AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The time for explanations. || Aleksandre & Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Mer 25 Avr - 12:41



Lily errait. Voilà, c'était ça le bon verbe qui pouvait qualifier la jeune femme à cet instant. A travers les pièces de son appartement, l'étudiante ne faisait que de marcher, de déambuler sans réel but. Et pourtant, elle avait plein de choses à faire. Les papiers pour l'adoption de sa cousine, Sawyer, pouvaient lui prendre énormément de temps, lui occuper l'esprit, lui permettre de faire autre chose, mais Lily n'en avait pas envie tout simplement. Remplir toutes les cases de ces feuilles ne lui donnaient vraiment pas envie, de plus, un mal de tête et une sensation de nausée commençaient à apparaître dû à son mélange alcool-drogues. Lily était pleinement consciente que ce genre de mélange pouvait être mortel, mais là, à cet instant, elle s'en fichait complétement des conséquences. Elle était comme une loque, un légume à travers sa prison dorée. Lily aurait très bien pu sortir, voir Jeremiah, qui devait être mal également à cause de sa paternité récente, ou bien Meredith, revenue depuis peu de son long voyage, mais là encore son manque d'enthousiasme la freinait. De plus, elle savait très bien que ses meilleurs amis allaient rapidement remarquer qu'elle n'était pas dans son état normal. Meredith aurait surement plus de mal à trouver le pourquoi de ce changement mais pour Jeremiah, quant à lui, il ne lui suffira que de quelques secondes que la belle blonde était retournée avec ses vieux démons. Comme quoi, on n'apprend pas toujours de ses erreurs du passé...

Lily savait très bien, se connaissant, que quoi qu'elle fasse l'image d'Alek entrant dans cette chambre d'hôtel avec Phoenix limite l'embrassant allait lui revenir. Cette vision la hantait depuis quelques jours désormais, mais la boule qu'elle avait au ventre grossissait et son envie de pleurer était de plus en plus forte. De toute façon, Lily ne pouvait que s'en prendre à elle même. Elle n'avait pas contrôlé ses émotions, était tombée amoureuse d'un King égoïste, un coureur de jupons, un connard pour faire simple et elle devait assumer. Quand la jeune femme était adolescente, elle n'était finalement pas si débile que ça à éviter de tomber dans le jeu de l'amour. Car là, elle y était bien prise et Lily ne savait pas vraiment comment elle allait s'en sortir. Surement mal... Très mal... Les choses devenaient de plus en plus compliquées, cela était un cauchemar. Jamais la belle blonde aurait cru retomber dans la drogue après tant d'années à cause... d'un garçon... Comment avait-il pu avoir autant de pouvoirs sur elle ? Et puis, il y avait cette grossesse...

Dans un réflexe humain mais qu'elle détestait, Lily se toucha le ventre à travers le t-shirt. Enceinte... Comment cela avait-il pu arriver ? Il n'avait fallu que d'une seule fois, sans protection, pour qu'elle retombe enceinte... du deuxième gars le moins fréquentable de New-York après Mattéo Hummel... le père de son premier enfant. Les repas de famille s'annonçaient joyeux. Lily tomba littéralement sur son lit, sa main toujours sur son ventre, faisant des aller-retour sur sa peau qui commençait à se tendre. Les formes se dessinaient plus les jours avançaient et le délai légal d'avortement allait bientôt arriver. Peut-être même était-il passé... ? Lily l'ignorait, s'interdisant toute recherche sur ce sujet. La jeune femme le savait : Jamais elle n'arriverait à supporter un avortement maintenant. Mais d'un autre côté, elle ne pouvait pas avoir ce gosse d'Aleksandre. Premièrement, il allait se poser des questions. Deuxièmement, elle n'en voulait pas. Après Sarah, elle s'était promis de faire un enfant avec une personne qu'elle aimait... et qu'il l'aimait elle. C'était mal parti.

Il devait être aux environs de quatorze heures. Les cours à Brown avaient sûrement débutés, mais comme à son habitude, Lily n'était pas présente. Tant pis, elle n'aura qu'à rattraper. Au pire, Internet ou Sébastian l'aideront. La jeune femme se savait tranquille jusqu'à minimum dix-huit heures, Sawyer ne revenant pas avant et n'attendant personne. Lily se leva et alla se changer pour mettre quelque chose de plus confortable qu'un jean et un pull, c'est à dire un short dévoilant ses longues jambes ainsi qu'un débardeur quelconque d'une couleur printanière. Personne n'allait venir ici, c'était son appartement et il faisait chaud, voilà tout. Lily allait s'installer à nouveau sur son lit, mais la sonnette retentit dans l'appartenant. Se s'attendant pas à que ce soit quelqu'un d'important, Lily alla ouvrir habillée ainsi. Elle n'avait pas la chance d'avoir l'espèce de trou dans la porte pour pouvoir qui avait sonné, cela lui aurait permis d'éviter de faire la connerie qu'elle allait faire, c'est à dire ouvrir à la personne qui lui avait indirectement fait reprendre de la drogue, l'avait brisé, l'avait anéanti même.

- Qu'est-ce que tu veux ?

Lily savait très bien que si elle essayait de fermer la porte, même de toutes ses forces, Aleksandre mettrait son pied ou ferait autre chose mais arriverait à maintenir la porte ouverte, alors entamer de suite la conversation.

- Et fais vite car j'ai plein de choses à faire.

Excuses à la noix mais vaux mieux cela que rien du tout, non ? De toute façon, Lily avait appris à se cacher derrière des excuses, des prétextes les moins réalistes possibles. Elle était loin l'imagination de ses quinze ans. Tout en regardant malgré elle Alek, la jeune femme eut du mal à empêcher sa main de toucher son ventre. Elle se contrôla, mais si le King entrait dans l'appartement, c'était foutu car la forme était beaucoup trop flagrante. En plus de cela, des petits sachets de cocaïne parsemaient son buffet car Lily n'avait pas eu le temps de ranger. Donc, après une simple constatation, la jeune femme était bien décidée à ne pas faire rentrer Aleksandre ici.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution


Dernière édition par Lily Stanfield-McQueen le Mer 9 Mai - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

♠ Just play the lovegame... ♠

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1035
▌HUMEUR (: : Fou de rage
▌SAY CHEESE : *
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 16/10/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Mer 25 Avr - 20:34


Que faire quand on brise le cœur de celle qu'on aime, qu'on lui fait tant de mal qu'on la détruit de l'intérieur ? Quand on lui prend la confiance qu'elle nous accorde pour la lui rejeter au visage ? Quand on la trahit le plus durement possible ? Quand après qu'elle nous ai dévoilé ce qu'elle sur le cœur on se moque éperdument de ses sentiments ? Quand on lui donne de faux espoirs pour les lui arracher violemment ? Voilà les questions que se posait Aleksandre Johnson. Il avait tout fait foirer à cause de Phoenix. Lily lui en voulait plus qu'à n'importe qui d'autre, elle lui en voulait peut-être plus qu'à Matthéo parce que dans le cas d'Alek, la trahison était bien pire. Elle lui avait offert son cœur, son âme et il avait lâchement succombé aux charmes de la diabolique Phoenix. Comment pouvait-il ne serait-ce qu'espérer un pardon après ce qu'il lui avait fait ? Il avait tout gâché à présent. Pourrait-il seulement un jour devenir un bon petit ami alors qu'il ne savait même plus ce que ça signifiait ? Peut-être était-ce ainsi que ça devait se passer, mieux valait que Lily cesse de se faire des illusions le plus tôt possible non ? Après tout ce qui ornait le passé d'Alek, Lily avait sans doute gagné au change de cette rupture anticipée. Car jamais Aleksandre ne pourrait changé, il était un coureur de jupons de nature et ça semblait idiot qu'il change du jour au lendemain sur un coup de tête.

Et pourtant Aleksandre voulait tout faire pour récupérer Lily. Elle lui manquait terriblement et il ne cessait de se morfondre depuis leur conversation sms. Il était clair qu'elle ne lui pardonnerait jamais, il l'avait compris. Et pourtant il ne pensait qu'à elle, ne pensait qu'à la reconquérir. Quand à Phoenix et au sale tour qu'elle lui avait joué, il lui en voulait terriblement. Jamais il ne pourrait lui pardonner ce sale coup, c'était fini. Elle aurait beau ramper à ses pieds pour lui demander de la pardonner qu'il s'en ficherait. Elle avait été trop loin cette fois. Il l'avait toujours soutenu, il l'avait même aidé à se faire un place au sein de l'Elite, quand tout le monde se retournait contre elle, y compris Roxane, il l'avait soutenu et l'avait aidé. Et comment est-ce qu'elle le remerciait ? En le trahissant ? En complotant dans son dos ? Il aurait cru qu'une fois entrée dans l'Elite il n'aurait plus à ses soucier d'elle, que leur amitié serait plus forte que jamais et qu'ils s'allieraient pour faire face aux GGGB. Mais non, elle avait profiter de sa nouvelle place pour le manipuler et lui arracher celle à qui il tenait le plus. Quelle démon impitoyable ! Il aurait dû écouter sa sœur, elle n'avait cessé de lui dire qu'il ne devait pas faire confiance à P',que ce n'était qu'une manipulatrice égoïste. Il avait refusé de croire sa moitié et à présent il s'en mordait les doigts. Il aurait dû faire confiance à sa sœur, elle avait toujours su cerner les gens. Aleksandre n'avait même pas envie de se venger, à vrai dire il n'avait plus envie de rien. Il était malheureux et seul. Et même si Roxy et Matthew se relayaient pour lui remonter le moral, il n'arrivait à retrouver le sourire. Lily lui manquait trop.

Mais cette fois c'était pire que les autres jours, il se sentait encore plus mal que d'habitude. Pourquoi ? Parce que Roxane et Matthew avaient du le laisser seul pour aller en cours. Quand il avait appris que sa sœur avait séché tous ses cours de la semaine pour rester avec lui, Alek avait culpabiliser. Il n'avait pas le droit de devenir une loque, d'être la victime, c'était lui le monstre dans cette histoire, lui qui avait brisé le cœur de celle qu'il aimait. Alors c'était normal qu'il souffre, mais ça ne l'était pas que Roxane se fasse autant de mouron pour lui. Alors il avait fait semblant d'aller mieux ce matin-là. Il avait insisté pour que sa sœur aille en cours et cette dernière avait fini par accepter. Mais depuis qu'elle était partie, il tournait en rond dans son appartement en se rongeant les ongles, dévoré par la culpabilité et la tristesse. Il regarda l'horloge et vu qu'elle affichait 13 heures. Depuis huit heures qu'il était levé il n'avait cessé de tourner en rond et de se morfondre dans la pénombre de son appartement spacieux. Il avait vidé la réserve de bourbon et ne se sentait toujours pas mieux. Il n'était même pas bourré. Il faut que la bouteille avait été déjà bien entamée. Il finit pas céder à une impulsion. Il voulait la voir, lui demander pardon une fois de plus. Et si elle refusait, il laisserait tomber. Il allait tout faire pour la récupérer. Oui, il savait ce qu'il allait faire, c'était sa dernière chance de la reconquérir et il n'allait pas la laissé passer. Sans se soucier qu'il portait un vieux jean et un tee-shirt usé. Il ne ressemblait pas au King que tout le monde connaissait. Quand à ses cheveux ils étaient dressés sur le sommet de son crâne. Mais il ne se souciait pas de son apparence physique. Il enfila une veste en daim et sortit de son appartement.


Une heure plus tard, il sortait d'une bijouterie de luxe avec une petite boîte dans la main et remontait dans sa voiture en direction de chez Lily. Ni une ni deux il fut devant la porte de chez elle. Il hésita alors quelques minutes puis finalement rangea la petite boîte dans la poche de sa veste avant de sonner. Elle lui ouvrit et son cœur cessa de battre. Même ainsi vêtue elle lui semblait merveilleuse à ses yeux. Alors il se souvint qu'elle ne lui appartenait plus, qu'il ne pourrait plus jamais la serrer dans ses bras et son cœur se serra. Qu'est-ce que tu veux ? Et fais vite car j'ai plein de choses à faire. Il hésita un instant. Est-ce que c'était une bonne idée de venir ici ? Lily lui en voulait toujours et elle ne lui pardonnerait pas. Pourtant il voulait essayer.

- Lily, si tu savais comme je m'en veux. Je suis un connard, un vrai connard et il ne s'est pas passé un jour sans que je regrette mon attitude merdique. Je sais que tu as toutes les raisons du monde de me haïr mais est-ce que j'ai une chance que tu me pardonnes ? Je t'en pris...

Il chuchota à voix basse la dernière phrase avec espoir. Il devait être pathétique à sonner à sa porte débraillé et à presque se jeter à ses pieds pour qu'elle le pardonne. Mais il s'en foutait, il ferait n'importe quoi si ça pouvait lui permettre de la récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Sam 28 Avr - 11:50


Le voir ainsi, devant elle, lui fit comme l'effet d'un coup de poignard dans son ventre. Leur rupture était beaucoup trop récente, beaucoup trop douloureuse pour qu'elle puisse l'oublier ainsi. Lily aimait toujours le King mais elle était blessée. Blessée par tant de promesses brisées en quelques secondes par celui qu'elle aimait. C'était la première fois qu'elle s'était autant confié à quelqu'un, qu'elle avait fait confiance et lui, il avait tout gâché, tout simplement. Leur conversation par téléphone avait peut-être était le moment le plus horrible, Aleksandre refusant d'admettre la vérité, celle que Lily avait vu, ne cherchant que des excuses, voyant des complots là où il n'y avait que sa faiblesse et son infidélité. C'est à ce moment que la belle blonde lui avait dit que tout était fini. Depuis ce jour-là, elle pleurait sans cesse, son état se dégradait, elle consommait à nouveau de la drogue, l'alcool était devenu son ami et ses nausées étaient de plus en plus présentes, ce qui était un mauvais signe. Voir sa fille chaque soir et chaque matin était sûrement la seule chose qui la tenait encore consciente. Si il n'y avait pas cela, elle deviendrait entièrement amorphe. C'était triste comme situation, mais Lily n'arrivait pas à s'en sortir.

Debout dans l'encadrement de sa porte, la jeune femme essayait de rester face à Aleksandre pour qu'il puisse voir son profil ainsi que son ventre qui commençait à gonfler. Le choix de ce débardeur était censé la mettre à l'aise dans son appartement, mais finalement il s'avérait mauvais, moulant son corps à la perfection. Peut-être même un peu trop. Lily regardait dans les yeux son ex-petit-ami, refusant d'être aujourd'hui la personne la plus faible entre les deux. Si il y avait bien quelqu'un qui devait avoir honte, c'était lui. Tout ce que la belle blonde espérait était que ses yeux bleutés n'étaient pas encore humides car elle n'arrivait pas à s'en rendre compte. Après qu'elle ait parlé sur ce ton froid voulu, Aleksandre garda le silence encore quelques secondes, comme si il avait l'air troublé, ou bien angoissé. Voir ces sentiments traversés le visage du jeune homme était étrange pour Lily. Elle avait l'impression de découvrir quelqu'un d'autre. Certes, ils avaient été ensemble quelques temps mais jamais, ou presque, elle n'avait vu Aleksandre douté.

- Lily, si tu savais comme je m'en veux. Je suis un connard, un vrai connard et il ne s'est pas passé un jour sans que je regrette mon attitude merdique.

Ah oui ? Il pensait vraiment ça. Comment pouvait-il le faire alors que jusqu'à leur conversation, Alek ignorait que l'étudiante était au courant de cette histoire. Lily garda le silence, dubitative, sarcastique surtout, attendant la suite de ses paroles.

- Je sais que tu as toutes les raisons du monde de me haïr mais est-ce que j'ai une chance que tu me pardonnes ?

Toutes les raisons du monde de la haïr ? C'est bien, il avait bien capté la chose. Toutes les raisons. Elle était en droit de lui en vouloir, de le détester. Mais le pire, c'était qu'Aleksandre n'était pas au courant de l'état dans lequel elle était depuis ce fameux jour. Qu'elle avait replongé, qu'elle buvait pour oublier qu'elle avait replongé et puis surtout qu'elle était enceinte. Enceinte du mec qui l'avait trompé, qui avait en quelques sortes abusé d'elle. Finalement, peut-être que cela ressemblait à un viol. Viol d'intimité, dans un autre style.

- Je t'en pris...

Le chuchotement surprit Lily par sa sincérité. Elle leva son regard bleuté vers celui d'Aleksandre et garda le silence. Ces derniers mots venaient de la toucher, de créer à nouveau une boule dans son ventre. Elle ignorait ce qu'elle devait faire dans cette situation, incapable de prendre une décision. Elle devait pas répondre à sa question, n'ayant pas confiance en ses sentiments. Les battements de son coeur s’accéléraient plus l'étudiante le regardait. Ainsi habillé, Lily avait l'impression de voir le véritable Aleksandre et non le King, toujours bien zappé. De plus, avec cette mine déconfite, il était carrément mignon, craquant, sexy. La jeune mère avait des goûts assez étranges, nous sommes d'accord là-dessus.

- Comment...

Lily essayait de rassembler ses esprits, de faire une phrase cohérente, ce qui était compliqué avec toutes les émotions qu'elle ressentait au même moment. Elle passa une main dans ses cheveux.

- Comment est-ce que tu peux te ramener ainsi, me regarder dans les yeux et me dire que tu regrettes ça ? C'est trop tard maintenant.

Lily aurait voulu également lui dire que ces derniers mots n'étaient que des mensonges, qu'elle l'aimait toujours, mais elle ne pouvait pas. Il était allé trop loin. Sa véritable nature était remontée à la surface, ne laissant pas le doute sur l'avenir de leur relation : Lily en victime. Un couple qui ne donnerait rien. Aleksandre ne l'aimait pas, il s'était amusé avec elle, comme Jeremiah avait fait avec Lullaby il y a quelques temps. Un pari peut-être ? Et aujourd'hui, c'était le coup suprême.

- T'as couché avec Phoenix, comment est-ce que tu veux que je pardonnes ça ? J'aurai pu accepté que tu ailles t'amuser avec d'autres filles, car je me doute bien que tu ne peux pas passer de polygame à monogame comme ça, ou encore que t'aille en boîte ou ce genre de conneries... mais là, c'est ma demi-soeur Aleksandre ! Ma demi-soeur !

C'était vrai qu'elle aurait pu accepté qu'il voie d'autres filles, au début de leur relation. La coupure de son mode de vie était beaucoup trop brutale pour qu'il puisse tenir tout simplement. De plus, Lily étant infidèle quand elle était plus jeune, comprenait les besoins, en quelques sortes, d'Aleksandre. Mais il n'avait rien demandé. Nan, en fait il était carrément aller voir de suite une autre McQueen. Merveilleux. Les yeux de Lily étaient froids, tout comme son ton. Elle était sobre à cet instant et pourtant, si elle en avait la possibilité, la jeune femme serait bien allée chercher un paquet de coc' sur son buffet qui se trouvait en face d'elle, pour pouvoir oublier ce qu'elle avait dit, ce qu'il avait dit, leur conversation.

- T'es allé beaucoup trop loin, Aleksandre. Avoue au moins que tu as couché avec Phoenix. Que tu as fait quelque chose dans cette putain de chambre.


Les nerfs de Lily commençaient à lâcher. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'au moins il avoue ce qu'il avait fait. Cela ne ferait pas du bien à Lily, mais au moins, elle saurait vraiment tout ce qui s'est passé le jour-là. Cela lui permettrait d'arrêter de faire ces cauchemars, d'imaginer toutes sortes de choses entre son ex petit-ami et Phoenix. Mécaniquement, Lily remit correctement son débardeur, ne voulant pas faire apparaître ne serait-ce qu'un seul petit carré de la peau de son ventre. L'étudiante ne voulait pas mettre au courant Aleksandre pour cette grossesse. Pourquoi ? Tout simplement parce que si il l'était, il allait vouloir être à ses côtés, être avec elle dans cette épreuve, pour prendre les décisions et serait donc pour lui un bon moyen pour venir la voir et ça, Lily le refusait.

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution


Dernière édition par Lily Stanfield-McQueen le Mer 9 Mai - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

♠ Just play the lovegame... ♠

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1035
▌HUMEUR (: : Fou de rage
▌SAY CHEESE : *
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 16/10/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Ven 4 Mai - 20:22


La voir était douloureux, la rupture était trop fraîche. La contempler et savoir qu'elle ne lui appartenait plus était comme un coup de couteau en plein cœur, comme une nouvelle rupture. Mais ils avaient tous les deux besoin de s'expliquer, tant que ça ne se sera pas fait, ils ne pourront pas passer à autre chose. C'était certes très douloureux, mais c'était une souffrance nécessaire. Pourraient-ils seulement passer à autre chose ? Leur histoire avait été si singulière, oscillant de haine à amour, de destruction à passion. Tout avait si fort, si violent. Quand une telle histoire se termine, c'est forcément dans une souffrance terrible. C'est pour cette raison qu'Aleksandre refusait que ça se termine, parce que c'était trop douloureux et ingérable, surtout pour lui qui ne connaissait pas les ruptures. Si Aleksandre avait été plus attentif, s'il n'avait pas été une vraie loque désespérée, peut-être aurait-il remarqué que quelque chose clochait chez Lily. Mais il ne vit rien, ou plutôt il ne voulu rien voir.

Il remarqua pourtant le tristesse et la colère dans les yeux de son aimée. Quoi de plus normal quand on sait ce qu'il lui avait fait. Cette colère, cette tristesse lui serrait le cœur, jamais il n'avait voulu voir de tels sentiments à travers ses yeux. Pourtant c'était le cas, et le pire c'est que c'était entièrement sa faute. Il avait merdé, il avait tout gâché et tout ça à cause de cette manipulatrice de Phoenix. Jamais plus il ne voulait entendre parler d'elle, leur amitié était morte cette fois elle était allée trop loin dans son sabotage. Le pire, c'est qu'il ne comprenait pas son attitude : jamais Phoenix n'avait été attirée par lui, elle haïssait Lily certes, mais de là à compromettre son amitié avec Alek ? Ça ne tenait pas la route, elle avait déconné et tout foutu en l'air pour des idioties. Être élue comme membre de l'Elite ne lui avait pas suffit ? Elle voulait à tout prix gâcher la vie de Lily au point de perdre l'un de ses meilleurs amis et alliés ? Tout ça n'avait définitivement aucun sens. Mais Aleksandre se fichait du pourquoi et du comment, il ne voulait pas savoir les raisons de Phoenix, elle n'avait aucune excuse. Tout comme lui n'avait aucune excuse face à Lily.

Lily leva enfin les yeux et croisa le regard du jeune brun. Elle passa la main dans ses cheveux et finalement pris la parole. "Comment est-ce que tu peux te ramener ainsi, me regarder dans les yeux et me dire que tu regrettes ça ? C'est trop tard maintenant." Aleksandre baissa la tête. Elle avait raison, il n'avait aucun droit de venir chez elle pour lui dire qu'il était désolé. Comment peut-on dire à la fille qu'on aime : excuse-moi de t'avoir trompé, on passe à autre chose ? Elle avait entièrement raison, et pourtant si c'était à refaire, Aleksandre savait qu'il reviendrait la supplier à genoux. Même si c'était trop tard, même si c'était inapproprié, il reviendrait imploré son pardon jusqu'à ce qu'elle le lui accorde. "T'as couché avec Phoenix, comment est-ce que tu veux que je pardonnes ça ? J'aurai pu accepté que tu ailles t'amuser avec d'autres filles, car je me doute bien que tu ne peux pas passer de polygame à monogame comme ça, ou encore que t'aille en boîte ou ce genre de conneries... mais là, c'est ma demi-soeur Aleksandre ! Ma demi-soeur !" Les mots de Lily résonnèrent dans son esprit comme des coups de poings. Elle le haïssait. Il comprenait à présent que ce qu'elle lui reprochait, ce n'était pas tant d'avoir été tenté par une autre fille, mais de l'avoir été par Phoenix, la sœur et ennemie de Lily. Il aurait dû être honnête avec elle, lui dire qu'il ne pourrait pas être monogame, qu'il n'était pas capable d'y arriver. Mais au lieu de ça il s'était contenté de se laisser séduire. Le pire, c'est qu'il savait que si Phoenix ne lui avait pas sauté au cou par surprise, il aurait eu les idées plus claires et l'aurait envoyé balader. Parce qu'au dernier moment il avait réussit à tout arrêter, il s'était souvenu qu'il aimait Lily et c'était rendu compte que ça pouvait lui servir d'antidote face aux autres femmes. Il avait finalement repoussé Phoenix et était rentré chez en proie au remords. Mais il aurait du réagir plus tôt, la repousser avant qu'elle l'embrasse, avant qu'elle l'emmène dans cette fichu chambre. "T'es allé beaucoup trop loin, Aleksandre. Avoue au moins que tu as couché avec Phoenix. Que tu as fait quelque chose dans cette putain de chambre." Aleksandre hésita. S'il lui disait la vérité elle ne le croirait pas, mais s'il lui mentait elle lui en voudrait. Que dire dans ce cas ? Aleksandre décida qu'il lui avait déjà trop menti en lui disant qu'il ne s'était rien passé. Il devait lui dire la vérité.

- Alors je vais te dire exactement ce qui s'est passé. Tu n'es pas obligé de me croire, dis-toi juste que c'est la vérité. Phoenix et moi on est monté dans cette chambre puis on s'est embrassés. Elle a commencé à se déshabiller et à m'embrasser, me... Enfin tu vois quoi. Au moment où elle à commencé à essayer de déboutonner mon jean j'ai repris mes esprits. Je l'ai repoussé et je suis reparti. Voilà ce qu'il s'est passé, on n'est pas allés plus loin. Après je reconnais qu'on est déjà allés bien trop loin. Je n'ai absolument aucune excuse, j'ai tout foutu en l'air comme un idiot.

Il s'interrompit et tenta de trouver les bons mots, les mots qui convaincrait Lily qu'il l'aimait vraiment et qu'il était prêt à tout pour qu'elle lui pardonne, les mort qui la convaincrait de le reprendre et de lui pardonner. Il était comme un chiot abandonné qui avait cruellement besoin de quelqu'un pour s'occuper de lui et le protéger. Il finit par reprendre la parole en bafouillant des mots incongrus sortant de sa bouche, des mots qu'il n'avait jamais prononcé auparavant.

- Mais je t'aime Lily, je t'aime comme je n'ai jamais aimé. Je suis prêt à tout pour que tu me pardonnes. Je ne parlerais ni ne verrais Phoenix, je ferais tout ce que tu me demanderas. La seule chose que je te demande c'est de bien vouloir me pardonner parce que je t'aime trop à présent et je ne suis même pas capable d'imaginer continuer ma vie sans toi, ça me fait trop mal d'y penser. Jamais je n'ai ressenti ça auparavant et j'admets que j'aurais dû m'en rendre compte plus tôt, et éviter de faire la connerie que j'ai faite. Je t'aime Lily, je t'en pris pardonne-moi !

À ce stade Aleksandre était presque à genoux, les bras tendu vers Lily, désespéré et pathétique. Quand il disait qu'il était prêt à tout, c'était vrai. Il ferait n'importe quoi pour avoir une nouvelle chance. D'ailleurs, la boîte qui attendait patiemment dans sa poche était une preuve de l'engagement qu'il était prêt à prendre pour Lily. Il ne savait pas si c'était le bon moment pour lui demander, il préférait attendre dans le doute. Mais une chose était sûre : au plus profond de lui même, il savait qu'il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Mer 9 Mai - 18:56



La réponse était évidente même si Lily n'y avait jamais vraiment pensé. Jamais elle ne pourrait pardonner Alek, jamais. La réalité de cette conclusion embua doucement les yeux de la jeune femme. Même si elle le pardonnait, le voir tous les jours, l'embrasser, le prendre dans ses bras, deviendrait une torture car l'image de l'hôtel, de Phoenix embrassant Aleksandre à moins que ce soit le contraire allait revenir la hanter. Pourquoi sa garce de demi-sœur avait décidé de lui pourrir sa vie jusqu'au bout ? Elle aurait pu au moins essayer de respecter l'un de ses meilleurs amis, lui laisser le bonheur qu'il avait eu qu'après de nombreuses batailles. Lily se promit alors de faire de la vie de Phoenix et d'Alek, ce pauvre malheureux homme qui cède dès qu'il voit une femme séduisante en disant que c'était plus fort que lui, un enfer. D'une façon ou d'une autre. Pour Aleksandre, la solution à ses problèmes était toute réglée. L'idée de sa vengeance était venue toute seule et pouvait dès à présent commencer. Lily essaya mentalement de mettre en place son plan, vérifiant qu'elle avait tout à disposition pendant qu'Aleksandre essayait tant bien que mal de rattraper la chose, d'inventer une autre vérité. Mais c'était trop tard. Il avait perdu la confiance de Lily depuis un petit moment et ne pourrait sûrement jamais la récupérer. La belle blonde aurait pu lui confier sa vie, sa fille et lui... Une boule se forma dans son ventre tellement Lily était triste et en même temps enragée contre l'homme qui se tenait devant elle.

- ... où elle à commencé à essayer de déboutonner mon jean j'ai repris mes esprits. Je l'ai repoussé et je suis reparti. Voilà ce qu'il s'est passé, on n'est pas allés plus loin. Après je reconnais qu'on est déjà allés bien trop loin. Je n'ai absolument aucune excuse, j'ai tout foutu en l'air comme un idiot.

Oh oui qu'il avait tout foutu en l'air. Et il s'en rendait même pas compte en fait. En racontant cette pseudo histoire, ce mensonge, Alek n'avait fait que s'enfoncer, de perdre l'estime que Lily avait pour lui. La jeune femme aurait voulu lui claquer la porte au nez ou même lui crier dessus, mais cela était tout simplement impossible. Pourquoi ? Parce que cela anéantirait tout ce qu'elle venait d'imaginer dans sa tête. Lily se rapproche, l'air faussement touché par les paroles de son ex-petit-ami. Les larmes qui coulaient sur ses joues pouvaient très bien passées pour de la joie ou pour de la tristesse.

- Mais je t'aime Lily, je t'aime comme je n'ai jamais aimé. Je suis prêt à tout pour que tu me pardonnes. Je ne parlerais ni ne verrais Phoenix, je ferais tout ce que tu me demanderas. La seule chose que je te demande c'est de bien vouloir me pardonner parce que je t'aime trop à présent et je ne suis même pas capable d'imaginer continuer ma vie sans toi, ça me fait trop mal d'y penser. Jamais je n'ai ressenti ça auparavant et j'admets que j'aurais dû m'en rendre compte plus tôt, et éviter de faire la connerie que j'ai faite. Je t'aime Lily, je t'en pris pardonne-moi !

Même si Lily ne pouvait que détester Alek, son coeur rata quelques battements. Ce que le jeune homme venait de lui dire était simplement beau... et sincère. Cette pensée terrifia Lily. Elle savait que jamais elle pourrait être avec lui, mais malgré tout, ses sentiments étaient encore là, elle l'aimait toujours. Le voir ainsi, lui faire une déclaration qu'il n'avait sûrement jamais fait à quiconque, aurait pu être l'un des plus beaux moments de leur couple. Si il existait encore. La belle blonde commença à s'avancer vers Alek, lui prit la main et l'entraîna à l'intérieur de l'appartement. Tous deux restèrent debout dans l'entrée, même si Lily commençait à avoir quelques vertiges. Désormais, si l'étudiant remarquait quoi que ce soit au niveau de son ventre, elle s'en fichait.

- Je sais pas quoi te dire... Je suis vraiment désolée de ne pas t'avoir cru tout de suite, de ne pas t'avoir laissé m'expliquer les choses. J'étais aveuglée par la tristesse. J'aurai dû me douter que je pouvais te faire confiance avec la promesse de fidélité que tu m'avais fait.

Lily ne pensait pas un seul mot dans ce qu'elle venait de dire. Au contraire. Avec un peu de mal, la jeune femme essaya de paraître intimidée, timide, voulant rattraper le mal qu'elle avait fait. L'étudiante se rapprocha doucement d'Alek et posa ses mains sur son torse. Elle resta ainsi quelques secondes, hésitant sur qu'elle allait faire et dire.

- Je t'en prie, excuse moi...

Sans précipiter les choses, Lily rapprocha ses lèvres de celles d'Alek sans pour autant l'embrasser. Durant plusieurs secondes, ils restèrent ainsi, se cherchant, essayant de savoir si ils pouvaient se pardonner. Pour Lily, la réponse était non. Mais Alek, lui, ne sachant pas ce que sa petite amie pensait en ce moment, devait se dire qu'il était trop fort ou quelque chose dans le genre... Finalement, jugeant le moment opportun, leurs lèvres se rejoignirent et scellèrent plusieurs promesses. Celle d'un avenir radieux d'un côté et celle d'une vengeance de l'autre.

- Pour Phoenix... Fais ce que tu veux. Je vais pas te dire ce que tu dois faire, ce n'est pas mon rôle. Personnellement, c'est à peine si on se parle et ça me va très bien.

Phoenix allait prendre cher. D'une façon ou d'une autre, elle allait souffrir comme Lily souffrait à cet instant. La belle blonde se torturait elle-même en voulant se venger et faire souffrir une personne qu'elle aimait de tout son cœur. Mais c'était ça ou se laisser faire comme une débile.

- Je... je t'aime tellement Aleksandre...

Voilà comment achever le tout. Leurs corps étaient collés, le ventre de Lily était anormalement gonflé et ce n'était qu'une question de minutes avant qu'Alek le remarque. L'étagère où se trouvait toutes les affaires illicites et les bouteilles de Lily se trouvaient derrière Alek, pour que celui ne voie rien. Si le plan de Lily se déroulait à merveille, après qu'ils en auraient parlés, les choses sérieuses commenceront. Heureusement que sa chambre n'était pas très loin...

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

♠ Just play the lovegame... ♠

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1035
▌HUMEUR (: : Fou de rage
▌SAY CHEESE : *
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 16/10/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Dim 13 Mai - 16:05


L'attente de la réponse fut si longue qu'Aleksandre cru qu'elle dura une éternité. Il était là, faisant face à Lily et attendant patiemment qu'elle réponde. Au fond de lui il ne voulait qu'une seule réponse, qu'elle lui dise qu'elle l'aimait plus que tout et accepte de le pardonner. Mais il savait qu'il y avait plus de chance qu'elle le mette à la porte et menace d'appeler les flics s'il revenait. A croire que l'amour était réservé au sado-masochiste. En effet, quand on aime on fait mal à la personne qu'on aime et celle-ci nous fait mal en retour. Pourtant, sans savoir pourquoi, les deux parties du couple en redemandaient toujours. A croire que personne ne se lassait de ce plaisir mélangé à de la douleur. Oui, être en couple était vraiment étrange et contre-nature. La preuve ! La plupart des animaux ne se mettaient pas en couple et ne connaissaient pas la jalousie. Cependant, essayer d'expliquer ça aux filles, elle montent sur leur grand chevaux immédiatement. Mais Aleksandre avait compris son erreur et il n'était pas prêt de recommencer, du moins si Lily lui laissait une autre chance.

Malheureusement, Alek avait aussi compris que s'il voulait avoir une chance avec Lily il devrait être honnête avec elle, et ça il n'était pas encore prêt à l'être totalement. En effet, jamais il ne pourrais lui parler de Kareen et de sa fille. Sa fille, ce mot semblait si incongru sortant de sa bouche. Il n'arrivait toujours pas à se faire à l'idée que quelque part il avait un enfant. D'autant plus que jamais il ne pourrait voir ledit enfant. Mais c'était pour le mieux, il savait que jamais il ne serait capable d'être un bon père avec cet enfant, et il valait mieux pour elle qu'elle ne sache jamais qui elle a pour père. De toute manière elle était bien trop jeune pour comprendre ces choses-là. Pourtant, même s'il savait que ne pas voir son enfant était la bonne décision il ne pouvait s'empêcher d'avoir un petit pincement au cœur. Il se demanda si elle lui ressemblait, quel caractère elle avait, si elle avait un peu de Roxy dans le regard, si elle l'aimerait, quel était sa couleur préféré. Oui, ça le perturbait grandement et une part de lui aurait voulu en savoir plus sur sa fille. Mais jamais il ne devait céder à la tentation, il risquerait de rompre toutes ses promesses s'il le faisait. Et personne ne devait jamais être au courant, surtout pas Lily. Jamais elle ne pourrait lui pardonner et lui faire confiance si elle l'apprenait. Jamais au grand jamais Lily ne devait apprendre cette sordide histoire. Et pour cela Alek était prêt à lui mentir, même si ça risquait de détruire son couple. Parfois il vaut mieux mentir que dire la vérité, ça fait moins mal.

Lily commença à pleurer et Alek fut perturbé. Était-ce un bon ou un mauvais présage ? Lily lui attrapa brusquement à l'intérieur de l'appartement tandis que ce dernier se laissa faire, surpris. C'est alors que le suspense fut rompu aussi brusquement que de manière inattendue. Lily repris la parole et les mots qu'elle prononça furent totalement inespérés : " Je sais pas quoi te dire... Je suis vraiment désolée de ne pas t'avoir cru tout de suite, de ne pas t'avoir laissé m'expliquer les choses. J'étais aveuglée par la tristesse. J'aurai dû me douter que je pouvais te faire confiance avec la promesse de fidélité que tu m'avais fait. Je t'en prie, excuse moi... " Alek fut tout retourné par cette réponse. Alors elle le croyait ? Elle lui pardonnait ? La joie illumina le visage du jeune homme tandis qu'il contemplait les mains de la jeune fille sur son torse. Elle se rapprocha de lui encore davantage et tendit les lèvres. Alek était si heureux et étonné qu'elle lui pardonne. Décidément il ne méritait pas cette fille, elle valait bien mieux que lui. N'y tenant plus ils s'embrassèrent. C'était un baiser de retrouvailles, scellant une sorte de pacte. D'un côté le pacte de tout faire pour rendre heureux l'autre, et de l'autre côté de tout faire pour rendre malheureux l'autre. Car oui, l'amour et la haine allaient bien souvent de pair, et qui mieux qu'Aleksandre et Lily le savaient ?

Ils interrompirent leur baiser et Lily repris la parole une nouvelle fois. " Pour Phoenix... Fais ce que tu veux. Je vais pas te dire ce que tu dois faire, ce n'est pas mon rôle. Personnellement, c'est à peine si on se parle et ça me va très bien. Je... je t'aime tellement "Aleksandre... Alek sentit son cœur bondir de joie. Plus rien ne pourrait gâcher son bonheur à présent, ou plutôt c'est ce qu'il croyait. Il aurait du comprendre que l'on ne peut jamais faire confiance à une femme bafouée, pour elle tout est prétexte à vengeance. Mais ça il le découvrit bien assez tôt malheureusement. Son corps était collé contre celui de Lily. C'était si agréable de pouvoir la serrer à nouveau dans ses bras, comme une renaissance. Le bon moment était arrivé, il le savait. Il se libéra alors doucement de l'étreinte de Lily et posa un genou à terre. Il farfouilla dans la poche de sa veste et se saisit de la petite boîte qui s'ouvrit sur une magnifique et coûteuse bague en or rehaussée d'un diamant. Aleksandre tendit la bague devant lui et commença son discours.

- Lily, je sais que tu t'attend à tout sauf à ça. Toi et moi on a eu des hauts et des bas, surtout des bas d'ailleurs. Mais jamais je n'ai ressenti quelque chose de similaire pour quelqu'un. Je suis prêt à tout pour toi et je ne connais qu'un moyen de te le prouver. C'est de m'unir avec toi. Je parle pas d'une union stupide sans lendemain. Je parle d'une union qui nous engage jusqu'au restant de notre vie. Je voudrais me réveiller chaque matin avec toi à mes côtés, savoir que toi et moi serons à jamais ensembles. Lily, je sais qu'on est jeunes, mais il n'y a pas d'âge pour s'aimer. Veux-tu m'épouser ?

Il attendit avec anxiété la réponse de Lily. Et si elle se moquait de lui ? Pour beaucoup, ça aurait paru incongru de se marier à 20 ans. Mais Aleksandre trouvait ça normal. Ses propres parents s'étaient mariés tôt et avaient eu leur enfants très jeunes. Et ça leur avait plutôt bien réussit vu que 20 ans plus tard ils étaient toujours aussi amoureux. Alors pour Aleksandre, ce mariage coulait de source. Il aimait Lily et il était persuadé qu'elle aussi l'aimait. Or quand deux personnes s'aiment, ça coule de source que ces deux personnes se marient non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Mar 15 Mai - 21:12


Leurs lèvres se touchèrent, faisant brièvement revivre Lily. Sentir Alek aussi près d'elle, savoir que ses bras musclés l'entouraient, qu'il l'aimait, qu'il voulait se repentir la faisait souffrir à cause des images qu'elle avait au même moment de lui et de Phoenix mais punaise, qu'est-ce qu'il lui avait manqué. La jeune femme se rendit compte que ce sentiment de bonheur lui serait bientôt inconnu, qu'elle allait encore plus souffrir dans l'avenir, qu'Alek ne pourrait jamais lui pardonner, que ce qu'elle allait faire était une chose horrible, quelque chose que jamais elle aurait cru faire au premier homme qu'elle aimait depuis toujours. Lily ferma les yeux et resta tête contre le torse d'Aleksandre. Elle avait marre de ressentir tant de sentiments contradictoires, de voir encore et encore Phoenix embrassant Aleksandre dans le Tribecca Hotel. Elle aurait voulu crier, hurler sa douleur, mais rien ne sortait. C'est à peine si elle pouvait parler ou encore respirer tellement ses sanglots étaient importants. Le jeune homme relâcha son étreinte et Lily fut déstabilisée quelques secondes. Mais ce ne fut rien face à ce qu'elle ressentait en voyant Aleksandre se baisser, mettre un genou à terre. Tous les sentiments s'entrechoquaient en elle mais le plus fort était la tristesse. Et la douleur.

- Lily, je sais que tu t'attend à tout sauf à ça. Toi et moi on a eu des hauts et des bas, surtout des bas d'ailleurs. Mais jamais je n'ai ressenti quelque chose de similaire pour quelqu'un. Je suis prêt à tout pour toi et je ne connais qu'un moyen de te le prouver. C'est de m'unir avec toi. Je parle pas d'une union stupide sans lendemain. Je parle d'une union qui nous engage jusqu'au restant de notre vie. Je voudrais me réveiller chaque matin avec toi à mes côtés, savoir que toi et moi serons à jamais ensembles. Lily, je sais qu'on est jeunes, mais il n'y a pas d'âge pour s'aimer.


La bague devant lui, son air concentré, anxieux et pourtant heureux, sa manière de la regarder tout faisait souffrir Lily mais la rendait en même temps heureuse. Elle l'aimait mais elle était traumatisée. Elle ne pourrait jamais vivre sa vie avec un homme qui coucherait avec tout le monde, qui ne saurait pas se retenir. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure, ne sachant pas quoi faire.

- Veux-tu m'épouser ?

Même si elle avait deviné depuis le début ce qu'il allait lui demander, l'entendre dire ces mots fut la goutte qui fit déborder le vase. Les larmes coulèrent sans qu'elle puisse les stopper. Lily allait lui dire qu'elle ne pouvait pas faire ça, ne croyant pas spécialement aux mariages, aux contrats entre deux personnes quand elle repensa à l'être qu'elle avait dans son ventre. Son bébé. Leur enfant. Un être qui était déjà vivant, qu'elle commençait à sentir, qui avait le droit à une famille. Lily ne pourrait jamais lui offrir une véritable famille avec les McQueen's. Les Johnson, eux... Si leur bébé portait à sa naissance ce nom de famille, il aurait plus facilement une vie aisée et famille, au contraire du nom de famille McQueen. Lily respira doucement, ne se rendant pas compte de la connerie qu'elle allait faire.

- Oui...

Un petit mot. Une acceptation. Une connerie. Un espoir pour leur enfant. Les yeux embués, Lily souriait. Le bonheur d'Alek était contagieux, elle se mit à croire que peut-être un jour, elle pourrait lui pardonner, qu'ils vivraient ensemble jusqu'à leur mort, qu'ils auraient leurs petits-enfants en vacances dans leur maison de campagne ou dans une villa à Los Angeles. Lily se laissa faire quand le jeune homme lui mit la bague au doigt, doucement, comme pour profiter de cet instant. L'étudiante attendit encore quelques secondes, ne réalisant pas encore qu'elle venait de se fiancer avec un homme qu'elle détestait et qu'elle aimait en même temps. Tout était tellement étrange. Après qu'ils soient tous les deux embrassés, Lily entraîna Aleksandre sur le canapé en lui tenant la main. Elle ne la lâcha pas lorsqu'ils se mirent assis. Toujours muette, Lily ne fit que soulever son t-shirt et poser la main chaude d'Alek sur son ventre.

- Tu vas être papa...

Les mots avaient été murmurés, plein d'espoir, de bonheur. Ce moment était un moment magique, spéciale. Rien, ni personne, encore moins Phoenix pourrait le gâcher. Lily n'avait pas pu faire ça avec Sarah et profitait pleinement de l'instant présent, de la surprise qui se lisait sur le visage d'Alek. Comment pouvait-elle à ce moment vouloir à tel point se venger ?

HJ: Réponse nulle T.T Désolée >.<

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

♠ Just play the lovegame... ♠

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1035
▌HUMEUR (: : Fou de rage
▌SAY CHEESE : *
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 16/10/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Ven 18 Mai - 17:25


Parfois dans la vie, un mot compte beaucoup plus qu'un beau discours. Car ce mot peut signifier beaucoup de choses, bien plus qu'une assemblée de mots à la queue leu leu qu'on colle les uns à côté des autres dans l'espoir de faire un discours cohérent. Un simple petit mot peu tout changer, là où toute une phrase peut faire tourner en rond. Aleksandre venait de comprendre l'importance que pouvait avoir un mot tandis que Lily lui répondait d'un toute petite voix « oui ». Ce « oui » était d'une importance capitale. Il révélait l'amour que les deux jeunes gens se portaient, il comprenait une promesse d'un futur pour leur couple, il sous-entendait le pardon accordé à une trahison. Toutes ces choses qui pour Alek importaient plus que tout. Pourtant, un mot n'a d'importance que s'il est sincère, qu'il représente la volonté propre et déterminée de celui qui le prononce. Évidemment, ça Aleksandre l'ignorait. Mais il ne tarderait pas à comprendre la chose, car ce « oui » prononcé par Lily était une promesse de souffrances à venir, il révélait la haine que la jeune fille lui portait, il sous-entendait une vengeance à venir. Un seul mot, et pourtant deux significations bien distinctes. D'un côté un amour pur et vrai, de l'autre une haine implacable et violente. Comment un amour si passionné peut-il tourner en une haine si féroce ? Il faut croire que quand l'amour débute dans la violence, il se termine dans la violence.

Aleksandre lui passa la bague au doigt avec une lenteur délibérée, comme pour lui laisser le temps de changer d'avis, ou peut-être simplement pour faire durer le plaisir. Puis il se releva et captura une nouvelle fois les lèvres de Lily. Et dire qu'il avait cru que plus jamais il ne pourrait l'embrasser. Ces baisers étaient comme une bouffée d'oxygène, jamais il n'aurait pu vivre sans. Leur baiser dura ce qu'il sembla des heures et enfin ils se séparèrent l'un de l'autre. Lily s'installa sur le canapé et attrapa la main d'Alek en le tirant légèrement pour qu'il fasse de même. Il s'installa donc à ses côtés et regarda, perplexe, Lily lui prendre de nouveau la main pour la poser contre son ventre, sous le tee-shirt. Drôles de préliminaires. Alors remarqua quelque chose d'anormal. Pour avoir maintes fois caresser le corps de Lily, il connaissait par cœur la moindre de ses courbes. Mais là, il lui apparaissait clairement que la peau de son ventre était anormalement gonflée. Son visage blanchit tandis qu'il comprenait avec effroi ce que Lily allait lui annoncer. « Tu vas être papa... » Ces mots surgirent violemment et brisèrent le silence comme un coup de fouet. Ces mots ramenèrent Aleksandre à une époque bien plus ancienne, quelques années plus tôt....

Une jeune femme aux longs cheveux blonds et yeux d'un bleu glacé se tenait devant la porte de l’Hôtel de la famille Johnson. Les larmes coulaient le long de ses joues. Elle s'accrochait à Aleksandre avec désespoir. Il était sa seule chance de s'en sortir avec le bébé. Mais il la rejeta. Il l'envoya paître violemment, sans aucune pitié pour la jeune fille. Il ne l'aimait pas et se fichait d'elle. Il lui souhaita bonne chance avant de refermer la porte et faire volte-face. Il avait honte de lui-même, il venait d'agir comme le pire des connards. Mais il n'avait pas le choix, il ne pouvait pas l'aider, s'il le faisait il perdrait tout, comme elle venait de tout perdre. Kareen devrait se débrouillée seule, c'était la seule solution pour qu'Alek s'en sorte....

Un bébé, c'est censé être une merveilleuse nouvelle pour un couple sur le point de se marier. Mais pour Aleksandre, rien n'était plus effrayant qu'un bébé. Avant, le mot le plus effrayant pour lui était : relation de couple, certes ce n'est pas vraiment un mot, mais l'intention y est. Mais depuis l'histoire avec Kareen il s'était rendu compte qu'un bébé c'était bien pire. Pourtant il se reprit rapidemment. Non, il venait de demander à Lily de lui pardonner et de l'épouser, il ne pouvait décemment pas avoir peur d'avoir un enfant avec elle. Un enfant... Comment cela avait-il pu arrivé ? Certes, Aleksandre savait très bien comment faire des bébés, il pratiquait cet art depuis des années, mais il était persuadé d'avoir toujours pris ses précautions quand ils... enfin voilà quoi. Sauf cette nuit à l'hôtel évidemment. Mais alors ça voudrait dire que Lily était enceinte de 4-5 mois ? C'était déjà trop avancé. Alek commença à paniquer intérieurement. Il n'était pas prêt pour un bébé, il ne le serait sans doute jamais. Mais il n'avait pas le choix, il ne pouvait pas faire comme avec Kareen et s'enfuir, non, cette fois il devrait faire face aux conséquences de ses actes. Il s’efforça de sourire d'un air rassuré et serra Lily dans ses bras en murmurant :

- On va s'en sortir Lily. On s'aime, on aimera ce bébé et je te promet que je ne te laisserais pas tomber.

Non, pour sûr il ne la laisserait pas tomber. Mais la réciproque était loin d'être vraie. Il la serra dans ses bras, faisant durer ce moment si parfait. Alors, il commença à soulever son tee-shirt tandis que Lily déboutonnait son jean. Ils se levèrent et s'embrassèrent, enroulés l'un contre l'autre, tout en se dirigeant vers la chambre d'un pas fébrile. Arrivés devant le lit ils étaient déjà en sous-vêtements, leurs vêtements abandonnés le long du trajet qu'ils venait de faire. Aleksandre se laissa tomber sur le lit et Lily ne tarda pas à le rejoindre et se positionnant au dessus de lui. Leurs retrouvailles furent passionnées, violentes et douces. Comme deux vieux amis qui se retrouvent enfin.

Plusieurs heures plus tard, Aleksandre était allongé dans le lit. La nuit était tombée et le réveil affichait 22h30. Lily dormait, allongée contre lui tandis qu'il caressait ses cheveux d'un geste tendre. Tout était si parfait. C'est alors qu'un détail le frappa avec violence. Il allait être papa. Sous le choc, il ne put s'empêcher de rire. C'était tellement improbable. D'une certaine façon il était déjà père, mais ne s'était jamais considéré comme tel. Sauf que là, il allait vraiment être père, il allait devoir s'occuper du bébé qui allait arriver. Dieu merci il avait suffisamment d'argent pour s'en sortir. Il pourrait même avoir des triplés que ça ne poserait pas de problème de ce côté. Un bébé, un petit être qui allait naître. C'était à la fois magnifique et effrayant. Il devrait s'y faire, il n'avait pas le choix. Sa mère était tombée enceinte des jumeaux alors qu'elle avait à peu près son âge, et son père ne l'avait jamais abandonné et avait accueilli ses enfants avec amour et joie, comme un vrai père. Aleksandre se devait d'être au moins à la hauteur de son propre père. Il se montrerait fort, il le devait. Peu à peu il finit par s'endormir, en serrant Lily contre lui, heureux bien qu'un peu effrayé à la perspective de ce qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Ven 18 Mai - 18:45


- On va s'en sortir Lily. On s'aime, on aimera ce bébé et je te promet que je ne te laisserais pas tomber.


On ne le laissera pas tomber... ces mots résonnaient dans l'esprit de Lily. Ils sonnaient faux. Néanmoins, la jeune femme sourit doucement, encore perturbée par la demande de mariage. La suite se fit d'elle même. La chambre n'était pas très loin. Le fait que son ventre soit plus gros que la norme ne dérangeait apparement pas Alek et tous deux purent vivre un merveilleux moment d'osmose. Lily put murmurer pendant qu'ils s'embrassaient tendrement qu'ils allaient avoir un garçon et qu'elle voulait absolument qu'il s'appelle Jayden.

Doucement, Lily se leva de son lit. Sur son radio réveil, elle pouvait lire minuit et trente minutes passées. Elle était dans les temps. En essayant de faire le moins de bruit possible, la jeune femme s’extirpa méticuleusement de ses draps, sachant qu’Alek se réveillait assez facilement. Sortie du lit, Lily s’arrêta quelques secondes, le temps d’entendre le souffle régulier de son petit ami, puis put partir en quête de l’objet tant convoité. L’étudiante déambula dans son appartement jusqu’au meuble de son salon où elle rangeait tout… son matériel. Sawyer avait l’interdiction de poser ses mains par là et l’adolescente, loin d’être idiote, ne dérogeait pas à cette règle. La seule règle quasiment. Lily ouvrit le premier tiroir et en tira une seringue qu’elle utilisait que peu, préférant sniffer, pour ne pas avoir des tas de trou à travers ses bras. La jeune femme remplit rapidement la seringue, ferma précieusement le tiroir et revient sans bruit dans la chambre. Aleksandre respirait encore doucement, inconscient de ce qui allait se passer dans les instants qui allaient suivre. Lily se retrouva incapable de bouger quelques secondes, face à l’homme qu’elle aimait en train de dormir. Est-ce qu’elle voulait vraiment faire cela ? Est-ce qu’elle voulait à ce point du mal à l’homme qu’elle allait bientôt épouser, l’homme qui était le père de son enfant ? Tout en réfléchissant, l’image de Phoenix dans l’hôtel revient encore et toujours à la charge et la réponse devient alors évidente : Oui. Retrouvant alors la mobilité de son corps, Lily s’avança vers Alek et se mise accroupit, son genou contre le lit pour tenir en équilibre. Le bras du jeune homme balançait dans le vide et lui était offert sans protestation. Devait-elle voir ça comme un signe ? Si oui, quel signe ? Lily ferma les yeux, les larmes coulant de part et d’autre de son visage de porcelaine. Elle avait peur de ce qu’elle était capable de faire. Elle était angoissée des conséquences que son geste pouvait avoir. La jeune et future mère passa sa langue sur ses lèvres, puis se mordit la lèvre inférieure avant de se lancer une bonne fois pour toutes. Les larmes coulaient encore et toujours mais laissait Lily indifférente. Cette dernière prit avec précaution le bras de son fiancé et le tourna de sorte à avoir devant elle une veine assez importante pour être sûre de ne pas se planter. Tout ira bien… L’étudiante se concentra une dernière fois, puis piqua Aleksandre. Le produit injecté rapidement Lily put vite constaté que le jeune homme ne s’était pas réveillé. Au contraire, il semblait faire un merveilleux rêve. De là où elle se trouvait, la queen pouvait l’entendre un peu ronfler. Cela aurait pu tirer un sourire à Lily, mais au contraire, cela ne fit que lui briser un peu son cœur déjà anéanti.

La jeune femme repartit vers le salon, nettoya sa seringue puis la rangea dans le tiroir. Ne résistant pas à la tentation de vouloir oublier ce qu’elle venait de faire, Lily sortit un sachet de la poudre blanche qu’elle affectionnait tant. Depuis qu’elle était gamine, la belle blonde avait compris que boire ne faisait qu’aggraver les choses : quand on est bourré, les sensations sont accentuées, tous nos problèmes reviennent en force dans nos esprits et ne les quittent pas. Alors que on est shootés, c’est différent : le temps d’une nuit, on est libre, libérés de nos soucis, de nos traumatismes. On peut enfin rire, avoir le sourire, oublier. C’est ça que Lily cherchait, une espèce de paix pendant un laps de temps. Et cette poudre l’aidait. Oui, elle l’aidait. Même si la jeune femme était consciente que cet « ange gardien » pouvait également la tuer à petit feu. Quand la poudre fut prête, Lily se rapprocha et inspira tout. Oublier, c’est tout ce qu’elle voulait.

[…]

Cette scène se répéta jusqu’au mariage. Lily, ayant de moins en moins de scrupules plus les jours avançaient, continuait d’injecter ce poison dans les veines du fils Johnson. Pour l’instant, ce dernier ne pouvait rien ou presque ressentir. Ce sera seulement quand les doses seront coupées qu’alors le manque se fera ressentir et le rongera de l’intérieur. Lily savait que de cette façon, elle allait détruire pendant un certain temps Aleksandre, jusqu’à ce dernier se soigne. Mais la jeune femme ne ressentait plus rien. A vrai dire, seuls ses enfants, Sarah et Jayden la retenaient en vie. Sans eux, Lily ne serait peut-être déjà même plus là.


[…]

De retour dans son lit, Lily eut du mal à s'en rendormir. Elle resta éveillée quelques heures, ressassant tous les bons souvenirs qu'elle avait dans son adolescence, les conneries qu'elle avait pu faire. C'est le sourire aux lèvres qu'elle s'endormit. Et c'est également souriante qu'elle se leva, réveillée par un baiser d'Alek, qui semblait être en pleine forme. Peut-être même trop... Son corps réagissait peut être d'une façon spéciale à la drogue qu'elle lui avait administré ? Lily fronça les sourcils quelques secondes puis reprit un air normal.

- Tu as bien dormi mon amour ?

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

♠ Just play the lovegame... ♠

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1035
▌HUMEUR (: : Fou de rage
▌SAY CHEESE : *
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 16/10/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Dim 20 Mai - 20:44

Ne tombez jamais amoureux. Parce que quand on aime une personne, on est assez bête pour lui confier notre confiance, notre cœur, notre âme. Quand on est amoureux, c'est une douleur violente. C'est douloureux parce qu'on se perd peu à peu pour l'autre. Aleksandre était sûr le point d'être détruit, démoli, ravagé par celle qu'il aimait. Parce que l'amour est sadique, c'est un sentiment pervers. A cause de l'amour on fait des choses horribles, atroces. A cause de l'amour on détruit des gens. Et dans notre cas, c'est Lily qui s'apprêtait non seulement à détruire Aleksandre, mais à se détruire elle-même par la même occasion. Ils se sont aimés d'un amour si violent, que ça s'apprête à les consumés. Mais l'amour vrai n'est-il pas une passion qui nous consume ? Dans ce cas, l'amour se fini dans la violence et la destruction, il n'y a pas d'autre issue possible. Peut-on se remettre d'un tel cataclysme ? Car lorsqu'un tel amour se détruit de cette façon, c'est une catastrophe, une destruction de l'être, un déchirement. C'est violent, on ne peux jamais vraiment s'en remettre. C'est ça le pire quand on vit une telle passion, on sent que tout va s'écrouler d'un moment à l'autre, qu'on va tout perdre, et pourtant on est accro, drogué, incapable de lâcher prise avant d'être consumé. La vie est une garce et cupidon un enfoiré.

Aleksandre ouvrit les yeux et vit les longs cheveux de Lily étaler sur l'oreiller en formant une couronne autour de sa tête. Elle était si belle, si douce, si fragile, on aurait dit un ange. Alek se redressa et se pencha au-dessus de sa fiancée pour l'embrasser tendrement. Il n'arrivait pas à croire qu'il utilisait le mot fiancée. Mais c'est ce qu'ils étaient à présent, des fiancés. Notre King se demanda comment son père allait réagir face à cette annonce. Sûrement violemment. Mais il savait que sa mère le soutiendrait, que Roxane le soutiendrait. Lily ouvrit les yeux et les posa sur un Aleksandre en pleine forme, et un peu surexcité. Il ne s'était jamais senti aussi bien auparavant, sans doute parce qu'il était heureux que Lily et lui soient de nouveau ensemble. Il se sentait fort, invulnérable. Les lèvres de Lily s'étiraient en un sourire tandis qu'elle lui demandait s'il avait bien dormi. Il se releva alors du lit et exécuta un tour sur lui-même avant de s'écrier d'un ton un peu vif :

- Mieux que jamais ! C'était la meilleure nuit de toute ma vie !

Il s'étira puis couru dans la cuisine pour remplir deux verres de jus d'orange. Puis il revint dans la chambre et en tendit un à Lily. Il était si heureux, si libre. Il avait presque envie de sauter par la fenêtre pour voir s'il pouvait voler. Il but son verre vivement. Il était assoiffé, comme s'il revenait d'une traversée du désert. Il posa le verre sur la table de chevet et se rallongea à côté de Lily. Quelque chose clochait, dans son attitude, mais il était trop heureux pour s'en rendre compte. Plus rien ne comptait. Tous ses soucis s'étaient envolés. Il ne pensait plus à Phoenix, plus à Kareen plus à... Kareen... Il devrait en parler à Lily d'ailleurs. De toute façon elle ne lui en voudrait pas non ? Tout était pour le mieux dans le meilleur des monde, il n'y avait aucune raison qu'elle se mette en colère. Il se tourna donc vers Lily et lui avoua tout :

- Lily faut que je te dise un truc important. Tu sais Kareen, la blonde qui vient d'arriver en ville ? Et bien ce n'est pas la première fois qu'elle passe par New York. La dernière fois c'était il y a 4 ans je crois. Elle sortais avec ce type, cet enfoiré que je n'arrivais pas à supporté. Je ne me souviens plus de son nom. Bref, il a eu le culot de me faire un coup fourré alors je me suis vengé. J'ai couché avec Kareen et je ne me suis pas gêné pour photographié mon exploit et en faire le compte-rendu à ce type.

Il prit une longue inspiration. Tout était parfait, tout était beau. Son histoire avec Kareen n'avait aucune importance, on s'en fichait royalement non ? Lily ne lui en voudrait pas, c'était du passé. Il repris la parole :

- Un mois plus tard Kareen est venu me voir. Elle était paniquée et ne savait pas quoi faire parce qu'elle était tombée enceinte, de moi apparemment. J'ai paniqué. Qu'est-ce que je pourrais bien faire ? Je ne pouvais pas l'aider sinon mon père m'aurait mis à la porte et coupé les vivres. Je lui ai conseillé d'avorter, je n'étais pas amoureux d'elle et on était trop jeune pour avoir un enfant. Je lui ai proposé de payer l'avortement mais elle s'est énervée et à refusé. Je ne l'ai plus revue. Jusqu'au mois dernier. Elle est revenue à New York et il semblerait qu'elle n'ai pas avortée. Lily, j'ai une petite fille quelque part qui ne connaîtra jamais son père.

C'était la première fois qu'il exprimait tout ça à voix haute. C'était plus douloureux qu'il ne l'avait cru. Il culpabilisait, était rongé par cette histoire. C'était le cadavre planqué dans son placard. Mais c'était agréable d'évacuer enfin toutes ces choses. Évidemment il n'avait aucune idée de la grossière bêtise qu'il venait de faire. Il ne croyait pas que Lily puisse sincèrement lui faire du mal. Mais il oubliait qui était vraiment Lily, à quel point elle pouvait tout détruire sur son passage quand on la contrariait. Il ne savait pas que cet aveu risquait de causer sa perte dans les mois à venir. Morale de l'histoire : ne tombez jamais amoureux, c'est de l'excès de confiance en l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Just Seize the day ♫
Just Seize the day

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 1941
▌HUMEUR (: : Blessée et anéantie mais sur le point de se marier
▌SAY CHEESE : .
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 18/09/2010


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   Lun 21 Mai - 19:33


N'étant pas complètement réveillée, Lily ne comprit pas tout de suite le pourquoi du comportement d'Aleksandre qui était plus qu'évident différent par rapport à d'habitude. C'est uniquement quand il répondit qu'il avait passé la meilleure nuit de toute sa vie que la jeune femme se souvient de ce qu'elle avait fait la veille. Et bizarrement, aucun remord ne vient. A moins qu'un pincement au coeur en soit un ? Lily répondit par un sourire à Alek qui était déjà sorti de la chambre. Pourquoi était-il comme ça ? Intriguée, l'étudiante à Brown regarda l'heure sur le radio réveil : neuf heures. Cela faisait neuf heures que la drogue avait été injectée dans les veines de son fiancé et elle faisait encore effet. Aleksandre avait un organisme impressionnant. Plusieurs drogués tueraient pour avoir son corps aussi endurant et ainsi ne pas avoir à acheter autant de drogue. Lily, elle s'en fichait. Avec tout l'argent qu'elle recevait par ses parents adoptifs, son père biologique, elle était tranquille au niveau du stock. Lorsqu'Aleksandre revient, Lily remarqua qu'il avait avec lui deux verres de jus d'orange. La jeune femme l'accepta avec grand plaisir, se cala contre le mur puis commença à boire. Dans un réflexe qu'elle avait depuis maintenant quelques temps, Lily toucha son ventre arrondi tout doucement. Jayden... Plus que quatre mois à attendre avant qu'il ne change décidément leur vie. En pensant à lui, sa mère se mit à penser qu'il pourrait peut-être changer les choses. Qu'il pourrait faire oublier à Lily les images de l'hôtel. Rêve bien utopique. Alors qu'elle buvait à nouveau une gorgée de son jus d'orange, Aleksandre se tourna vers elle et prit la parole. Lily savait, d'expérience, que lors qu'on était sous substance, on disait plus facilement ce qu'on cachait aux yeux de tous. C'est pour cela que, malgré son mal de crâne, elle se fit très attentive au propos de son fiancé.

- Lily faut que je te dise un truc important. Tu sais Kareen, la blonde qui vient d'arriver en ville ? Et bien ce n'est pas la première fois qu'elle passe par New York. La dernière fois c'était il y a 4 ans je crois. Elle sortais avec ce type, cet enfoiré que je n'arrivais pas à supporté. Je ne me souviens plus de son nom. Bref, il a eu le culot de me faire un coup fourré alors je me suis vengé.

En entendant la dernière phrase, Lily eut un frisson le long de son dos. Alek était exactement comme elle. Comme tous ceux de l'Elite. Dès que quelque chose les contrariait, ils faisaient tout pour que la balance aille dans leur sens. Lily avait fait plus d'un tour foireux à ceux qui avaient osé se mettre en travers de son chemin. Et Alek ne devait pas être le plus nul également. Intriguée, Lily posa son verre sur une table à côté du lit et attendit la suite de l'histoire.

- J'ai couché avec Kareen et je ne me suis pas gêné pour photographié mon exploit et en faire le compte-rendu à ce type.

Si ce n'était que ça. Pour avoir traîné avec pas mal de mecs durant son adolescence, Lily n'était même pas choqué par les propos d'Aleksandre. De plus, elle ne connaissait pas cette fille, cette Kareen, alors savoir qu'il l'avait en quelques sortes trompé sur ses intentions ne la touchait pas spécialement. Se doutant qu'il avait quelques choses d'autre, Lily continua à se taire et ne fit aucun commentaire.

- Un mois plus tard Kareen est venu me voir. Elle était paniquée et ne savait pas quoi faire parce qu'elle était tombée enceinte, de moi apparemment. J'ai paniqué.


Lily avala difficilement sa salive. L'histoire se complexait inexorablement et elle commençait à avoir peur de l'issue. De plus, elle se sentait concernée par cette histoire. Après tout, elle aussi avait été paniquée quand elle avait su qu'elle était tombée enceinte. Qu'est-ce qu'Alek avait fait à cette Kareen ?

- Qu'est-ce que je pourrais bien faire ? Je ne pouvais pas l'aider sinon mon père m'aurait mis à la porte et coupé les vivres. Je lui ai conseillé d'avorter, je n'étais pas amoureux d'elle et on était trop jeune pour avoir un enfant. Je lui ai proposé de payer l'avortement mais elle s'est énervée et à refusé.

Salaud. Je ne pouvais pas l'aider sinon mon père m'aurait mis à la porte et coupé les vivres. Ces mots résonnaient dans l'esprit de Lily. Egoïste. Comment avait-il pu faire cela à cette pauvre fille ? Il aurait au moins pu essayer de la convaincre pour l'avortement et non lui proposer tout de suite de l'argent et faire comme si c'était une erreur. Comment avait-il pu... Lily commença à se sentir mal. Très mal. Sa fille, elle, n'avait jamais connu de père car elle avait été issue d'un viol. Mais cet enfant là... il avait un père. Un père qui savait qu'il existait. Et il... Lily était écoeurée. Ecoeurée par l'homme avec qui elle venait de partager son lit, avec qui elle avait couché hier, avec qui elle allait se marier.

- Je ne l'ai plus revue. Jusqu'au mois dernier. Elle est revenue à New York et il semblerait qu'elle n'ai pas avortée. Lily, j'ai une petite fille quelque part qui ne connaîtra jamais son père.

Sans blague ? Elle n'a pas avortée ? Lily comprenait la position de cette fameuse Kareen. Après tout elle non plus n'avait pas pu avorter de Sarah même si elle était encore dans le délai légal. Non pas qu'elle était folle, mais disons que quand on se met à comprendre qu'on a quelqu'un dans son ventre, c'est étrange, perturbant... mais... attachant ? Émouvant ? Lily ne savait pas quel adjectif choisir tellement la sensation était étrange. Lily, j'ai une petite fille quelque part qui ne connaîtra jamais son père. La jeune femme ne comprenait pas. Lily, j'ai une petite fille quelque part qui ne connaîtra jamais son père. Si cette Kareen était effectivement depuis le mois dernier sur New-York pourquoi cette petite fille ne connaîtrait jamais son père ? Lily, j'ai une petite fille quelque part qui ne connaîtra jamais son père. Puis elle comprit. Elle comprit qu'Alek ne ferait rien pour approcher son enfant. Son enfant qui vivra sans son père, qui ne saura jamais qui il est vraiment. Qui croira que c'est un connard qui a abusé de sa mère. Ce qui était vrai d'une certaine façon en fait.

Lily garda la silence quelques secondes. Comment avait-elle pu à ce point se tromper sur le compte d'Aleksandre et en être tombée amoureuse ? Les quelques regrets qu'elle avait par rapport à la drogue et à sa vengeance commençaient à disparaître. Certes, Aleksandre n'avait rien fait contre elle dans cette histoire, mais Lily ne pouvait pas laisser passer ça. Elle qui n'avait pas eu d'autre choix que d’élever Sarah toute seule, sans l'aide financière de ses parents adoptifs, trop déçus par son attitude. La jeune femme passa sa langue sur sa lèvre. Non, elle n'allait pas pas laisser passer ça. Mais elle n'avait pas d'autre choix que d'attendre et de ne rien faire. Désormais, elle attendait le mariage pour deux raisons : donner un nom de famille à Jayden et détruire entièrement Alek. La partie de Lily qui l'aimait commençait à disparaître. Elle était encore présente mais moins qu'avant... C'était le début de la fin.

- C'est le passé Alek. Il y a des tas d'enfants qui vivent sans leur père ou leur mère. Un de plus ou un de moins. Suffira de donner un peu d'argent à cette Kareen et d'entendra plus parler d'elle, va. Et ne pense plus à elle. Pense à Jayden, pense à nous... pense à moi !

La première partie de ses paroles étaient les plus hypocrites et les plus fausses que Lily ait un jour prononcées. Mais vu qu'il était sous substance, Alek ne remarquerait pas leurs énormités. Quand à la dernière phrase, elle était vrai. Lily avait pour but de se faire aimer, le plus possible par Alek, pour mieux le briser après. Il ne faut pas se brûler les ailes. Une maxime qui aurait marcher pour Lily. En voulant détruire Alek, c'est elle qu'elle allait détruire. A petit feu, certes, mais la souffrance allait être intense. Horrible. Mortelle.

Tel un prédateur voulant attraper sa proie, Lily attira Aleksandre contre elle et commença à le couvrir de baisers de plus en plus passionnels. Le jeune homme ne resta pas en resta. Le sujet Kareen était définitivement clos.

HJ : RP terminé *-* C'est vraiment un plaisir de rp avec toi et je crois que c'est l'un des seuls posts que j'ai écris où j'ai eu vraiment mal au ventre Razz 'fin bref, vivement vendredi maintenant x)

_________________
❝CALL ME LILY❞
"Aleksandre William Johnson, désirez-vous prendre pour épouse Elizabeth Grace Stanfield ?" Lily leva les yeux vers Aleksandre. "Oui je le veux." Lily sentit les larmes lui piquer les yeux. "Elizabeth Grace Stanfield, désirez-vous prendre pour époux Aleksandre William Johnson ? " Lily pensa alors à Jayden. Leur fils."Oui, je le veux."


DC du coureur de jupons qui nie ses sentiments
DC du chef foireux de la révolution
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: The time for explanations. || Aleksandre & Lily   

Revenir en haut Aller en bas
 

The time for explanations. || Aleksandre & Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New York House :: ♔ The Upper East Siders :: Appartement de Lily Stanfield & Sarah Stanfield & Sawyer Lewis-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Séries télé