AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

MERRY Perfection Is Overrated

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 191
▌HUMEUR (: : 50 shades of loneliness.
▌SAY CHEESE : BOOM, ovaries gone.
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 30/05/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Dim 12 Fév - 2:48



Ça faisait plus de quelques semaines que j'étais partie de New York pour des affaires familiales. C'était la première fois que je revenais chez mes « parents » depuis mon départ précépité à Manhattan. Je pensais que ça allait être plutôt gênant comme situation maintenant que je savais que je n'étais pas vraiment leur fille mais au final ça s'était plutôt bien passé.. Bon, d'accord, au départ j'étais moins bavarde que d'habitude.. Mais comment étais-je censée réagir ?
« Papa-Fake, Maman-Fake, vous m'avez manquééééés. » ? Non, c'est bien ce que je pensais.. Et après plusieurs longues journées, il était temps de rentrer. A vrai dire, New York me manquait. Ainsi que certaines personnes aussi..
Ma fin de journée s'enchaîna très vite : dernière grasse matinée, dernier déjeuner en famille, au revoir et aéroport. Arizona au revoir, Manhattan, rebonjour !

Quelques heures plus tard..

Quand je vous disais que les gens me manquaient, je parlais surtout de certaines personnes. A peine le temps de poser mes valises à la maison que je repartais. Direction : les Stanfield ! Je ne pris même pas la peine de prendre l'ascenceur, je montais juste les marches deux à deux, pour arriver plus vite. Je souriais déjà du moment où Lily m'ouvrirait la porte et que je lui sauterais dessus, digne de la grande folle en manque d'affection que je suis. J'étais sur le palier, je sonnais et attendais qu'on daigne m'ouvrir. Puis je fis exactement ce que j'avais prémédité : sauter sur la belle blonde qui ouvra la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Dim 19 Fév - 18:41

"La sécurité aux Etats-Unis est un sujet de plus en plus omniprésent dans la tête de ses citoyens. Chacun d'entre eux possède au moins une arm..." Lily, dans son canapé, soupira puis changea de chaîne. En ce moment, le débat sur le port de l'arme était de plus en plus médiatisé avec les campagnes présidentielles qui commençaient. Enfin, c'est ce que la jeune femme pensait. Aujourd'hui était la première fois depuis longtemps que l'étudiante allumait à nouveau son téléviseur, n'ayant jamais eu la tête à ça. C'est uniquement à cause de Sawyer que l'appareil restait dans le salon, sinon Lily l'aurait déjà viré de l'appartement. La jeune mère se leva et se dirigea vers sa cuisine. Avoir allumé sa télévision lui avait montré à quel point elle était démoralisée en ce moment et isolée du monde. Tout en buvant son verre d'eau, Lily tenta de faire le point dans sa vie. Sarah allait de mieux en mieux, la greffe avait été enfin faite et la petite fille devait désormais faire preuve de patience pour pouvoir sortir de l'hôpital et revenir auprès de sa mère. La famille de Lily était en pleine implosion depuis que l'annonce de son véritable nom de famille avait été faite. Stanfield-McQueen. Stanfield-McQueen-Blake, si on rajoutait le nom de la mère biologique. Un vrai bordel tout de même... La belle blonde n'arrivait toujours pas à s'habituer au fait qu'elle était une fille non-désirée, issue d'une union entre une prostituée et un homme d'affaire... Sans s'en rendre compte, Lily posa violemment son verre dans l'évier manquant de le fissurer de peu. Cela était beaucoup trop frais pour qu'elle puisse même y songer sans s'énerver...

La jeune femme parcourut son appartement à la recherche de ses clés et du gilet à l'effigie de Brown. Elle devait sortir pour se changer ses idées. Même si ses meilleurs amis n'étaient pas là ou étaient occupés, elle allait bien trouver quelque chose à faire. Bibliothèque, faire du shopping, aller de nouveau au manoir McQueen pour s'amuser à le visiter une énième fois. C'est alors qu'une autre idée germa dans son esprit... Aleksandre. Ou plutôt Roxane. Car étant donné qu'elle n'avait pas de raison valable pour aller voir le jeune homme et qu'il valait mieux se préserver des journalistes, notamment de Gossip Girl, Lily devait trouver un autre prétexte. Et quoi de mieux que Roxy ? Après tout, elle devait aller voir la jeune femme pour lui parler en face à face après la soirée de Noël, où l'attitude de la fille Johnson avait été juste comique. Alors y aller plus tôt que prévu n'était pas embêtant. Au contraire.

Lily commençait à s'énerver, ne trouvant pas ses affaires. Sawyer avait surement fait le ménage à sa façon dans l'appartement. La sonnerie résonna alors. La jeune femme se calma et se dirigea vers la porte d'entrée. Elle se recoiffa avec ses doigts pour tenter de se donner meilleure mine car elle ne savait pas qui pouvait venir à cette heure chez elle puis ouvrit la porte. Et là... une masse sauta dans ses bras. Elle mit quelques secondes à comprendre que "cette masse" était tout simplement sa meilleure amie qui revenait enfin de son voyage.

"Merry ? C'est toi Merry ?"

La belle blonde commença à pleurer, relâchant toute la pression de ces derniers jours. Sa meilleure amie était enfin de retour sur New-York, au bon moment.

HJ: Est-ce que Lily était au courant de ce voyage ou pas ? Razz

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

MERRY Perfection Is Overrated

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 191
▌HUMEUR (: : 50 shades of loneliness.
▌SAY CHEESE : BOOM, ovaries gone.
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 30/05/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Dim 25 Mar - 0:49


Rien de mieux que la maison. Enfin, celle de Lily. Toute la tension, la gêne que j'avais ressentie cette semaine s'était envolée.
Grâce à un simple nom : Manhattan. Vous savez, cette sorte de sensation que vous allez dire un truc qui rendra tout le monde mal à l'aise ou qui foutra les gens présents dans la pièce en larme, c'est ce qui avait traîné dans l'air vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Vivre avec la crainte de sortir une connerie était la pire chose qui pouvait m'arriver et j'ai du supporter ça pendant plusieurs semaines. Maintenant, c'était tout autre chose. J'étais heureuse, soulagée, épanouie.
Est-ce que on pouvait me considérer comme une de ces personnes menant une double vie ? Fille normale un jour, fille adoptée un autre. Moui, bon. Je pensais que tout allait rentrer dans l'ordre maintenant. Genre "t'as déséquilibré la balance de la vie pendant 3 semaines, maintenant tu vas être tranquille pendant 3 autres, ma fille". Lily demanda si j'étais vraiment moi. Question qui ne méritait pas de réponse puisque j'étais là, en chair et en os, en train de la serrer dans mes bras comme une folle.

- Du tout, il faut que je t'avoue quelque chose en fait. Les extra-terrestres ont commencé à envahir la Terre et donc mon prénom est Leah. Le corps de ton amie ne me servira que d'enveloppe pour quelques temps

Je compris que j'étais totalement à côté de la plaque quand, à la place de rires, je sentis des larmes couler dans mon cou. Je connaissais plus ou moins mes talents humoristiques mais de là à pleurer de rire. C'était plus une connerie qu'autre chose en fait.. Je me mis à paniquer, redoutant ce qu'allait me dire ma meilleure amie. Était-il arrivé quelque chose à Sarah ? Je ne voyais pas d'autre situation qui pourrait la mettre dans cet état. J'essuyais doucement ses larmes en voyant qu'elle ne se calmait pas et la serrait plus fort.

- Lily, ma belle, calme-toi. Prend une grande inspiration et explique-moi tout.. Mais arrête de pleurer sinon je te jure je vais m'y mettre aussi, s'il-te-plaît.

Je la pris par la main et l'emmena dans son salon, l'asseoir sur le canapé. Je m'activais pour lui amener quelques secondes plus tard un verre d'eau et m'asseoir à côté d'elle, attendant patiemment qu'elle ne se calme et me raconte l'histoire s'il y en avait une.



HJ : J'ai pris 3 ans à répondre, comme d'hab. Et comme d'hab, encore désolée Laughing


Dernière édition par Meredith Cooper le Ven 20 Avr - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Ven 30 Mar - 22:32


I miss you



Il faisait beau. Ses révisions pour Brown étaient terminées. Elle avait réussi ses partiels. Mais les larmes continuaient à couler le long des joues de porcelaine de Lily. Ces gouttes salées représentaient tout ce que la belle étudiante avait emmagasiné durant ces dernières semaines, cette pression qu'elle pouvait enfin relâchée en compagnie d'une des personnes qui la connaissait le mieux. Et elle n'arrivait à s'arrêter. Les sanglots continuaient encore et encore de la secouer, la boule au ventre qui l'avait accompagnée au quotidien s'en allait, disparaissait petit à petit. Le sentiment que ressentait Lily était tellement étrange. Un espèce de soulagement douloureux. Quelque chose qu'on avait tellement espéré qu'il nous faisait mal après coup. Meredith était bien là, devant elle. Les problèmes allaient se régler, la belle blonde avait toujours des solutions à tous les problèmes, elle l'avait déjà prouvé à plusieurs reprises dans le passé. De plus, elle connaissait assez bien la jeune mère pour trouver ce qu'il fallait lui dire pour la réconforter et non l'enfoncer.

- Pff... T'es même pas drôle Merry.


Et pourtant, cela avait fait sourire un petit peu Lily. Sa meilleure amie était de retour, elle était tellement heureuse. Et pourtant elle pleurait. Logique quand tu nous tiens. La belle blonde essaya de respirer de se contrôler, ne serait-ce qu'un peu pour avoir de la contenance. C'était les retrouvailles avec Merry et elle était en train des les gâcher tout simplement. Pitoyable.

- Nooooon, faut pas que tu pleures ! Attends, j'me calme....

Lily respira, enleva d'un geste désinvolte les larmes qui coulaient sur son visage puis se calma. Un sourire apparut sur ses lèvres cerise. Un sourire sincèrement heureux. L'étudiante prit la main de sa meilleure et l'amena sur son canapé. Elle ne cessa pas le contact avec Merry, elle ne voulait pas encore la perdre, ne serait-ce qu'une seconde...

- Désolée d'avoir pleuré ainsi, mais avec tout ce qui m'arrive en ce moment, je craque littéralement en fait. Bref, on ne va pas parler de moi maintenant. Ton voyage s'est bien passé ? T'as trouvé les réponses que tu cherchais ?

Meredith avait toujours voulu savoir des choses sur sa famille. Des doutes l'avaient toujours assaillis. Peut-être que maintenant, elle était apaisée ? Bel espoir.


_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

MERRY Perfection Is Overrated

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 191
▌HUMEUR (: : 50 shades of loneliness.
▌SAY CHEESE : BOOM, ovaries gone.
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 30/05/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Mar 24 Avr - 17:27



Je serrais la main de Lily, qui était toujours dans la mienne. Première fois en des semaines que je pouvais relâcher la tension. Lily se calma, ce qui me rassura. Je voulais juste la voir sourire, pas pleurer dès mon retour. Lily commença à poser des questions. Le voyage, la situation. J'avais bien envie de répondre que ça avait été horrible mais ça aurait été exagéré. Bien que ma famille ait mis autant de temps à me dire qui j'étais vraiment, je ne pouvais pas les rejeter comme ça. Quant aux questions.. Eh bien, je n'avais pas vraiment eu de réponses. Mes parents adoptifs ne savaient pas plus de choses que moi sur le sort et le nom de mes parents biologiques. Attendez, j'y pense, ça veut dire que j'ai 2 mères et 2 pères ? Quelqu'un aurait-il pu me le dire avant ? Parce que, ce genre d'information, passé l'époque du Père Noël et de la Petite Souris, ça sert plus à rien !

- Je pense que tu devrais prendre une ou deux journées de repos, tu sais. C'est pas bon de se taper les montagnes russes des sentiments dans un délai aussi court - même si d'après GG c'est pas le seul truc que tu te sois tapée, ma remarque fût accompagnée d'un clin d'oeil et d'un grand sourire. Et j'en sais quelque chose. Je veux pas que tu fasses de conneries, Lily..

Je ne l'accusais pas de quoi que ce soit, je ne faisais qu'un constat. L'accumulation d'évènements durs à porter sur ses épaules pouvaient amener les gestes les plus stupides. Je fis la moue, montrant que j'étais à ce moment loin de rire. Je finis par hausser les épaules.

- Des réponses, je suis pas prête d'en avoir. Ils sont même pas foutus de me donner le nom de famille. Non mais t'y crois, toi ? Je sais pas comment ça marche puisque, merci mon dieu, je n'ai jamais eu à adopter de gosse de ma vie mais bon sang, tu demandes des infos sur les gens au moins. Mais non, que dalle. Pas de nom, pas d'adresse.. Mais bon, aller là-bas, ça m'a au moins permis de tout remettre en ordre. Au niveau de mes relations avec eux je veux dire.. Ils m'ont donné un numéro de téléphone mais il était indisponible. De toute façon, si j'avais eu une adresse, je pense pas que j'aurais été capable de faire quoi que ce soit sans me mettre à pleurer comme une idiote. Je soupirais. Oui, je pleurais toujours pour rien et non, ça n'allait pas changer avant longtemps. Bon, maintenant, t'as intérêt à me raconter ce que j'ai manqué. Avons-nous de nouveaux ennemis à achever ou toujours les same old prétentieuses ?

Pour ce qui était des gens qui emmerdaient Lily, je m'attendais au pire. D'accord, j'avais été à l'autre bout du pays pendant un bout mais je n'avais pas pour autant perdu l'oeil, surtout grâce à cette folle obsédée par la vie des autres nommée Gossip Girl. Bien que je me doutais que la plupart des choses racontées sur son site n'étaient que des ragots fondés sur tout et n'importe quoi. Folie quand tu nous tiens.




Point 1 : Ooook, une réponse très brouillon, je l'avoue. Si tu vois que j'ai écris n'importe quoi quelque part ou que j'ai écrit des conneries, tu me le dis hein, histoire que je puisse tenter de t'expliquer ce que je voulais dire Laughing
Point 2 : Désolée pour l'image d'intro énorme mais j'étais obligée tellement que ça colle bien *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    Ven 18 Mai - 21:21

Dans un sens, la vie de Meredith était pire que celle de Lily. La première n'avait pas la chance d'avoir tout de suite vu ses parents biologiques, au contraire de Lily, qui elle avait tout de suite eu réponses à ses questions. La jeune maman entraîna sa meilleure amie à l'intérieur de l'appartement, la fit assoir sur son canapé, qui avait une histoire désormais tout particulière pour Lily avec Alek... La jeune Cooper lui avait demandé de lui expliquer tout ce qui s'était passé depuis son départ et au nom de leur amitié, Lily allait le faire. Même si cela allait prendre du temps. Merry sera la seule personne au courant de toute l'histoire, au courant de ses décisions les plus intimes.

- Alors, alors... Depuis que tu es partie, y a eu plein de choses. Tout d'abord, je suis en couple avec Aleksandre Johnson. Enfin, je me souviens pu si t'étais déjà partie ou non. Bref. Oui, Aleksandre... Le mec que je détestais. C'est un peu compliqué à expliquer écoute... les sentiments ça se contrôle pas.


D'ailleurs, c'était bien dommage que cela ne se contrôlait pas. Sinon, Lily aurait pu éviter une telle souffrance, de telles crises de nerfs... et surtout la reprise de drogues. Ce qui était catastrophiques...

- Pendant quelques temps, ce fut parfait. Tu vois, Aleksandre était merveilleux comme petit ami. Attentionné, gentil, doux... Tout était cool, jusqu'au jour où je suis allée voir Satine, une amie, dans un hôtel. Par hasard, Alek y était également, ainsi que Phoenix. On les a suivi. Ils se sont embrassés Merry... Et pas chastement hein ! Ils sont entrés dans une chambre et tout...

Le souvenir de cette soirée fit mal au coeur de Lily, mais néanmoins, elle continua. Si elle s'arrêtait maintenant, elle ne pourrait pas terminer.

- Ca m'a détruit. Déjà que j'étais fragile et tout à cause de la maladie de Sarah qui empire chaque jour... Bref. J'étais une loque et j'ai pas osé en parler à quelqu'un, encore moins te téléphoner alors que tu faisais des choses importantes. Un jour, Alek est venu à l'appartement et a tout fait pour s'excuser. Ce qui s'est passé dans mon esprit, c'est un peu particulier, je t'expliquerai. Bref, on s'est retrouvé et là... regarde !


Lily montra à Merry sa main, là où se trouvait sa bague de fiançailles magnifique qu'Aleksandre lui avait offerte.

- Je suis fiancée à Alek... et je pense que tu as deviné l'autre nouvelle, nan ? Je suis enceinte de cinq mois à peu près d'un petit garçon !

Merry devait digérer toutes ces informations, toutes plus compliquées les unes que les autres. Mais Lily ne voulait pas s'attarder sur cette histoire, elle l'avait déjà fait souffrir. Beaucoup trop. De plus, Lily sentait que si Merry lui posait des questions sur ce qui lui avait passé dans l'esprit à ce moment là, elle ne saurait pas quoi répondre. Elle ne pouvait décemment pas lui dire qu'elle se vengeait de lui tous les soirs, en le piquant ? Si ? Peut-être... Après tout, c'était sa meilleure amie. Mais lui dire ça, ce serait lui avouer qu'elle se droguait elle-même. Sinon, comment aurait-elle eu tout le matériel ? Louche, n'est-ce pas ?

- Bref. Dis tu veux pas qu'on se change les idées ? Parce que j'ai pas vraiment envie de reparler de choses du passé, des choses négatives. J'ai trop pleuré... tu comprends ?

Oui, Merry allait sûrement comprendre. En même temps, c'était elle qui était là quand Lily avait appris que Sarah était mal. C'était encore elle à qui elle avait confié son viol. Encore à elle, qu'elle avait tout confié.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: «No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry    

Revenir en haut Aller en bas
 

«No word to say how much I missed you.» → Lily & Merry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New York House :: ♔ The Upper East Siders :: Appartement de Lily Stanfield & Sarah Stanfield & Sawyer Lewis-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit