AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Jeu 21 Juin - 15:10


UN GROS NUAGE NOIR DANS NOTRE CIEL SI BLEU
Paul & Elyanna

La voiture quittait l'hôpital ... Je regardais dans la vitre, la tête posée doucement sur celle-ci. Je n'avais pas imaginé tomber enceinte aussi tôt, je n'avais pas imaginé tomber amoureuse comme ça... Pourtant ça c'était fait ... et j'étais heureuse ! Oui mais un gros nuage s'était plaçé au dessus de nous : Notre fille était malade. On ne savait pas encore réellement de quoi mais c'était cardiaque. De quoi faire peur. Je tentais d'être forte, mais nous étions tous les deux sur la défensive et mes larmes ne tardaient pas à couler sur mon visage, bien que j'eus tenté de nombreux fois de les retenir. Aujourd'hui j'avais le droit de rentrer chez nous, mais pas Aëlys, et les médecins nous avaient conseillés de rentrer pour prendre un peu de temps et une bonne nuit, puisque de toute façon nous n'avions pas le droit de voir notre fille en dehors de quelques heures par jour. Le reste du temps elle était sur surveillance constante. En sachant ça ... Comment voulaient ils que nous puissions dormir tranquillement ?

La voiture s'arrêta me faisant sursauter. Nous étions à destination. Je souris à Paul et lui attrapa la main. Nous sortions de la voiture... Nous avions notre soirée, peut être que d'un sens ce n'était pas si mal... Etait ce égoïste de penser un instant que c'était une occasion d'être seul avant le coup de feu et le retour de notre fille ? Parce que tout allait bien se passer j'en étais certaine ! Nous allions réussir à faire face. Nous rentrions dans l'appartement, je me serrais contre l'homme de ma vie et l'embrassais doucement :

_" Moi j'ai une petite faim... Pas toi ?"

Je lui souris avant de l'embrasser à nouveau. Nous devions nous détendre et penser à autre chose ne serait ce qu'une soirée... Des moments longs et difficiles.
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 79
▌SAY CHEESE : //
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 09/11/2011



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Lun 25 Juin - 11:05


    Il ne savait plus très bien où il en était, il se sentait vide à l'intérieur et en même il y avait en lui, une rage sourde qui était prête à exploser à la face du monde. Il avait à peine décrocher un mot depuis que la nouvelle était tombée, il se contentait de passer son regard de sa compagne à son enfant, qui après s'être époumonée pendant plus de deux heures dormaient enfin dans la sérénité. Il ne comprenait pas comment cela avait pu arriver, tous les jours on entendait chez les journalistes, dans les associations, l'apparition de nouvelles maladies, de malformation qui touchaient les nouveaux nés et qui malheureusement se terminait parfois dans un drame. Il s'était toujours dis que si un jour il aurait un enfant, jamais il ne pourrait lui arriver quelque chose de grave, il serait en bonne santé, respirant à pleins poumons et illuminant la pièce de milles feux rien qu'en gazouillant.

    Mais la vie leur avait joué un mauvais tour, il n'avait même pas eu le temps de vraiment se dire qu'il était père, qu'il apprenait déjà qu'il ne le serait peut être plus pour bien longtemps, que sa fille était "malade" et qu'elle ne pourrait pas pour le moment rentrer chez elle car les médecins devaient la garder en observation et recommencer tant d'examens qu'ils allaient déjà fatiguer ce petit corps si fragile. Il fallait être confiant d'après le chirurgien, pour le moment elle n'était pas en danger ... Il avait bien failli lui mettre son poing dans la figure à ce moment-là, cependant la violence ne résoudrait rien et maintenant il devait juste attendre.

    Il gara la voiture sur la place qui lui était réservé en bas de son immeuble. Il n'aurait su dire comment il avait fait tout le trajet jusqu'ici mais en tout cas il n'était pas mécontent de rentrer chez lui, au moins pour une soirée il prendrait une véritable douche et dormirait d'un confortable lit, enfin s'il arrivait à trouver le sommeil bien évidemment. Ils rentrèrent main dans la main dans l'appartement, Elyannah posa ses lèvres sur les siennes et il revint alors à la réalité. Elle souriait, parlant de grignoter quelque chose.

    - Non merci je n'ai pas faim ... Mais si tu veux je peux te préparer quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Invité



Invité

Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Mar 26 Juin - 11:41

Alors que les choses semblaient s'arranger, le monde s'arrêta à nouveau de tourner. Notre fille était malade, elle avait un programme cardiaque qui selon les médecins pouvaient se régler facilement... Je l'espérais, mais alors pourquoi lui faisaient ils subir tant d'examen ? N'étaient ils pas certains ? En attendant nous ne pouvions rien faire pour elle. J'étais mal, je n'avais rien vu, je ne m'en étais même pas rendu compte, n'avais je donc aucun instant maternel ? J'étais terrifié par l'avenir.

Je cherchais du réconfort auprès de Paul, mais il était dans le même état que moi. J'avais envie de me changer les idées ce soir, même si c'était terriblement égoïste. J'en avais besoin avant d'affronter l'épreuve du diagnostic qui allait tomber. Je sortais de la voiture, attrapant sa main dés que possible et l'embrassais doucement. Je lui souriais tentant de le détendre mais je n'y arrivais pas. Il m'annonça qu'il n'avait pas faim. Je soupirais doucement :

_" Non c'est bon je vais le faire..."

Je l'embrassais une dernière fois avant de le lâcher et de me dirigeais comme je le pouvais vers la cuisine. C'était vraiment un bel appartement, mais ça ne m'intéressait pas pour le moment. J'ouvrais le frigo à la recherche de quelques choses à faire pour manger... Rien que j'ai envie de cuisiner pour le moment. J'attrapais donc le téléphone pour commander une pizza. Il faut dire que je n'avais pas spécialement faim, j'avais juste envie de manger, de revivre normalement même si ca relevait plutôt du fantasme pour le moment. Je passais ma main dans mes cheveux, avant d'aller dans le salon et de me laisser tomber sur le canapé. L'atmosphère était tellement pesante ! Je tendais la main vers Paul lorsqu'il passa devant moi :

_" Arrêtes de courir dans tous les sens... viens !"
Revenir en haut Aller en bas

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 79
▌SAY CHEESE : //
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 09/11/2011



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Mar 26 Juin - 19:46

    Il n'avait fait que quelques pas dans l'appartement depuis qu'ils étaient arrivés, il ne savait pas ce qu'il devait faire, où il devait aller. Elyannah avait faim, lui il avait le ventre tellement noué qu'il ne se sentait pas du tout d'avaler quelque chose. Cependant en entendant qu'elle avait commandé une pizza, son ventre se mit à grogner d'envie, finalement il allait peut être prendre une part. Il quitta le salon pour aller se changer, cet odeur d'hôpital qui le suivait le rendait malade, il avait envie de penser que c'était une soirée comme les autres, qu'il pourrait enfin profiter de sa petite-amie comme il ne l'avait pas fait depuis des mois. Il ouvrit son armoire, se déshabilla, mit un bas de survêtement, attrapa un t-shirt et il retourna dans la pièce centrale.

    - Tu parles j'ai encore rien fait, je tournais en cage quand tu m'as quitté, là je me sens totalement incapable ou presque de faire un mouvement.

    Il passa le haut et il vint s'installer sur le canapé avec elle et il l'attira doucement dans ses bras avant de capturer ses lèvres avec délisse, l'embrassant avec amour alors qu'il n'avait pas réagis aux précédents baisers qu'elle lui avait donné. Il s'en voulait de ne pas être présent comme il l'aurait du pour elle. Il avait imaginé leur première soirée ensemble bien différemment, surtout dans son esprit leur fille serait avec eux. En passant tout à l'heure, il avait préféré fermer la chambre de la petite pour ne pas se blesser un peu plus.

    - Je vais tout faire pour t'être agréable et qu'on profite de cette soirée ensemble, on va pouvoir se détendre et surtout se retrouver enfin ... J'ai vécu seul depuis ton départ et j'ai rêvé depuis ce moment-là qu'on passerait une superbe soirée ... Bon je pensais aussi qu'on ferait plein de cochonneries jusqu'au bout de la nuit mais je suis un homme et parfois je pense avec autre chose que ma tête.

    Il se mit à rire très légèrement, joignant sa main à la sienne, il resserra son étreinte autour d'elle, sa joue contre la sienne. L'émotion le toucha à nouveau, et il se mit à trembler légèrement, tentant de retenir ses larmes.

    - Il ne faut pas s'inquiéter pour elle, ses parents sont des battants, elle ira très bien et elle sera bientôt avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 15
▌HUMEUR (: : Maman Heureuse & Amoureuse
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 12/07/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Jeu 12 Juil - 17:26

Continuer à vivre dans ses conditions étaient difficiles. Nous ne savions pas si notre fille allait vivre longtemps, si c'était grave ou non ! J'avais toujours eu de l'appréhension par rapport aux médecins et voilà qu'ils avaient le sort de ma fille entre leurs mains. J'avais besoin de manger, et de réconfort pour le moment. C'était peut-être égoïste mais j'avais envie de penser à autre chose pour une soirée ! On nous avait que nous pourrions rien faire ce soir et on nous avait obligé à quitter l'hôpital. Paul quitta la pièce pour se changer pendant que je commander une pizza. Une fois assise dans le canapé, le téléphone raccrochait, il rentra à nouveau dans la pièce, je tendais la main vers lui et lui demandais doucement de venir. Je ne répondis pas à ses paroles préférant me serrer contre lui, sentir la chaleur de son corps, me caler dans ses bras. Il m'embrassa, mon corps entier réagit d'un seul coup. Je prolongeais le baiser.

Je n'avais pas imaginé ainsi ma soirée. J'avais pensé être avec Aëlys, râler en plein milieu de la nuit parce qu'elle pleurait, me battre avec Paul parce qu'aucun de nous deux ne voudrait se lever, et dormir contre lui... pour la première fois depuis longtemps. Mon estomac grogna doucement mais je l'ignorais totalement. Je me mis à rire en l'entendant... C'était vraiment libérateur, j'avais l'impression que mes larmes s'étaient un peu séchés. Je n'avais pas envie de pleurer pour la première fois depuis longtemps.

_" Tu sais penser avec ta tête ? Pour de vrai ?!"

Je le taquinais pour tenter de faire abstraction du reste.... Je ne voulais pas passer ma soirée à pleurer comme une madeleine, à être encore une fois affreuse à cause des gros yeux rouges que j'aurais... C'était hors de question ! Nous étions de bons parents, voilà des jours et des jours que nous étions à l'hôpital avec notre fille... Faisant presque partit du décors, elle était sous surveillance ce soir... J'étais en train de tenter de me donner bonne conscience mais je ne faisais rien de mal.

_" On va passer une bonne soirée, j'en suis certaine... "

Sa main dans la mienne, ma tête contre la sienne. J'étais bien, et même si de gros nuages couvraient notre ciel, j’apercevais un petit rayon de soleil. Je passais ma main dans ses cheveux et posais mes jambes sur lui. Je serais doucement sa main, la caressant avec le pouce :

_" Bien entendu. Rien ne peut lui arriver."

On sonna à la porte, je l'embrassais délicatement. Je me levais, payais le livreur de pizza, la déposais sur la petite table du salon et cherchais un couteau. Le loft était déjà rempli d'une bonne odeur alléchante :

_" mmm ca donne faim ! Une bonne pizza... Un bon gros pot de glace..." Je l'embrassais en lui donnant sa part. Je lui fis un sourire " Et au dodo... entre autre !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 79
▌SAY CHEESE : //
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 09/11/2011



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Sam 14 Juil - 12:46

Il lui tira la langue, faisant un peu sa tête du mauvais jour quand il se sentait vexer. Elle allait voir ce qu'elle allait voir, elle n'aurait aucun câlin et puis elle n'aurait plus que sa pizza à manger pendant que lui il bouderait ouvertement. Il caressa doucement ses cheveux et il hocha la tête avec un léger sourire. Oui, ils ne devaient pas se miner le moral encore plus ce soir puisqu'ils ne pouvaient rien faire à partir d'ici et c'était au moins un des moyens de se retrouver tous les deux comme quand ils n'étaient que de simples colocataires qui partageaient souvent le même lit.
Elle s'échappa rapidement de ses bras quand elle entendit la sonnette qui annonçait la venue du livreur. Il secoua un peu la tête dépité, il avait du mal à comprendre comment elle pouvait avoir faim, même s'il devait bien avouer que la nourriture à l'hôpital n'était pas des meilleurs cuisines.

- Attends ne me dit pas que tu veux aller te coucher juste après manger ? Tu veux qu'on passe une bonne soirée et on passerait au final une soirée de petits vieux, un repas et hop on dort, trop fatigué même pour regarder un petit film. J'ai que vingt-deux, je sais que j'ai déjà une vie de pépère mais quand même.


Il se mit à rire et mangea sa part tranquillement et décida finalement d'allumer la télévision pour voir un peu les informations et à nouveau reprendre le contact avec la réalité. Si leur monde s'était écroulé, la terre avait continué à tourner, c'était affolant de se savoir à ce point insignifiant. Il se reprit une nouvelle part et alla leur servir une bière à chacun avant se se rasseoir à côté de Théo, capturant ses lèvres avec sensualité puis il recula petit peu pour plonger son regard dans le sien.

- Avant qu'on passe totalement à autre chose, j'ai eu le temps d'appeler mes parents pour leur annoncer la nouvelle. Ils sont passés voir notre petite Aëlys pendant que tu te reposais à l'hôpital. Mon père s'est répandue en excuses et visiblement, c'est ma mère qui porte aujourd'hui la culotte dans leur couple, l'idée de ne plus voir leur fils unique et leur petite fille a du faire de l'effet. Il voudrait te voir à l'occasion pour pouvoir discuter avec toi tranquillement et s'excuser de ce qu'il t'a dit. Le seul truc qu'il continue à vouloir c'est qu'on se marie et je lui ai dis qu'un jour je te demanderais ta main et que notre petite fille apporterait nos alliances.
Il caressa tendrement la joue de Théodora. Il s'est mis dans la tête également de lui dégoter le meilleur chirurgien et qu'il soit présent à ses côtés à chaque instant pour s'assurer qu'elle va bien. Je te jure il est trop excessif en tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 15
▌HUMEUR (: : Maman Heureuse & Amoureuse
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 12/07/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Mar 17 Juil - 0:37

Contre toute attente la situation se détendit un peu, et nous plaisantions à nouveau. J'avais envie de passer une soirée loin des soucis dû à la maladie d'Aëlys, le pire était devant nous, il fallait donc reprendre des forces ! Je m'échappais de ses bras lorsque l'on sonna à la porte. J'avais faim, peut-être un effet secondaire de la grossesse où je m'étais empiffré jusqu'à exploser ou alors à cause du fait que je n'ai mangé quasiment que des sandwichs ou de la nourriture sans goût et terriblement diététique depuis la naissance de notre fille. En tout cas j'avais bien l'intention de ne laisser qu'un carton d'emballage vide. Avec l'aide de Paul bien entendu. Je posais la pizza coupée sur la table, lorsqu'il reprit notre conversation de tout à l'heure. Un léger sourire apparut sur mes lèvres. Je prenais son visage entre mes mains et l'embrassais passionnément et avec envie. Je plongeais mon regard dans le sien.

_" Tu as oublié mon entre autre... Qui n'est pourtant pas négligeable ! Mais si tu me mets devant un film... Effectivement il y a de grandes chances que je tombe endormis ! Tu sais très bien que je suis incapable de regarder un film en entier le soir sans piquer du nez, alors après quelques nuits sans sommeil ce n'est même pas la peine !"

Je dégustais ma part ou plutôt je la dévorais avec avidité. Je n'en laissais aucune miette. Paul alluma la télévision pour avoir un peu d'information. Comme d'habitude, il n'y avait que des scènes horribles... Mais qui pour une fois ne me touchaient pas vraiment. Mon monde s'était en partie écroulé et égoïstement je ne pouvais pas avoir de la peine pour quelqu'un d'autre. J'attrapais la bière qu'il me donna et en bus une gorgée après qu'il m'ai embrassé ! Il posa son regard dans le mien, et je compris qu'il y avait quelque chose qu'il ne m'avait pas dit. Je l'écoutais.

La dernière conversation que j'avais eu avec le père de ce dernier n'avait pas été des plus douces. Je n'aimais pas du tout qu'on sous-entende que j'avais en gros piégé Paul ! Je n'étais pas une petite garce... enfin si mais pas dans ce domaine ! Je l'aimais sincèrement et je dois avouer que j'avais été vexée et n'étais pas allé de main morte. Je hochais la tête :

_" Ecoute pour le moment la seule chose qui m'intéresse c'est qu'Aëlys aille mieux et qu'on sorte de ce cauchemars en quelques sortes... J'aurais tous le temps dont j'ai besoin pour discuter avec ton père ensuite ! Je serais polie voir agréable.. Mais franchement une conversation dans mon état émotionnel actuel serait... de la folie et n'arrangerait rien ! "

J'allais me montrer cordiale avec ses parents, c'était la moindre des choses, mais je n'avais aucune envie de discuter avec le père de Paul pour le moment, en fait je n'avais envie de parler avec quasiment personne. J'avais à peine appelé Bonnie une fois ou deux ces derniers jours... Je zappais volontairement le passage sur le mariage. Oui, un jour je me marierai avec Paul mais pas maintenant et de toute façon je doute que son père et moi partagions la même vision des choses...

[color=brown]_" J'espère sincèrement que nous n'arriverons pas jusqu'à l'opération ! C'est peut-être stupide, mais j'espère encore qu'ils se sont trompés, que quelque chose va faire que le problème va disparaître seul !" [/cplor]

Je me plaçais dans ses bras, me serrant contre lui. Je caressais ses mains en posant ma tête contre son épaule. Je levais les yeux et croisais son regard. Nos lèvres se rencontrèrent à nouveau.

_" Qu'est ce que je ferais sans toi !"

_________________

❝ Can you imagine ? Its my Sweet Fairytales. ❞
UNDERCONSTRUCTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 79
▌SAY CHEESE : //
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 09/11/2011



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Mer 18 Juil - 13:26

- Et bien moi je t'interdis formellement de t'endormir, je veux que tu restes éveiller et je veux pouvoir parler avec toi, rigoler, et faire des cochonneries si j'ai envie. Mais ne me laisse pas seul devant la télévision car si tu t'endors moi je pense pas y arriver car je suis quelqu'un qui réfléchit beaucoup trop et qui un jour risque de finir par mourir d'un arrêt cardiaque tellement je suis sous pression !

Il se souvenait parfaitement quand ils habitaient tous les deux à Paris. Le soir, il n'était pas rare qu'il rentre bien plus tard qu'elle, car même s'il avait des cours dans la journée et une dose de devoirs par dessous, il passait également beaucoup de temps au sein du siège international de l'entreprise de son père. Comme celui-ci aimait le rappeler souvent, "La théorie c'est bien, mais dans le monde des affaires il n'y a que la pratique qui compte !" et il s'était rendu compte que son père disait la vérité. Il fallait une connaissance du monde de la bourse, des marchés qui pouvaient donner des bénéfices à l'entreprise, gérer les investisseurs, supporter les actionnaires qui demandaient à ce que vous soyez toujours au top pour ne pas avoir bêtement placer de l'argent entre vos mains, penser aux employés et aux agences de notations qui faisaient la réputation d'une industrie. Il n'avait jamais cru que la vie active pouvait être un tel cauchemar et que les migraines n'étaient pas rares, il y en avait autant que les charognards qui attendait de vous racheter si la crise frappait à votre porte.
C'est pourquoi souvent le soir, il retrouvait Théo allonger sur le canapé, totalement endormie alors qu'elle avait toujours la télécommande à la main. Comme un gentleman, il la prenait dans ses bras et il la portait jusque dans sa chambre et souvent il restait là à la regarder dormir. Il avait senti à peu près au même moment, un besoin de plus en plus fort de l'avoir près d'elle, qu'ils passent des moments ensemble tous les deux à discuter et à rire, il voulait en apprendre plus sur elle et de sa vie à New York.

Il soupira doucement, Paris semblait si loin à présent, il se demandait si un jour il allait retourner chez lui. Il ne voyait pas sa vie à New York ni aux États-Unis, il n'était pas d'ici, l'Europe et l'Amérique avaient beau avoir des cultures qui se ressemblaient, il y avait beaucoup de différence et il rêvait de pouvoir reprendre un petit déjeuné dans les quartiers bobos, d'emmener sa fille au carrousel du Trocadero, l'emmener se promener dans le Jardin des Tuileries.

- J'aimerais emmener Aëlys à Paris, pas tout de suite bien sûr mais je veux lui faire découvrir la France et l'Europe. C'est là où je suis né et je veux qu'elle connaisse un peu son histoire. D'ailleurs j'aimerais bien qu'elle porte la double nationalité.


Il avait dis ça comme ça, sans rapport avec ce don ils parlaient juste avant mais pour lui c'était une évidence, il était français et le resterait et il voulait aussi que sa fille connaisse ses racines, il lui parlerait en français et qui sait il y avait bien une école francophone dans la plus grande ville des États-Unis.
Il hocha la tête par rapport à ce qu'elle disait vis-à-vis de son père. En effet, pour le moment ce n'était pas bon de discuter de ce qu'il s'était passé, avec la fatigue, le stress des résultats pour leur fille et tout ça faisait que les tensions pourraient facilement revenir.
Il lui sourit doucement et embrassa son front à sa dernière remarque avant de capturer ses lèvres, ne voulant pas rompre tout de suite leur baiser.

- Je suis sûre que tu aurais un autre preux chevalier à tes pieds. J'ai de la chance d'avoir conquis ton cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 15
▌HUMEUR (: : Maman Heureuse & Amoureuse
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 12/07/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   Jeu 26 Juil - 0:13

J'avais le sommeil assez facile contrairement à Paul, qui lui pouvait passer des nuits entières à ressasser de vieux souvenirs, ses problèmes. Il n'avait pas l'air d'avoir besoin d'énormément de sommeil comparé à moi. A Paris, je m'endormais souvent sur le canapé tentant de l'attendre parce que je voulais absolument lui dire quelque chose et le lendemain je me réveillais dans mon lit avec lui à mes côtés. Cette fois il avait besoin de repos, et malgré le manque de sommeil qui s'accumulait, j'allais rester à ses côtés. Je passais mes bras autour de son cou :

_" Calme toi...Je vais faire tout ce que je peux pour te détendre ! Tu as besoin d'une bonne nuit."

Je l'embrassais et lui fis un clin d'oeil avant de rire doucement. Je terminais mon repas avec avidité et je dois l'avouer assez peu de classe. Tant pis je mourrais de faim ! Une fois le carton de la pizza vide, et la télévision allumé, je me blottis contre lui. Il commença à me parler de la France. Ca allait être un choix difficile pour nous deux ! Je ne voulais pas quitter les Etats Unis, je ne voulais pas quitter ma soeur avant d'être certaine qu'elle puisse être à nouveau heureuse. Mais d'un autre côté, je comprenais Paul, il était loin de sa famille et de ses origines lui aussi. Nous allions devoir faire des plans pour l'avenir. Je hochais la tête.

_" Si tu veux. Je n'y vois aucune objection !"

Et puis elle avait été conçu en France alors elle était véritablement bien encré dans le sol français. Je n'avais rien contre lui donner la double nationalité, ce serait certainement même un plus plus tard! Je pris la main de Paul, effleurant sa peau avec mes doigts. Il me parlait de son père. C'est certain qu'il faudrait tôt ou tard régler les problèmes entre nos deux forts caractères, mais là je m'en sentais incapable ! J'allais exploser et cette fois les dégâts seraient plus importants. Je n'avais plus grand chose à perdre, ma fille était dans un état assez grave. Nos lèvres se rencontrèrent à nouveau. Je savais que j'avais de la chance de l'avoir rencontré, peu d'hommes auraient été capable de prendre ainsi leurs rôles de père, et de faire face à tous mes secrets et au stress que cela engendre. Il m'embrassa sur le front avant de m'embrasser à nouveau. Je passais ma main sur son visage, puis la posais contre son torse. Un sourire qui ne disait rien de bon s'afficha sur mon visage :

_" Je dirais plutôt que j'en aurais une armée complète à mon service ! Ce ne serait pas désagréable !" Je le taquinais et plantais mon regard dans le sien Mais aucun ne serait à la hauteur ! Puisque je ne penserais qu'à toi ..."

Je me levais après avoir déposé un baiser sur sa joue. Je me retournais vers lui. Je commençais à avoir mal au dos dans ce canapé, j'avais envie de m'allonger tranquillement, de poser ma tête contre lui...

_" Moi je vais me coucher ! Tu viens ? Après tout... Tu as la télévision dans ta chambre je suppose ?"

Je disparaissais dans le couloir jusqu'à la chambre. Je baillais contre ma volonté.

_________________

❝ Can you imagine ? Its my Sweet Fairytales. ❞
UNDERCONSTRUCTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un gros nuage noir dans notre ciel si bleu ... - Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New York House :: ♔ The Upper East Siders :: Loft de Paul M. Hopkins-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit