avoir profité de moi ? J'espère que t'as pris ton pied au moins !


Comment osait-elle dire ça ? Elle, qui avait supplié à qui voulait bien l'entendre de lui effacer sa mémoire, faisait un affront à ce mec qui était âgé de quelques années de plus qu'elle et qui était très puissant. Que ce soit au niveau du physique, on pouvait que constater la présence de ses muscles, du mental, à vrai dire son regard dégageant une telle confiance en soi était désarmant mais également au niveau social. Lily ne savait pas qui s'était. Mais discuter avec le doyen de Brown, ce n'était pas donné à tout le monde. Ni même aux élèves à vrai dire.

Maintenant que ces phrases avaient été lâchés, celles qu'elle retenait en elle depuis tellement longtemps, Lily ne quittait plus du tout du regard le jeune homme. Avec ce qu'elle venait de faire, partir maintenant aurait été une attitude digne des plus grandes cruches. Mais également de plus grande intelligence... Elle avait sûrement dû l’énerver. Ou alors attiser sa pitié envers elle. Sa réaction n'était pas prévue à l'avance mais le fait qu'un jardinier passa derrière eux à cet instant la rassura beaucoup.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mer 24 Aoû - 16:35


Me provoquer hein ? Alors que tu n'es quasiment pas sure de toi ? Oh franchement, tu es pathétique ma petite. On dit que la meilleure des défenses c'est l'attaque ? Pas avec Matteo. Pas avec moi. Moi, j'ai la confiance, l'intelligence, le statut social, et l'argent. Je suis ce qu'il y a de plus haut dans la chaîne alimentaire de l'Upper East Side, les filles comme toi, je les brise, et après elles peuvent bien pleurer dans leur lit, que je dormirais tranquillement. Ni scrupules, ni regrets. Sinon, je n'avancerais jamais. Elle voulait me provoquer, elle voulait me faire cette affront, chez d'autre filles ça aurait pu m'exciter, car la provocation va bien avec un caractère fort et fier, mais alors quand elle vient d'une fille apeurée par le méchant loup, c'est juste ridicule. Tu es ridicule. Tu as pris un peu de caractère après ce que je t'ai fais subir, grand bien t'en fasse ma chère et douce petite Lily. Mais je suis Matteo Hummel, et toi ? Tu es qui ?

Je la regardais me sortir ces petites phrases clichés au possible, et je commençais à rire. Elle bafouillais, que voulais tu dire .. hein ? Br .. pour Briser ? J'espère que c'est le cas, j'espère véritablement que je t'ai détruite, si tu veux me provoquer prépare toi à entrer dans un jeu qui n'est pas à l'ampleur de ta personne. Je m'avançais, la faisant reculer un peu. Mon sourire se transformait en rire. Son petit pique m'avait bien fait rigoler, je suis peut être le seul à avoir pris un pieds d'enfer, autant physique que psychologique ce soir là. Tu es idiote ou complètement irresponsable ? Je ne suis pas comme tes petits copains à qui tu peux parler comme ça, je te rappelle que celui qui t'a détruit c'est moi, watch you mouth. Je la regardais, prêt à lui faire comprendre que moi la provocation, c'est peut être moi qui l'est révolutionner. Mais moi, je suis méchant, je suis le salaud, le petit con, l'être immonde, l'odieux manipulateur, le puissant tyran, le terrible amant, le violent Matteo. Je haussais un sourcil, arrêtant de rire, le regard hautain et méprisant. « Tu n'as pas été très farouche ce soir là. C'est certain, pas même un cri. »

Je souriais, encore une fois. Je veux que tu sois mon jouet. Je souhaite revoir cet espoir dans tes yeux doucement s'éteindre. Je te prendrais tout. « Mon pied ? Ce fut extraordinaire. Mais si tu n'as pas pris le tien, je peux y remédier une seconde fois. Dans une autre ruelle, ça te dis pas hein .. Lily ? » lui murmurais-je. Ton petit caractère là, il me fait simplement rire. Simplement rire. Tu es quoi ? A part la victime de mon impulsivité. Tu devrais t'en contenter. Ne me provoques pas. La dernière fois, tu ne t'en t'es pas tirée de la meilleure des manières.
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Ven 26 Aoû - 15:06


Pourquoi ce jardinier était-il parti aussi vite ? Pourquoi n'avait-il pas vu qu'une jeune femme, qui ne pouvait pas passer inaperçue avec ses cheveux blonds, était en position assez délicate avec un homme qui n'avait pas l'air très chaleureux ? Lily le suivit du regard et vit qu'il entra dans sa tanière, la cabane à outils. Bien. Au moins, si il y avait un problème, elle pourrait tenter de l'appeler. Si ce n'était pas trop tard... Car la suite des événements ne s'annonçaient pas glorieuses, glorieuses. La provocation dont avait fait preuve la belle blonde n'avait eu la suite escomptée. Pourquoi voyait-elle cette lueur méprisante dans ses yeux ? Il lui avait tout pris, qu'est-ce qu'il voulait de plus ? Sa peur ? Son corps à nouveau ? Ou bien quelque chose d'autre ?

Leurs corps n'étaient qu'à une vingtaine de centimètres l'un de l'autre, et Lily pouvait déjà sentir son odeur. La même qu'il y a cinq ans. Celle d'un monstre égocentrique qui fait ce qu'il veut sans penser aux conséquences. Se posait-il des fois la question "Est-ce que je pourrais un jour mettre enceinte une de mes victimes ?". Pas sûr. Si leur rencontre allait plus loin comme il venait de le suggérer et qu'il passait sa main sur le ventre de Lily, il sentirait bien les vergetures... Comprendrait-il ?

Sa bouche était toujours contre son oreille et Lily n'arrivait plus à bouger. Tétaniser face à lui. Sa respiration allait bientôt être terrible si il ne bougeait pas de là rapidement. Elle qui avait prévu d’appeler le jardinier en cas de besoin, ne pouvait rien faire. Son corps s'était tout simplement geler par la peur. Non... Il ne pouvait pas lui refaire ça une seconde fois. C'était inhumain ! Il devait bien avoir un cœur quelque part en lui !

Une lueur d'espoir naquit dans les yeux bleutés de la jeune fille. Un groupe de gens arrivèrent près de l'endroit dans lequel ils étaient. Deux filles et un garçon. Ils s'arrêtèrent rapidement après avoir vu Lily et le jeune homme. La blonde et la rouquine sourirent comme des bêtasses à la jeune femme et le garçon s'en alla toute de suite, l'air gêné. Aveugles. Ils n'avaient pas vraiment lu l'article de Gossip Girl... Le véritable article était qu'elle était une fille faible et que Phoenix la martyrisait. Le problème est tout le monde préférait le scandale à la réalité. Putain de Manhattan.

- Non...


Dans un simple souffle elle avait murmuré ce mot. Non. Elle ne voulait pas. Mais ne pouvait pas le dire autrement que dans ce murmure tellement pitoyable. Le regard fuyant celui du jeune homme, Lily observait l'arbre en face d'elle. Un de ses derniers mots lui revint en tête. Son prénom. Comment savait-il ? Elle ne lui avait jamais dit. Thybalt ? Possible. Il avait un fort avantage sur elle. Du moins croyait il. Elle, elle pouvait détruire sa carrière, si il en avait une naturellement.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Dim 28 Aoû - 20:13


Elle commençait sérieusement à me souler avec son manque d'assurance. Tu es blonde, tu as l'air innocente donc il faut que tu joues les victimes ? C'est si facile de jouer ce rôle là. Je sais que je suis le grand méchant loup, je sais que je suis celui qui fait du mal, mais si je continue c'est parce que je suis l'impuni, celui qui reste intouchable. Je me souviens de cette odeur, je me souviens d'elle, oui, elle et sa petite bande copains débiles qui s'amusaient à boire et à fumer à un âge où on devrait rester chez soi si on avait des parents normaux. A 15 ans, ça jouait dans les rues et ça s'étonne que ça termine mal quand ça rentre seule chez elle, je ne dis pas que c'est de ta faute, mais franchement c'était comme laisser une seringue d'héroïne face à un junkie. Tu étais du met de qualité dans un endroit miteux, franchement, c'était trop tentant. Et je n'ai jamais, au grand jamais su résister à la tentation des jolies filles, coureur de jupons invétéré, je ne peux m'empêcher de me jeter dans leurs bras, qu'elles m'y accueillant ou non. Mais la plupart du temps, c'est toujours un grand Ouii ! Elle était très de moi, et je sentais bien son mal à l'aise, je sentais bien l'effet que je faisais sur elle, elle avait peur, peur que le cauchemar recommence. Je me reculais, soupirais méprisant et allumait une cigarette, fumée que j'expirais au visage de la demoiselle, qui semblait chercher du regard cette bande d'abrutis post-adulte complètement débiles. Je haussais un sourcil, du secours ? Chez des étudiants ? Tu dois être désespérée ma pauvre fille. Lily. C'est tout ce que je savais d'elle, elle et sa bande n'aurait peut être jamais du sortir ce soir là.

Elle murmura un non, comme une plainte, elle suppliait presque. T'épargner ? Je crois que c'est un peu tard après ce que je t'ai fait subir, je pourrais m'évanouir dans la nature et tu n'entendrais plus jamais parler de moi, mais ça je ne le peux pas, pour deux raisons, il faut que je garde une emprise sur toi, et surtout parce que ça me plaît beaucoup ton regard de chien battu. C'est un véritable cadeau de noël avant l'heure. Je dois garder une emprise sur toi au cas où tu souhaiterais raconter notre petite aventure d'un soir, je ne voudrais pas que tu ouvres trop ta bouche en tes lieux peu avantageux pour moi, je veux ma vie politique et ce n'est pas une petite arriviste dans ton genre qui va m'en empêcher. SI tu parles ma belle, je te détruis, je te détruis corps puis âme, tu me supplieras d'arrêter. Tu ne sais même pas à qui tu as affaire petite idiote. Et bien entendu, tout se déroule comme je le prédis, et pas autrement. « D'ailleurs, si tu souhaitais parler de notre petite affaire, je te le déconseille vivement, il pourrait t'arriver bien pire qu'une simple partie de jambes en l'air dans une ruelle. Et tu sais bien, même si tu ne me connais pas, que je suis un salaud. Alors ne joue pas avec le feu ma petite Lily, tu pourrais brûler tes ailes. »

Je la fixais sans gêne, jugeant ce corps qui avait murit avec l'âge, j'en ferais bien une nouvelle fois mon quatre heure. Je tirais sur ma cigarette, appréciant le spectacle de ce corps de femme coincé entre la peur et la révolte, car oui, il est évident qu'elle veut se révolter face au tyran que je suis. Mais ça c'est une autre partie de notre histoire commune. J'adore le nous dans cette histoire. Car il est blessant, nous partageons quelques chose Lily et c'est ça qui est le plus horrible pour toi, et le plus jouissif pour moi.


Dernière édition par Matteo L. Hummel le Dim 23 Oct - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mer 19 Oct - 15:56



Toutes les personnes qui avaient un jour vécues un drame qui avait détruit leur vie, pensaient-elles revoir la personne à l'origine de leurs souffrances physiques et/ou morales ? Surement pas. Il pensait être à l'abri, dans les bras de leurs proches qui leur disaient inlassablement "Tout ira bien", "C'est fini." ou une autre débilité dans ce style là. Si les personnes du onze septembre avaient à un moment rencontrés Ben Laden, qu'auraient-ils fait ? Auraient-ils eu la même réaction que Lily avait maintenant devant cet homme qui lui avait tout pris et en même temps offert sa fille ? Auraient-ils peur du pouvoir que la personne en face d'eux, tellement dangereux, peur de l'avenir immédiat, de ce qui pouvait se passer en quelques minutes ?

La proximité entre les deux corps faisait frissonnait la belle blonde. Les souvenirs remontaient à la surface, vieux de plus de cinq ans maintenant, quasiment six, et pourtant, toujours intacte. Les lèvres se cherchant dans la nuit, avant de se rendre compte de se qui se passait. Ses mains se promenant librement le long de son ventre, caressant ses hanches tendrement et avec une brutalité qui faisait office de contraste. Ses lèvres embrassant la moindre parcelle de sa peau... Et elle. Elle qui était tétanisée. Bourrée certes. Mais qui pourtant se rendait compte de ce qui était en train de se dérouler. Elle n'avait pas la force de crier. Lily se souvenait bien à présent de ce qui l'avait empêcher d'appeler à l'aide. C'était cette peur, pourtant débile, mais présente, de passer pour une putain tout simplement...

Lily osa lever les yeux vers le jeune homme. Elle avait peur. Elle ne pouvait ignorer ce sentiment. Surtout après les paroles qui venaient d'être prononcées par le beau ténébreux. Se brûler les ailes... Oui, elle allait se brûler les ailes. Tout ce qui lui importait désormais, c'était de pouvoir partir rapidement de cet endroit. De s'échapper de l'emprise de son violeur. Et pour ça, elle n'avait qu'une idée en tête... Cette dernière la dégoûtait surtout après tous les cauchemars qu'elle avait pu faire. La belle blonde pensa à Sarah quelques secondes, cherchant le courage qui lui manquait puis s'avança d'un pas mesuré vers Matteo. Celui-ci la regarda marcher vers lui avec un visage inexpressif. Lily savait qu'elle faisait une connerie. Elle le savait. Mais continuait. Sombre idiote qu'elle était...

Le jeune maman entoura la nuque du jeune homme de ses mains fraiches puis rapprocha ses lèvres des siennes, juste avant d'y déposer un baiser. Il fut court et pourtant long. Tout remontait. Elle avait envie de vomir. Mais pourtant elle restait. Elle restait pour pouvoir déguerpir ensuite plus rapidement.

Avant que Matteo ait pu faire quoi que ce soit, Lily se dégagea de lui et commença à décamper. Ce qu'elle espérait c'est qu'il la laisserait tranquille, content d'avoir eu son foutu baiser. Tandis que son rythme s’accélérait afin de pouvoir échapper le plus rapidement possible à son agresseur, Lily ne se rendit pas compte de ce qu'elle venait de faire. D'une Matteo la suivait..., et de deux, son sac s'était ouvert, laissant une photo de Sarah voltigeait dans les airs...

(Désolée de la réponse vraiment nulle et surtout de l'attente >.<)

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Dim 23 Oct - 14:15


Si la folie était un trait de caractère, Lily en était certainement atteinte. Après ce que j'ai pu lui faire subir, il est évident qu'elle n'était pas saine d'esprit. J'aurais été à sa place, j'aurais couru aussi vite que je le pouvais, en voulant oublier ce visage qui avait tant fait souffrir. Ma réputation me précédait, ma terrible réputation me précédait, j'étais l'homme horrible, le salaud de première, mais aussi l'amant de ces dames, l'amant d'une nuit. Mes coups de reins se faisait célèbre dans tout l'Upper East Side, passant même par la West si vous voulez mon avis. Je ne suis pas le genre de mec, qui ne cherche pas la reconnaissance, mais de toute façon je l'ai déjà eu cette reconnaissance. Je suis un con. Et mon œuvre c'est moi. Je roule en limousine avec chauffeur, je vis dans un superbe loft dans un magnifique building, dans les quartiers privilégié de l'Upper East Side, autant vous dire que je n'ai rien à envier à personne. Je n'ai rien à envier à personne, et cela n'arrivera jamais. Et qui était elle pour vouloir me tenir tête ainsi, elle ne disait pas un mot, mais semblait bouillonner de l'intérieur, mais qu'est ce que tu attends ? Hurle.

Rien, elle ne disait rien. Elle m'énervait. De plus en plus. N'avais-tu donc pas forgé un caractère de guerrière après cette fameuse nuit où toute ta vie a été remise en question. Mais ce qu'elle fit... Ce qu'elle fit me laissa perplexe, énervé, et presque sur un point de non retour, voulait-elle que tout ce cirque recommence ? Elle m'embrassa, passant ses mains autour de mon cou. Je me laissais faire, je n'ai jamais dis non à une femme, ce n'est pas maintenant que ça va commencer. Mais elle s'enfuit. Les femmes sont aussi connes que compliquées. Une photo vola de son sac. Un photo que j'attrapais au vol. Qu'est ce que c'est que ce truc ? Je regardais la photo, puis elle, il y avait un air de famille dingue. Sa soeur ? Ce devait être ça.. Je pensais la mère de cette gamine plus vieille que ça .. pour avoir un gosse à cet âge faut avoir de sérieux soucis. Elle devait avoir à peu près ... cinq ans. Impossible.

Je retournais la photo vers la jeune femme qui pensait pouvoir s'enfuir de mon monde. Personne ne s'en échappe à moins que je ne le veuille. Mais toi ma belle Lily, tu risques d'y rester un bon moment avant que je ne me lasse. Car il faut bien que je m'amuse, et tu me sembles, ma belle Lily, un jouet de premier choix. Il fallait bien qu'elle se retourne, pour me confirmer un doute, qui approuver me mettrais hors de moi. « Dis moi Lily, qui est -ce ?» déclarais-je sur un ton qui se voulait courtois, mais qui je pense ne l'étais pas du tout. Cette jeune femme en face de moi, allait vivre un véritable enfer si elle ne répondait pas rapidement à mes questions. Je suis impatient, un abominable con, mais j'ai toujours tout ce que je veux. Et si je veux des réponses, je les aurais, de gré ou de forces. Je suis un monstre. Ma mère me l'a rappelé un jour, j'ai ri, et j'ai répondu, qu'il était temps qu'elle s'en rende compte. Je tiens de mon père, et non de ma mère, il n'est pas question de faire preuve de faiblesses devant les gens et de toute façon, les faiblesses j'en fais des forces, rien ne peut m'empêcher le succès. Je la suivais, j'espérais presque pour elle qu'elle n'aurait pas le culot de m'ignorer car je jure de lui faire passer un sale quart d'heure. Elle partira quand je lui dirais de partir, elle n'a pas de décision à prendre en ma présence cette petite idiote. « Réponds moi Lily, qui est cette gosse !»

Je n'en pouvais plus, je la tirais par le bras de manière extrêmement violente. Elle reste ici. A sa place, pour le moment. Je gardais son bras fermement dans ma main, serrant presque pour lui faire mal et lui faire comprendre qu'elle ne bougerait pas. Les gens autour de nous nous regardaient avec des airs outrés. Je n'en ai rien à foutre. Cette fille se permet des choses que je ne supporte pas. Alors maintenant parle. Ou je jure de te faire regretter ta naissance. N'oublie jamais que je ne suis pas comme tes petits copains, une sacrés bande de petits branleurs à qui tu pourrais imposer je ne sais quel caractère faible comme le tien. Matteo, tu connais ce prénom. Il te hante depuis cinq ans. Alors n'oublie jamais, que je n'ai aucun scrupules. Je suis un salaud, tu le sais, alors calme toi. Et reste en place. A moins que tu ne veuilles revivre de terribles instants de ta vie... Sweet Lily


Dernière édition par Matteo L. Hummel le Ven 11 Nov - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Mar 25 Oct - 2:41


Elle ne dut pas aller assez vite car lentement mais surement Matteo revint à l'attaque. Matteo. Ce nom, elle n'avait jamais su qui lui appartenait. Elle n'avait jamais fait le lien entre la nuit qui l'avait détruite et cet homme d'affaire puissant dans Manhattan. Après tout, ce qu'elle avait vu de lui s'était éteint au fil de jours, des années pour ne finalement rien rester à part qu'une vague impression. Ce fut les affiches qui étaient placardés sur les murs de Brown qui rafraîchissa la mémoire de la belle blonde. "Bientôt en conférence Matteo Hummel. Sur les thèmes...'' Elle avait réussi à se faire violer par un mec qui pouvait se payer des tas et des tas de prostituées... Mais où va le monde tout de même ?

Fini leur petit coin tranquille où seul le jardinier pouvait les voir ou les étudiants qui s'étaient perdus. Ils étaient maintenant dans un endroit un peu plus fréquenté donnant l'impression à Lily d'être un peu plus protégé. Mais ce ne fut pas le cas. Son silence aux questions que le jeune homme venait de lui poser et auxquelles elle se refusait de répondre se fit qu'aggraver la situation. Mais qu'aurait-elle pu faire d'autre ?

Son enfant. L'être qui la relié à lui pour toujours. La prunelle de ses yeux. Celle pour qui elle donnerait la vie. Le bambin qu'elle avait voulu abandonner. Qu'elle avait détesté. Elle ne pouvait pas dire à Matteo qui était la gamine sur la photo. C'était impossible. Il allait faire du mal aux deux blondes par n'importe quel moyen. Son rôle était de protéger son enfant coûte que coûte mais la colère qu'elle lisait dans les yeux du beau brun n'augurait rien de bon tout comme la force avec laquelle il tenait son bras. Elle se refusait de parler. De pleurer. Ou même, tout simplement de se plaindre.

Le baiser qu'elle lui avait donné n'avait finalement servi à rien. Cela faisait mal à l'étudiante de s'en rendre compte. Elle s'était sacrifiée, allait faire des cauchemars pendant des semaines et des semaines pour rien. A peine quelques secondes de répit. Et encore... La situation s'était malheureusement dégradée... Il allait connaître la vérité. Maintenant. Elle savait qu'elle ne pouvait pas lui mentir. Avec lui, ses sentiments étaient à fleur de peau et elle faisait tout et n'importe quoi. Mentir était juste impossible et inimaginable.

La belle blonde n'essaya pas de se dégager de Matteo, elle garda juste les yeux dans le vague quand elle se remit à parler d'une voix neutre, sans émotion.

- T'as vraiment pas deviné ? A ton avis, elle a quel âge cette gosse ? Tu trouves pas qu'on a un air de famille ?


Lily laissa Matteo reflechir à ces quelques questions avant de reprendre.

- Félicitations, tu es papa.


Elle s'attendait à toutes sortes de réaction. De la claque à autres formes de violences. Elle n'allait pas s'en sortir indemne de cette rencontre, c'était clair et net. Mais avec quelles blessures, cela était la question.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Ven 11 Nov - 15:17

Comment pouvait-elle me faire cet affront ? Comment osait-elle me parler de cette manière. Je tenais toujours cette photo dans mes mains, et au lieu de m'en trouvé attendri, non, cette photo me fit sortir de mes gongs. Cette petite garce avait osé ? Je ne comprendrais jamais ce genre de femmes qui après une telle épreuve cherche à avoir des preuves vivante qu'elle voit chaque jour de leur vie, pour leur rappeler un moment de leur vie qu'elles voudraient toutes oublier. Ce ne sont que des petites idiotes. Ma main serra un peu plus encore le bras de la jolie blonde que j'avais en face de moi, et la mère de cette enfant, qui apparemment était ma fille. Je fronçais les sourcils et regardaient cette gamine, elle ne me disait rien, et je n'avais même pas envie de connaître ce bout de chair sur patte. Je la regardais, regardais la photo, en tout cas, elle ressemblait à sa mère. Mais Cette gosse allait pouvoir me servir, en effet, il n'y a rien de plus tragique que la séparation d'une mère et de sa fille. Je la regardais et commençais à rire, tu n'aurais jamais du essayer de me défier, très sérieusement ? Tu n'as encore rien compris j'ai l'impression, tu n'es qu'une petite idiote, une de ces filles que l'on oublie avec d'autre. Une passade, une pulsion, un simple moment de plaisir égoïste, et après on jette. Elle était comme toute les autres, et si elle pensait qu'avec un gosse j'allais l'épouser et l'installer chez moi, elle pouvait toujours courir.

Je lui lançais à la photo à la figure, si elle voulait pas que je la frappe, il valait mieux qu'elle la boucle cette pétasse. Elle était bien le genre insupportable. Elle M'énervait avec son air à ne pas y toucher, on dit que les hommes ne changent pas, mais les femmes elles, elles deviennent de plus en plus chiantes avec l'âge, elles deviennent capricieuse et ne semble pas comprendre que parfois, il vaut mieux fermer sa gueule. Je la regardais, elle et son petit air arrogant qui ne tient pas deux secondes dans la case "crédibilité". « Avec ton petit air arrogant, tu me fais pitié et cette gosse, c'est à toi, c'est juste ton fardeau, c'est ton résidu, c'est quoi ? Hein ? Une preuve vivante de ton manque de confiance et de ta souffrance, tu n'es qu'une petite idiote pour avoir garder une telle chose. Sérieusement tu veux que quoi ? Je reconnaisse cette gamine ?Tu me dégoutes. » Je commençais à rire et à la tirer vers moi, attrapant son charmant petit cou, je m'approchais de son visage et m'arrêtais pour qu'elle entende à quel point elle m'insupportais, à quel point je la briserais. « Reste une docile petite gamine, et rien ne t'arrivera, ne t'avise plus jamais de me parler et de me défier de cette manière. Ou je te briserais, toi et ta gosse, comme je l'ai fait la première fois.
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Sam 10 Déc - 12:19


La photo de Sarah était toujours entre les mains de Matteo. C'était à peine si il la regardait. Il avait peur de voir le visage de sa fille, avait il honte d'avoir un enfant, enfin, ce ne devait pas être le premier ni le dernier si il couchait avec tout ce qu'il bougeait ou bien ne voulait-il vraiment n'avoir aucun contact avec sa progéniture ? Après toutes les horreurs qu'il lâcha à Lily tout près de son oreille, cette dernière pencha sans hésiter vers la dernière hypothèse. Certes, elle n'avait pas espéré que ce soit le grand amour, qu'il viendrait à ses anniversaires, ni à Noël ou ce genre de choses mais au moins qu'il cesse d'essayer de frapper la mère, un minimum de pitié même si Lily n'en méritait absolument pas en ce moment. Après tout, elle avait joué cette rencontre vraiment avec débilité passant de la vraie blonde, à la naïve jusqu'à l'arrogante de pacotille. Quelle conne.

La proximité entre les deux corps mettait de plus en plus mal à l'aise Lily. Elle devait partir d'ici, loin très loin, pour ne pas revoir toute de suite le visage de celui, qui, à jamais a gâché sa vie. Celui qui l'a mis enceinte. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi elle avait gardé cette chose, comme elle la surnommait dans son ventre. Il ne pouvait s'imaginer les longues nuits pendant lesquelles elle avait réfléchi. Pour finalement se rendre compte que c'était trop tard. Que le délai était achevé. Que sa vie était désormais bien foutue. Que la seule issue possible était bien de la faire adopter, ce à quoi elle avait refusé après avoir accouché en voyant pour la première fois le visage de sa petite fille, son bébé, Sarah. De l'amour. Enfin, pour la première fois, elle avait ressenti de l'amour pour l'enfant de son violeur. Au fil du temps, elle avait appris à faire face à ça. Maintenant, elle passait outre ce détail plus ou moins important selon les jours.

Il ne toucherai pas à Sarah. C'était clair et net. Il n'y aura jamais affaire. Pas question. Sinon, elle lui enverrai la police sur le dos ou d'autre chose dans ce style. Son père, adoptif, pourrait l'aider à "embêter" celui qui essayerai de faire du mal à la petite fille. Quitte à ce que toutes les représailles reviennent à la mère. Elle était prête à souffrir pour son ange qui était en ce moment, déjà en train de souffrir le martyre à l'hôpital. Lily ne savait si elle devait baisser désormais les yeux, ou essayer de fixer son regard. Tout ce qu'elle fit c'est se taire. Ne rien dire. Laisser faire le dominant et rester dominé jusqu'à qu'il parte puis aller pleurer dans un coin.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   Dim 18 Déc - 15:13

Avec la tête qu'elle faisait, tout ce dont j'avais envie c'était de me casser. J'avais tellement mieux à faire que de m'occuper d'une adolescente en manque de reconnaissance. J'avais définitivement mieux à faire. Elle avait choisi d'avoir un enfant, très bien, elle l'avait décidé seule, elle aurait donc toutes les responsabilités qui vont avec. Allait-elle lui raconter l'histoire de sa conception, je donnerais cher de voir la tête que cette idiote fera quand sa fille sera en âge de lui demander avec de grands yeux curieux : Ou est mon papa ? Je donnerais cher pour voir la tête dégoutée qu'elle fera quand sa propre fille lui rappellera d'où elle vient : d'une ruelle glauque. Je trouvais ça ... extraordinairement passionnant. Mais je ne voulais pas avoir affaire à cette gosse, jamais, je n'en veux pas. Je lui lâchais le bras, dégouté. Puis, un large sourire s'afficha sur mon visage, ne jamais sous estimé un Hummel. Elle le savait pertinemment, elle n'avait pas intérêt à l'oublier. Elle et son air à ne pas y toucher. J'avais envie de rentrer chez moi, mais avant j'allais bien ramasser une prostituée de luxe dans un des bars les plus huppé de la ville, histoire de ne pas tomber sur une pute des bas quartiers, avec je ne sais quelle maladie. Les putes de luxe, font un travail millimétrés, à la perfection. Mais avec un peu de chance, je tomberais sur une petite jeune fille, complètement en chaleur, et là, c'est à ce moment là que je prends le plus de plaisir.

J'allumais une cigarette, toisant Lily de haut en bas, me demandant ce qu'elle allait bien pouvoir rajouter à sa bêtise ? Elle ne rajouta rien, soumise comme elle était, elle avait choisi la bonne attitude. Celle ne faire profil bas et de pas oublier que je suis un salaud. Elle baisait les yeux, se soumettait avec une facilité que je trouvais déconcertante. Oh, l'envie de protéger sa petite fille de son vilain papa ? Je pourrais jouer de tout cela, le simple baiser qu'elle m'avait offert pour que je la laisse tranquille montrait qu'elle pouvait tout faire pour avoir la paix ? Détestable ? Moi ? Je le suis c'est évident, mais que voulez vous ? C'est souvent les méchants qui font le plus de mal et faire souffrir les gens, c'est mon dada. « Et que va dire la gentille maman Lily quand la petite gamine demandera d'ou elle vient ? Qui est son géniteur ?» Je commençais à rire et tirait avidement sur ma cigarette. La réponse était si belle, qu'il me fallut du temps pour lui donner du panache. « Tu lui diras qu'elle vient d'un reste de ruelle ? Ou tu raconteras l'histoire du vilain connard qui ne veut pas du vilain petit bébé ? »
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Va pourrir en Enfer ! [Matteo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Va pourrir en Enfer ! [Matteo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: University :: ♔ Brown University-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit