AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.   Ven 20 Juil - 16:11


Je me suis rudement fait engueulé, par tout le monde même. Caleb, Paulina et mes parents. La petite soirée que j'ai passé avec Emma m'a valu des remontrances, en même temps vu l'état dans le quel je suis. J'ai un peu trop forcé sur la drogue et l'alcool la dernière fois. Je m'en suis retiré avec quatre points de suture et mon bras en écharpe pour éviter de tirer sur les fils. Non mais quand même, il n'y a qu'à moi que ça arrive. En prime j'ai bien trop peur pour oser sortir, les gens vont me regarder bizarrement. Pourtant j'ai envie d'aller dehors, aller prendre l'air, c'est un gros dilemme qui s'offre à moi, aller dehors et être exposé au regard des passants, des gens qui passent leur temps à ruiner les autres mais assouvir mes envies ou bien rester chez moi comme un pauvre petit brimé qui n'a aucun courage mais qui ne fait pas ce dont il a envie. Je soupire doucement et me passe ma main libre sur le visage. C'est décidé je sors, mais pas en pyjama, ça ne va pas le faire. Je n'ai qu'un seul moyen pour m'aider et c'est pas ce que je préfère. Bon certes j'arrive à enfiler mon caleçon seul, mais le reste c'est pas trop ça. « Paulina ! J'aurais besoin de toi s'il te plaît ! » J'attends quelques instants avant que ma domestique n'arrive, elle me voit debout et comprend directement en me demandant ce que je désire comme vêtement. Je lui demande un jean slim jaune poussin et une chemise blanche à col qui remonte. Elle me sort tout ça et je retire mon pyjama, en dessous encore heureux que j'ai un boxer. J'en prends un propre et me dirige dans la salle de bain pour changer et reviens vers Paulina pour qu'elle m'aide à m'habiller. J'attrape ma veste en cuir marron et la met. J'enfile le tout avec elle en dix minutes et remet mon bras dans son écharpe pour me préparer. Je sors de ma chambre suivis de ma domestique et lui demande un café avant de diriger vers mon bureau et d'attraper mon portable ainsi que mes écouteurs.

Lorsque je ressors de mon immeuble avec mes écouteurs sur les oreilles, mon gobelet de café dans la main et mes lunettes de soleil sur le nez, j'avance doucement dans les rues de l'Uper East Side. Sans but apparent à part prendre l'air. Je sens des regards qui se posent sur mon bras, et je suis pris d'une subite envie de repartir, mais ce serait montrer que je suis lâche et ce sera encore pire. Puis si quelqu'un vient me poser une question, je n'ai qu'à l'envoyer balader. La musique dans les oreilles, j'avance tranquillement en buvant mon café. Une personne me prend en photo. Je soupire. Vraiment que ça à faire ? J'espère que ça ne finira pas sur Gossip, ce serait la dernière des choses dont j'ai envie. Savoir que des ragots idiots circuleraient à propos de ma soirée avec Emma. Puis je ne veux surtout pas que ma sœur de cœur soit affiché sur ce site, elle vient de sortir d'une période plutôt dure et avoir une réputation à cause de cette fille est plutôt déconseillé dans son cas.

Je finis par arriver aux extrémités de Central Park. Le soleil établit déjà sa décadence dans le ciel. Je retire mes lunettes et les accroche à ma chemise en mettant un des branche dans le col. J'avance désormais vers chez moi, il serait peut-être temps de rentrer, même si cette balade m'a fait du bien. J'ai toujours mon gobelet de café dans les mains je l'ai vidé au trois quarts mais il est déjà froid. Je soupire doucement, je le vide rapidement et le jette dans une poubelle à proximité et me redirige vers mon hôtel, il a quatre/cinq rue d'ici, et j'ai le temps, alors je ne me presse pas. De toute façon personne ne m'attend chez moi, alors je vois pas pourquoi je presserais le pas. Lorsque j'arrive dans la rue où je souhaitais me rendre, je repère facilement quelqu'un, je fais demi-tour rapidement, genre je viens de sortir de chez moi. J'ai pas envie de faire affaire à Satine, surtout que Caleb est entrain de faire quelque chose qu'elle n'apprécierait pas forcément. Mais c'est sans compter sur quelqu'un qui cri mon prénom en me voyant dans la rue. Vraiment y a des gens j'ai envie de les prendre et les exploser contre un mur. Je dois m'arrêter pour voir de qui sa vient et remarque que c'est l'un de ses crétins d'employé de mes parents. Il faudrait que je parle de ça à mes parents d'ailleurs, ça commence à m'énerver.

Malheureusement, Satine m'a repéré du coup, j'avance l'air de rien, de toute façon je ne me suis pas retourné vers elle. Je vais devoir tenir ma langue. Je sens sa main s'appuyer sur mon épaule. Je feins d'être surpris et me retourne vers elle doucement. Je retire mes écouteurs et lui sourit à pleines dents. Hypocrisie quand tu nous tiens, mais je n'ai pas le choix, et je suis assez bon comédien, elle est donc tombé dans le panneau, enfin j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 70
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 11/06/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.   Mar 31 Juil - 0:29

« Et un, deux, trois et quatre ! Et un, deux, trois et quatre! » Elle enchaînait les mouvements avec une facilité déconcertante, les pas pourtant étaient compliqués et elle ne savait plus le nombre de fois où en s'emmêlant les pinceaux, elle était tombée sur le sol froid de l'école de danse. Elle se tourna vers son cavalier et lui fit le coup du test de confiance, surélevant une jambe, se redressant avant de pouvoir faire un porté qui mettait fin à la chorégraphie. Elle sourit à son nouveau partenaire de danse, heureuse qu'avec lui tout se passe bien, le fait qu'il était gay y était surement pour quelque chose puisque cela évitait tous les gestes déplacés de son ancien « compagnon » artistique qui avait été dépité le jour où il avait appris qu'il se retrouvait avec une autre jeune femme que la mexicaine, qui lasse de son jeu de séducteur stupide, de ses allusions perverses et de ses contacts très peu innocents, renforcée par le fait qu'elle était en couple, elle avait décidé d'aller se plaindre à ses professeurs de danse et elle l'avait même menacé de porter plainte pour harcèlement sexuel si cela continuait. En tout cas aujourd'hui elle se sentait vraiment bien, elle était dans une école fantastique qui avait découvert la plus part des grands danseurs qui étaient sur scène, elle avait enfin trouvé un petit appartement sympathique et cosy où elle avait pu s'amuser avec la décoration et elle sortait avec le meilleur petit-ami qu'elle avait connu et qui la rendait totalement folle : Caleb Summers.

Elle se mit à sourire rêveusement en repensant à leur déjeuné en tête à tête en haut de l'Empire State Building, l'endroit où ils avaient échangé leur premier baiser. Après toutes les attentions qu'il avait eu pour elle, puis sa déclaration, elle ne voyait pas de meilleur réponse que de sceller ses lèvres aux siennes et dieu qu'il embrassait bien. Elle avait des petits papillons dans le ventre quand elle le voyait et dès qu'il la prenait dans ses bras, elle se sentait complète. Elle venait souvent le voir au bar où il travaillait, parfois elle se prenait même au jeu et elle faisait la serveuse, mais ce qu'elle préférait encore plus c'était de le voir monter sur scène et de jouer de la guitare, tout en chantant de cette voix qui l'avait tout de suite donné envie de danser avant que ses yeux ne la captivent et qu'elle se mette à jouer la groupie.
« Eh la Belle aux Bois Dormants, oublie un peu ton prince et vient déjeuner avec nous ! » Elle se tourna vers son amie et elle se mit à rougir bêtement avant de lui tirer la langue. Elle épongea un peu son front et ses épaules avant de ranger sa serviette et la gourde dans son sac puis d'attraper le bras de la jeune femme. Elles sortirent ensemble tout en discutant tranquillement. Elles s'arrêtèrent dans un petit restaurant et commandèrent une salade assez imposante mais il fallait que cela reste simple pour que cela ne pèse sur la danse.

Elles restèrent un peu à flâner à travers la ville avant que le petit ami de l'autre jeune fille vint l'accaparer pour un moment à eux deux. Elle sourit, comprenant totalement leur désir et elle les laissa s'éloigner. Se dirigeant vers Central Park, elle s'acheta une glace à la framboise et continua à déambuler avant d'apercevoir quelqu'un qu'elle pensait connaître mais sans faire vraiment attention. Elle était réellement fatiguée et elle n'avait plus qu'une envie c'était de rentrer chez elle et de se coucher, elle ne pourrait pas voir Caleb ce soir, il travaillait et elle ne voulait pas le déranger.
C'est là qu'elle entendit quelqu'un crier le nom d'une personne qu'elle connaissait bien et qui d'ailleurs ne pouvait pas vraiment passer inaperçu avec un vêtement jaune poussin. Elle fronça les sourcils en voyant qu'il avait le bras en écharpe et elle décida d'aller à sa rencontre. Elle était pratiquement sûr qu'il l'avait également vu pourtant il faisait comme si de rien était. Elle le rattrapa assez rapidement, posant sa main pour qu'il tourne son visage vers elle et elle lui fit un doux sourire. « Dis moi June tu t'es mis au sport extrême ou une de tes soirées à mal finie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Ҩ I'm the best of GGGB.

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 178
▌HUMEUR (: : Agacé.
▌SAY CHEESE :
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 02/07/2012


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.   Mer 1 Aoû - 2:08


Tout compte fait, elle n'est pas tombée dans le panneau. Elle sait très bien que je l'ai vu mais que je fais comme si je ne l'avais pas remarqué. Après va falloir expliquer et sortir une excuse bidon. « Dis moi June tu t'es mis au sport extrême ou une de tes soirées à mal finie ? » L'idée d'un sport extrême me fait sourire à vrai dire. Ça aurait été une bonne excuse, mais non, je ne préfère pas dire que j'ai bu et me suis drogué avec ma grande sœur de cœur, j'avais soit disant arrêté la drogue, mais par moment il m'arrive de me relâcher, comme tout le monde. Puis c'est pas parce qu'on est au régime qu'on a pas le droit de regarder le menu ! Je regarde ma belle sœur et soupire. Je n'aime pas lui mentir, mais je vais devoir le faire plusieurs fois ce soir, enfin je vais essayer. « Disons que j'ai trébuché et que j'ai éclaté un verre en tombant dessus. Moralité, voilà le résultat. » dis-je le plus stoïquement possible. Cette fois-ci je suis sûr d'avoir donné la nonchalance et le bon timbre de voix pour lui donner cette idée en tête. Je réfléchis rapidement, autant lui laisser le temps de penser et voir si je lui cache quelque chose. Si je m'affole en fait, elle se rendra compte que je mens, alors que si je la laisse réfléchir, elle n'y verra que du feu. Alors qu'elle s'apprête à parler. Je la coupe de cours cette fois-ci. « Non, on parlera de tout et de rien autour d'un café, j'ai un gros manque de caféine en ce moment j'en bois tout le temps ! » dis-je en l'entraînant de mon bras libre. Je tiens ma belle sœur comme je tiendrais ma mère. Les bras croisés tout en gardant la tête haute et un petit sourire sur le visage.

En y repensant Caleb et Satine sont vraiment géniaux ensemble. Je leur souhaite autant de bonheur que possible. Surtout après le passé de mon frère, il ne veut certes pas en parler et il y a une bonne raison, il va falloir que je cherche furtivement. Je n'aime pas ne pas savoir et le fait que lui sache tout sur moi me mets mal à l'aise. Enfin je lui cache aussi l'histoire du meurtre, mais là c'est trop gros. Je risque la prison moi là. Enfin lui aussi avec son activité du moment, mais pour ça je lui fais confiance. Je me souviens de la rencontre, le moment où il m'a annoncé qu'on était demi-frère en plein dans la rue. Non c'était … je n'y ai pas cru, puis après j'ai cherché et en suit venu aux mêmes conclusions. Le fait que j'ai retrouvé un membre de ma vraie famille à chagriné mes parents adoptifs, mais jamais je ne les abandonnerais. C'est eux qui m'ont élevé, fait grandir, éduquer, donner à manger, loger et tout ce qui va avec. Je leur dois tout, mais je ne le montre pas. Je devrais pourtant, mais montrer mes sentiments n'est pas chose aisée. Je n'y arrive tout simplement pas. J'essaye pourtant, mais je suis bloqué à chaque fois. Comme si j'ai toujours été incapable de montrer que j'avais un cœur.

Quelques secondes après avoir parlé, nous avançons toujours, en fait il y a eu deux secondes d'écart, mais j'ai tellement formulé de pensées que j'ai perdu le fil du temps, mais soit, ce n'est pas grave. « Et c'est moi qui régale ! » dis-je en souriant à Satine. Nous avançons désormais comme de vieilles connaissances, et comme si l'on se connaissait depuis toujours, ce qui n'est pas vraiment le cas, mais je considère vraiment ma belle sœur comme quelqu'un de proche. Puis c'est le cas, les liens du sang ne nous unissent pas, mais le cœur y est, puis de toute façon ce n'est pas comme si on avait vraiment le choix.

Nous arrivons rapidement à mon café préféré, celui qui a précédé mon petit accident, celui dont personne ne doit se souvenir de m'avoir vu, et j'ai quelques courses à faire. « Attends moi là, je reviens avec deux cafés simples, au moins .. » Je lui souris et entre rapidement, je me dirige directement vers la caisse. Je regarde le barman qui se trouve être le patron. Je vais devoir acheter son silence. Oui ça se fait toujours. Je commence à poser les closes du contrat et lui fait signer un papier. Je finis par lui donner un chèque assez copieux et lui commande deux cafés. Lorsqu'il me les donne. Je retourne vers Satine et sort du bar. Je finis par lui tendre son gobelet et lui sourit doucement. « Bon raconte moi tout ce qu'il y a de nouveau dans ta vie depuis la dernière fois Satine, je veux tout savoir, et n'omet rien ! » J'espère sincèrement qu'elle n'a rien vu, normalement j'ai du être discret et j'ai fais attention. Mais on est jamais sûr de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas facile de mentir à sa belle soeur. ✘ Satine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New York House :: ♔ The Upper East Siders-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Séries télé