AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Mar 3 Juil - 12:25



J'ouvre les yeux. Le noir complet, aurais-je perdu la vue ? Ou serait-ce mon masque ? Ou encore, les volets sont-ils fermés ? Pour le moment aucune des hypothèses n'est vraiment vérifiée. Je dois pour cela essayer de me réveiller correctement, même si c'est plutôt dur. M'étirant comme un loir, mon masque de nuit tombe et je suis assaillit par la lumière du jour, c'est plutôt brutal comme réveil, mais au moins l'effet est le bon. Je me cache les yeux de ma main et regarde le réveil.

« Merde ! PAULINA ! » crié-je comme un malade.

Ma servante accours affolée et comprend directement le problème, dieu soit loué, elle n'est pas aussi cruche que certaines fois où je l'appelle en criant aussi fort. J'ai cours et j'ai oublié de me lever et je suis déjà en retard d'une demi-heure, quelle mouche m'a donc piqué pour que je dorme aussi bien ? Je m'extirpe de mon lit si rapidement que je risque d'en tomber. Je me précipite dans ma salle de bain personnelle pour faire un brin de toilette et me préparer tranquillement. J'attrape mon uniforme et l'enfile correctement. J'arrive dans ma chambre et remarque que tout est déjà propre et rangé. Paulina fait un travail d'enfer, il faudrait que je pense à la remercier. J'arrive dans le salon et remarque que mon déjeuner est servi, bon pas quelque chose de somptueux comme d'habitude, mais vu que je suis en retard elle a très bien compris que je ne mangerais pas beaucoup de toute façon. J'avale mes tartines de confiture aux airelles et attrape mon sac. Pas de Paulina en route. Tant pis.

« Merci et bonne journée Paulina !
_ A vous aussi monsieur Henderson ! » répondit-elle jovialement de la cuisine.

Je sors vite de ma suite et me précipite vers la cage d'escalier, ça ira plus vite que d'attendre l'ascenseur. Je m'assieds sur la rampe et me laisse glisser vers le rez-de chaussé. Lorsque mes pieds touchent le sol, je ne réfléchis plus et cours dehors, j'espère que ma limousine est là sinon je vais devoir y aller à pieds. Par chance mon chauffeur a eu la délicatesse de m'attendre, enfin, je dis ça, mais s'il n'était pas là je l'aurais fais viré pour en engager un autre. J'ouvre la portière moi même et rentre rapidement.

« A Yale s'il vous plaît et vite je suis en retard ! » dis-je précipitamment.

Le chauffeur ferme les portes et démarre la voiture, j'ouvre la vitre arrière et sort une cigarette de mon paquet. Je l'allume et l'apporte à ma bouche. J'aspire une bouffée et regarde dehors. New-York, la plus belle ville des États-Unis, en prime on est ici à Manhattan, le quartier le plus chic. C'est pas le bonheur tout ça ? Je recrache la fumée et regarde le chauffeur. Il fait exprès de prendre les petites rues étroites alors qu'il est en limousine pour aller plus vite. Quelle délicate attention dis-donc. Lorsque la voiture s'arrête devant mon établissement, je jette rapidement ma cigarette par la fenêtre. De toute façon, elle était presque terminée. J'attends que le chauffeur vienne m'ouvrir, même si je suis pressé, il y a une étiquette à respecter, et prime, l'apparence est primordiale quand on est issus d'une classe sociale comme la mienne. J'attrape mon sac et marche tranquillement vers l'entrée du lycée. La sonnerie sonne, c'est déjà la pause, je crois que je vais faire un attentat, j'ai encore loupé un cours, ça va faire le troisième en même pas une semaine. Je suis plutôt chamboulé en ce moment à vrai dire, rien de bien grave, enfin si, mais j'essaye de ne pas y penser. Je m'assieds sur un banc de la cour de devant et attend que quelqu'un que je connaisse arrive. En attendant j'attrape mon portable de la poche de mon sac. J'allume internet et regarde le site de Gossip Girl, ça va pour le moment je n'ai pas encore été publié dessus, mais ça ne saurait tarder, je fais partis du GGGB après tout, certes, la garce du site ne parle pas beaucoup d'eux, mais il suffit de se faire connaître, ce que j'évite particulièrement vu que je suis avant tout déjà connu et populaire, pas besoin d'être affiché sur un site internet avec une réputation de malade après. Je range mon téléphone et regarde aux alentours, aucune connaissance, ils sont où tout le monde ? Je me lève rapidement et part en direction de devant le lycée. Je vais aller me chercher un café ça va me remettre d'aplomb.

Marchant en direction du bar, j'ai plutôt la tête ailleurs, je réfléchis à cette dure semaine qui commence, je sais pourquoi je suis déboussolé, mais à vrai dire je préférerais éviter d'y penser. Je croise des gens qui me disent bonjour, mais je ne réponds même pas, je ne les regarde pas et passe mon chemin, je ne prends même pas la peine d'identifier les gens, ça promet une dure journée apparemment. Je finis par lever la tête et voir une chevelure blonde reconnaissable entre mille, celle d'une amie très proche. Je m'élance au pas de course et appuie doucement sur son épaule.

« Salut toi ... » lui dis-je avec un petit sourire.

La personne se retourne et je vois avec satisfaction que je ne me suis pas trompé, encore heureux, on me prendrait pour un fou en prime de ça. Neptune me fait face, je lui souris toujours mon sac de cours à la main. J'ai une heure de pause, je n'ai pas cours juste après, autant en profiter non ? Une heure ça peut-être comme ça ne peut pas l'être tout dépend de la personne avec qui on est, et si c'est Neptune, ça ne peut-être que rapide, enfin espérons le.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the princess of the kingdom
the princess of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 101
▌HUMEUR (: : En apparence bonne
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 08/11/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Mar 3 Juil - 19:04

[justify]Le soleil me réveille. Je regarder sur mon I-phone l'heure: 8h14. J'ai un mal de crâne abominable et j'ai l'impression de ne pas avoir dormis. Qu'est-ce que j'ai fais la veille? Des bribes de souvenir me reviennent: je me souviens d'être aller en boite, et d'avoir enchaîner les shooter les uns après les autres. Je descend péniblement dans le salon. Camilla, la domestique m'apporte un plateau avec mon petit déjeuner. Quelques tartines, de multiples pots de confiture, un pot de nutella et un grand verre de jus d'orange.

« Camilla, est-ce que tu saurais au courant, par hasard, de ce que j'ai fais hier soir et avec qui je suis rentrée? » La domestique me regarda quelques instants puis me répondit enfin:« Vous êtes sortis en boite Mademoiselle et je crois vous avoir vu rentré sur le coup des quatre heures du matin. Mais vous étiez seule.»

Je poussai un soupir de soulagement. Au moins, je ne me demanderais pas de quoi avait l'air mon prétendant de la nuit, s'était le cadet de mes soucis. Prenant mon petit déjeuner en regardant les dessins animé - Oui j'avais garder une âme d'enfant - je me demandais ce que je pourrais bien faire. Il faisait beau et chaud, les soldes venaient de commencer et il n'y avait de réunion GGGB. J'optai pour faire un plongeon dans la piscine mais me rétracta préférant dépenser des sous pour m'offrir une nouvelle garde robe. Je montai donc dans ma salle de bain, pris une douche, m'habilla d'un mini-short en jean et d'un haut bustier de couleur blanche. J'optai pour une paire de ballerine noire et décida d'attacher mes cheveux en une couette haute. Je mis mes Ray-ban dernier cri sur mon nez et pris un sac qui irait bien avec l'ensemble. Etant riche, j'avais le choix entre plusieurs voitures toutes plus luxueuses les unes que les autres. Je pris donc les clés de ma mercédès noire décapotable. Ca ne faisait pas vraiment tape à l'oeil mais j'avais envie, pour une fois, de me fondre dans la masse. Je trouva une place relativement facilement. Juste en face du Starbuck. Je sortis et entra donc dans la café le plus connu de New-York.

« Un Frappucino à la fraise s'il vous plaît... Et vous pouvez accélérer le mouvement, j'ai pas que ça à faire. Merci! » Le serveur me regarda et soupira d'un air exaspéré. Après tout, il n'avait rien à dire puisque que le client est roi. Quelques minutes plus tard, je sortis du Starbuck avec mon frapuccino et je commençais à déambuler dans les rues de New-York. Je m'arrêtai de temps à autre devant une vitrine. Je ne trouva pas grand chose Je m'étais juste arrêté dans une boutique pour acheter une paire de compensé couleur noir. Je continuai de marcher lorsque je sentis quelque chose se poser sur mon épaule et une voix, familière me parla. Cherchant rapidement dans ma tête à qui appartenait cette voix, je ne trouvai pas. Je me retourna donc et vis June. Je lui souris et répondis:

« Salut! Comment tu vas?» Je vis ensuite qu'il avait son sac de cour. Je lui demandai:« T'es pas sensé être en cour, toi? »

C'est vrai que pour moi le chemin de la fac' était bien loin. J'avais fait une année de droit et ça m'avait tellement saoulée que j'avais arrêté. Et puis, il y avait eût Julian, mon mariage puis mon divorce. Je commençais tout juste à me sentir bien. Je sortais, rencontrais des gens tous plus géniaux les uns que les autres et par dessus tout j'avais rencontré June. Avec lui, on passait des heures à établir des plans machiavéliques pour humilier ou descendre les personnes qui nous aimions pas. J'avoue que je trouvais ce passe temps plutôt marrant. Il fallait bien que je m'occupe et manipuler les autres toute seule, s'était révélé être un jeu où je m'ennuyais à la longue. Je regarda June et attendit sa réponse. Avec un peu de chance, il n'aurait pas cours et on pourrait enfin parler de choses sérieuses... Ou pas![justify]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Mar 3 Juil - 19:37

Elle paraît hésiter, peut-être n'arrive-t-elle tout simplement pas à identifier l'auteur de la phrase. Je souris à cette idée et remarque son sac, des chaussures, elle n'a que ça à faire apparemment. Je la regarde doucement de dos et quand elle se retourne, elle ne semble pas surprise, elle feint sûrement d'avoir réussis à trouver mon nom. Piètre comédienne, mais après tout, je ne lui en tiens pas rigueur, puisqu'elle en aurait fait de même pour moi. Elle me sourit doucement.

« Salut ! Comment tu vas ? T'es pas sensé être en cours, toi ? » dit-elle plutôt joyeusement.

Si je suis censé y être, mais j'ai une heure de libre, donc autant en profiter non ? Puis ce n'est pas que je m'ennuie mais un peu quand même ; depuis le début de la semaine et de ce qui s'est passé, les choses semblent se liguer contre moi et faire en sorte que je me languisse un maximum. Je ne peux pas penser une seconde à aller en cours et être assis sur une chaise à écouter patiemment ce que le professeur va nous débiter d'ennuyant à souhait. Puis sérieusement ce n'est pas l'envie d'aller torturer psychologiquement un pauvre quidam qui me manque et qui de mieux que cette chère Neptune pour m'aider ?

« Ouais ouais … ça va, et je dirais que toi aussi tu vas bien, vu ton éclat ! Et si je suis censé, mais à vrai dire j'ai une heure de pause donc autant en profiter non ? » lui dis-je en souriant.

Je me mets en route et regarde doucement les rues, plus je m'éloigne de l'université, mieux c'est. Je marche aux côtés de Neptune et respire doucement les bonnes odeurs de Manhattan, de tous les côtés il y a des restaurants, chinois, français et d'autres cultures extérieures à celle américaine. Je regarde doucement le coin de la rue et y repère enfin l'endroit de mes prédilections. Le « Cornelia Street Cafe ». L'endroit parfait pour trouver le breuvage que je désire.

« Ma chère Neptune, avec qui va-t-on passer notre temps cette semaine ? J'ai vraiment hâte de m'amuser un peu. » lui demandé-je tout en marchant. « Les choses sont plutôt délicatement nulles cette semaine... Oh attends moi là je reviens rapidement. » lui promis-je tout en entrant dans le café.

Je m'approche du bar et toussote légèrement. Un client qui était entrain de discuter avec le barman me regarde de biais et je le regarde tout en souriant, quand on me connaît bien, il vaut mieux éviter ses regards là sinon gare à votre réputation. Le patron me regarde et sourit même si c'est tout sauf amical.

« Je vous sers quoi ? demande-t-il plutôt négligemment.
_ Un Milano s'il vous plaît avec deux sucres et à emporter. » répondis-je le plus poliment possible pour en rajouter une bonne dose.

Une fois qu'il a terminé de me préparer mon gobelet et de rajouter les sucres. Je paye et sors du bar et m'approche de mon amie. L'air plutôt embarrassé. Il est plutôt mou du bulbe le chef de ce bar mais la qualité du café fait remonter l’établissement dans mon estime, sinon je ne serais plus venu depuis très longtemps.

« Excuse moi Neptune, mais le barman est vraiment lent. On en était où ? ... » la dernière question n'attend pas vraiment de réponse mais si elle répond c'est tant mieux. « Ah oui ! On a une victime ou pas cette semaine ? J'ai envie de m'amuser un petit peu si tu vois ce que je veux dire. La partie salope de mon esprit me manque pour tout t'avouer. » lui déclaré-je avec un clin d’œil complice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the princess of the kingdom
the princess of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 101
▌HUMEUR (: : En apparence bonne
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 08/11/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Jeu 5 Juil - 15:38

Le shopping, il n'y avait que ça de vrai. J'adorais ça et s'était le seul moyen pour m'éviter de penser à mon divorce. Certes, cela faisait un peu plus de trois mois aujourd'hui mais ça m'affectais toujours autant. Bref, j'avais trouvé mon bonheur dans une paire de chaussure. La énième paire de chaussure qui allait ornée mon placard. C'est alors que j'entendis une voix masculine derrière moi. Après avoir chercher rapidement dans ma tête qui cela pouvait être, je me retournai et vit alors June. Il avait son sac de cours, s'était mignon. Moi et l'université ça faisait deux. Je n'y avais jamais mis les pieds et ce n'est certainement pas maintenant que j'allais commencer. Surtout si s'était pour me lever aux aurores, écouter des professeurs qui se moque royalement que vous ayez de l'argent ou pas. Non merci, ce n'était pas pour moi. Il répondit à ma question. Je lui répondis donc:

« Bah écoute, oui ça va. J'ai trouvé une magnifique paire de chaussure...» Je marqua une courte pause puis ajouta: « C'est vrai que t'es un mec et par conséquent tu ne peux pas comprendre ce que ça fait d'avoir trouvé une paire de chaussure. Je lui souris. On commençait à arpenter les rues de New-York parlant de la pluie et du beau temps. Puis il me demanda avec qui on allait bien pouvoir s'amuser. C'est vrai qu'en ce moment niveau manipulation et action, il n'y avait pas grand chose. On passa devant un bar. Le genre de bar où je n'aurais jamais osé y entrer. J'attendis donc que June prenne sa boisson. Une fois sortie, on reprit notre chemin:

« J'avoue que en ce moment ma vie manque cruellement d'action... » Ouais on peut dire que je faisais partie de ces personnes qui passaient leur temps à pourrir la vie des autres. Depuis que j'étais célibataire, j'avais besoin de m'amuser que ce soit pour torturer de pauvre petites âmes innocentes ou autre. J'avais besoin d'action. Heureusement qu'il y avait au moins une personne de d'accord avec moi dans cette foutue ville. J'ajoutais: « Moi, je n'ai pas vraiment de cible en ce moment mais j'aimerais bien m'attaquer à l'Elite, pas toi? » C'est vrai que s'était risqué. Enfin quand je dis risqué, je dis juste que si toute l'Elite se retourne contre nous on sera dans de beaux draps. Au pire, qu'est-ce qu'on en a à faire? Rien... S'attaquer l'Elite pourrait être marrant. J'ajoutais avec un petit sourire:« A moins qu'il y est quelqu'un de la fac' que tu veuilles humilier ou sinon...» Je marqua une brève pause, une fille passa pas loin de nous:« Ou sinon quelqu'un qu'on ne connait pas comme par exemple, elle. »

J'avais montré du doigt la fille qui venait de passer. Après tout, avec quelqu'un qu'on ne connaissait, ça pourrait être drôle aussi. Le seul problème c'est qu'il fallait juste savoir le nom, le prénom et l'adresse de notre victime. Je continua de marcher aux côté de June et attendit sa réponse. En tout cas, j'avais hâte qu'on ait une victime. J'avais bien besoin de m'amuser, me défouler et en faire baver à quelqu'un. Moi, une garce? Non en fait... Je suis pire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Jeu 5 Juil - 18:22

« J'avoue que en ce moment ma vie manque cruellement d'action... Moi, je n'ai pas vraiment de cible en ce moment mais j'aimerais bien m'attaquer à l’Élite, pas toi ? » me demande-t-elle.

Elle ne sait pas vraiment, mais j'ai un membre de l’Élite dans mon collimateur et je suis déjà entrain de travailler pour la rendre barge, mais pour le moment je ne souhaite pas vraiment que cela se sache, parce que sinon ça va être la pagaille, même si je sais que mes petits secrets ne dureront pas éternellement. Tout finit par se savoir dans Manhattan et avec Gossip Girl qui raffole des petits racontars de tout le monde, rien n'est vraiment à l'abri, pas même mon plus gros secret. Le pire ce ne serait pas ça, mes parents n'auront qu'à sortir un gros billet pour que les charges soient laissées tomber, mais c'est la manipulation de Sunshine qui risque de me retomber dessus, je serais la risée de tout le monde si tout échoue, mais à vrai dire je ne me fais pas de soucis, j'ai des gens qui ne se soucient pas de ce que je fais mais de qui je suis.

« A moins qu'il y est quelqu'un de la fac' que tu veuilles humilier ou sinon... » Quelqu'un de la FAC ? Non, enfin pas à ma connaissance, je n'ai pas vraiment eu d'ennui cette fois-ci, mais tout finit par arriver après tout, le seul problème que j'ai pu avoir de vraiment sérieux dans toute ma scolarité c'est d'avoir couché avec ma prof de philosophie au lycée, mais ça personne ne le sait non plus. « Ou sinon quelqu'un qu'on ne connaît pas comme par exemple, elle. » dit-elle en montrant du doigt une fille qui passe dans la rue.

L'avantage avec une fille que l'on ne connaît pas c'est que l'on ne risque pas grand chose. Mais le problème c'est qu'il faut être sûr de son coup et ne pas tomber sur une gosse de riche qui va nous attirer des problèmes et ce n'est pas tout, il faut avoir un mobile aussi, comme par exemple … une humiliation qu'elle aurait subit et remuer le couteau dans la plaie peut-être une bonne idée par exemple. « Non, je n'ai pas vraiment de cible en ce moment, à part les vieilles rancœurs, Lullaby et Alban par exemple, mais je ne peux atteindre ni l'un, ni l'autre. Quoi que la fille de l’Élite est plutôt envisageable. » lui dis-je avec un sourire.

On continue d'avancer, mais tout en marchant je bois une gorgée de mon café, l'endroit où je l'achète est plutôt moche, mais la qualité de leur production est irréprochable. Je finis par regarder Neptune en coin et sourire. « J'aimerai particulièrement m'attaquer à quelqu'un de nouveau si tu vois ce que je voudrais dire, on essaye de faire rentrer quelqu'un chez nous et on l'expulse après en pourrissant sa réputation. Ça pourrait être un bon plan, encore faut-il trouver le pigeon. » dis-je plutôt normalement. Dire de telles choses ne me touche plus personnellement, j'en ai tellement vu que plus rien ne m'effraie, puis autant vous dire que la vie à Manhattan est plus morne et ennuyante ces temps-ci. Gossip Girl dort dirait-on, et j'aimerais bien la réveiller un petit peu à coup de bon ragots bien croustillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the princess of the kingdom
the princess of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 101
▌HUMEUR (: : En apparence bonne
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 08/11/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Mar 17 Juil - 10:56

J'étais une garce et je l'assumais totalement. J'avais mes têtes et il était assez difficile de me faire changer de cible tant que je n'avais pas eut ce que je voulais. J'aimais cette sensation où tu te sens supérieur et où tu sais que quoi que tu fasses et quoi que tu dises t'aurais toujours l'avantage. Beaucoup me détestait pour ça et après? J'en avais tellement rien à faire que les trois quart des gens ne me supportent pas. J'étais ce que j'étais et celui qui osait me faire une réflexion, se retrouvait à coup sûr dans mon collimateur. Les gens étaient prévenu. Il ne fallait pas jouer avec le feu avec moi. C'est soit tu m'aimes, tu l'assumes et je fais de ta vie un enfer, soit tu m'aimes mais tu ne l'assumes ou soit tu m'aimes bien. Certes, j'avais plus d'ennemis que d'amis mais bon...

Nous cherchions dans avec June une nouvelle cible. Quelqu'un de nouveau sur qui on connaissait deux ou trois petites choses compromettantes pour sa réputation. Quelqu'un à qui nous n'avions jamais rien fait non plus. S'était bien de changer un peu. Il me parla de Lullaby. Je n'avais rien contre elle réellement. Enfin si, elle faisait partie de l'Elite donc j'avais un énorme problème avec elle tout compte fait. June m'exposa ensuite son idée de vouloir faire rentrer quelqu'un chez les GGGB et après de l'expulser. Je souris et répondis:

« Ca peut être cool en effet, il faut juste trouver quelqu'un d'assez stupide pour croire qu'on le veut chez nous... » J'aurais bien pensé à mon ex mari mais je ne l'avais pas vu depuis un sacré bail. Depuis que je lui avais dis d'aller voir ailleurs en fait. Est-ce qu'il m'évitait? Ou alors il faisait comme tout les maris désespéré et il passe le plus clair de son temps dans un bar à enchaîner les verres de Whisky? J'ajoutais: « En fait, trouver le pigeon peut être facile: il faut qu'on trouve quelqu'un qui vient juste d'arriver à New-York, lui faire croire plein de truc sur les GGGB et une fois qu'il a confiance, c'est là qu'on fait le coup de grâce. Et crois-moi, quelqu'un qui vient juste d'arriver à New-York ça se repère facilement dans les rues... » Il suffirait que notre cible soit un homme et j'avais tout les avantage pour l'aguicher et lui faire tourner la tête. Si il fallait que je joue de mes atouts pour trouver un pigeon, alors je serais capable de tout et n'importe quoi. On continuait d'avancer dans les rues de New-York, tranquillement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   Mar 17 Juil - 16:56

Je connais Neptune, elle doit-être en pleine réflexion sur le pourquoi du comment de mes paroles. Certes on est connu pour être des gens sans scrupules nous deux, mais c'est tellement plus marrant de jouer que de se prendre la tête avec des balivernes. Je regarde doucement mon amie en avançant dans la rue. Elle se met à sourire soudainement avant de commencer à parler. « Ça peut être cool en effet, il faut juste trouver quelqu'un d'assez stupide pour croire qu'on le veut chez nous... » Cette idée semble la ravir, à vrai dire, moi de même, j'adore l'idée de faire entrer quelqu'un dans notre groupe et ensuite l'expulser, même si cela doit me faire passer pour un gros salopard. Mais c'est ce que je suis non ? Autant ne pas le cacher ? Puis ne pas montrer ce que l'on est une sorte d'hypocrisie et je déteste les hypocrites. Je souris doucement, Neptune et moi sommes une fois de plus sur la même longueur d'onde. Je regarde ma montre doucement.

« En fait, trouver le pigeon peut être facile: il faut qu'on trouve quelqu'un qui vient juste d'arriver à New-York, lui faire croire plein de truc sur les GGGB et une fois qu'il a confiance, c'est là qu'on fait le coup de grâce. Et crois-moi, quelqu'un qui vient juste d'arriver à New-York ça se repère facilement dans les rues... » Je la crois bien, mais trouver aborder quelqu'un dans la rue, c'est pas si facile que ça. J'ai soudainement une idée. Et l'université va sûrement m'aider. Je regarde Neptune avec un sourire radieux. Je finis par regarder l'heure. Juste pour lui faire comprendre. « Je vais être en retard et c'est bête, j'ai une merveilleuse nouvelle pour toi. J'ai le profil parfait pour notre plan à Yale. A moins que tu ne changes d'avis subitement. » dis-je en buvant mon café et faisant un petit regard de garçon qui souhaite se faire tout petit. C'est juste pour m'amuser que je fais cette expression là. En réalité, je ne veux pas me faire petit. Je veux qu'on parle de moi et que je sois médiatisé, même si c'est un petit peu le cas. On m'a déjà vu quelques fois à la télévision, mais toujours dans l'ombre de mes parents. C'est plutôt agaçant mais bon.

Si je veux retourner à Yale, je vais devoir laisser Neptune seule. Même si ça ne m'enchante pas, je préférais rester avec elle et m'amuser plutôt que m'ennuyer à écouter les professeurs, même si au moins j'ai des bons résultats et un avenir plutôt prometteur au cas où les choses iraient mal. Puis au moins j'en profiterais pour aborder ma cible. Cette fameuse québécoise qui a déménagé il n'y a pas si longtemps. « Elle s'appelle Alice, c'est une grosse cruche qui passe son temps toute seule et qui vient d'arriver à New-York. Elle a pas un ami et reste plutôt discrète, c'est parfait non ? On va faire son apogée chez nous, et après la recrudescence rapide et douloureuse. » C'est vraiment excitant comme plan. J'adore faire souffrir les gens, même si ce n'est pas tout le temps. Et ça dépend les gens, jamais je ne ferais de mal volontaire à mes plus grands amis, même si c'est facile à faire avec un tel comportement que le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm gone in hopes of getting tired. ♫ Neptune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Ville :: ♔ Les Rues-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit