AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Sam 2 Juin - 22:54



Je sortait de cours quand je reçu ce texto étrange de Bonnie. Depuis que nous avions passé la nuit ensemble, je n'avais pas eu de nouvelle et pour tout dire je n'avais pas chercher à en avoir non plus. Qu'est ce qu'elle me voulais? J'était quand même inquiet mine de rien. Je tentais de rire de la situation en me disant que si ça se trouve, elle voulais m'annoncer qu'elle était folle amoureuse de moi. Mais bon, faut pas rêvé non plus! Techniquement je devais réviser pour les partiels mais bon, c'était assez important apperement. Je pris ma voiture en direction du point de rendez-vous. C'est à dire, le Starbuck. En route, je ne put m'empêché de me demander ce qu'elle voulais me demander mine de rien. En arrivant devant le café, j'attendais la jeune femme inquiet et impatient. Au bout de quelques minutes toujours personnes. Je décidais d'entrer dans le café.
Bonnie était déjà là. Elle était assise un café devant elle. Elle avais l'air inquiète elle aussi. Je me mit à stresser directement qu'est ce qui se passais? Je m'approchais d'elle et posais une main sur l'épaule de la jeune brune. «Bonnie? Tu... tu vas bien? » Tremblante, elle me tendit une feuille. Après avoir regarder la jeune brune étrangement faut l'avouer je regardais la lettre. C'était du chinois pour moi. « C'est quoi? Une demande en mariage en Filandais? » Je rigolais comme un abruti à ma connerie sans savoir ce qui allais me tomber sur le coin de nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 0:39


Un jour, un jour que je le maudissais, une semaine que j'avais d'incroyable nausées avec des envies de fraises/chocolats. J'avais envie de l'étrangler surtout que de vomir à fond comme ça, ça ne m'est jamais arrivé de toute ma vie. Mon médecin m'a annoncé fièrement que j'étais enceinte et que c'était quelque chose de merveilleux. Je me suis mise à pleurer, c'est horrible. J'ai commencé comme tout les matins, la tête dans la cuvette. Je me pose contre les toilettes en essayant de prendre ma respiration à un rythme normal. Je lui avais alors envoyé un message pour lui dire et c'était sûr que ce soit lui parce que j'ai pas couché avec quelqu'un d'autre depuis des mois. Il me répondit qu'il arrivait, c'était parfait, on a fixer le rendez-vous quelque heures plus tard, c'était important de se voir.

Je m'habillais, je mis une robe d'été, je me fis deux petits tresses que j'attachais avec une barettes et mes cheveux restaient ondulés. J'arrivais dans le starbuck en première et je me pris un café, un bon café-crème pas un déca, je ne vais pas changer mes bonnes habitudes, j'étais légèrement stressé et j'appréhendais ce moment. Je bougeais mes jambes croisés. Je commençais à boire une gorgée quand Liam arrivait derrière moi en me mettant une main sur mon épaule. « Bonnie? Tu... tu vas bien? » je tremblais et pour toute réponse, je lui filais le résultat de la prise de sang indiquant que j'étais bel et bien enceinte. Il me regardait, de l'incompréhension se lisait sur son visage. « C'est quoi? Une demande en mariage en Filandais? » un rire rauque s'échappa de ma bouche. Il est sérieux ? Je le regardais assez durement tout en levant les yeux au ciel. « Ouais, j'ai décidé de le faire avec des chiffres et de le faire faire dans un laboratoire ! Tellement logique ! » je le regardais pareil. « Bien sûr que non, tu m'as mis en cloque abruti ! » je le regardais ensuite, attendant une réaction.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 1:33



« Ouais, j'ai décidé de le faire avec des chiffres et de le faire faire dans un laboratoire ! Tellement logique ! » Ma blague n'était pas si nulle que ça, si? Je regardais la jeune femme sans trop comprendre ce qui allais me tomber sur le coin de dents. Bonnie quand à elle me regardais assez durement comme si j'avais tuer quelqu'un. « Bien sûr que non, tu m'as mis en cloque abruti ! » Que? Quoi? Je la fixais sans savoir quoi répondre. Enfin, qu'est ce que je pouvais répondre à ça? D'un sens, j'avais envie de sauter de joie, parce que je voulais être papa depuis longtemps maintenant, mais je n'avais jamais trouver LA femme. Et maintenant j'en avais trouver une, enfin presque puisqu'il s'agissait de Bonnie. Bonnie quoi! Cette fille qui me haïssais, sans même que je sache pourquoi.
Une voix féminine et inconnu me sortait de mes pensées. C'était une jeune serveuse habillé d'un haut marron clair et vert portant le logo de Strabuck et d'un jupe verte qui venais prendre notre commande. Je commandais uniquement un grand café. Quelques minutes après elle était de retour. Je sortit alors une petite flasque de ma poche et versais une bonne gorgée dans mon café. Ouais, techniquement je ne buvais pas d'alcool la journée, mais là, c'était différent. Situation d'urgence on pourrait même dire. J'en but une énorme gorgée avant de continuer à jongler entre les résultats d’analyse et Bonnie. Mais... attendez. Elle m'avais pas dis qu'elle prenais la pilule donc c'était pas si grave si on avais complètement oublier le préservatif dans le feu de l'action? Elle se serais pas foutu de moi par hasard? Je la regardais quelques secondes avant de comprendre que non, cette situation ne lui faisais pas plus plaisir qu'a moi. Elle avais l'air morte d'inquiétude. Par dessus la table, je lui pris la main gentiment en espérant qu'elle ne me rejette pas. « Je... Je sais pas quoi te dire là. Tu comptes faire quoi? » C'était une question atroce à poser. Surtout à une fille qui porte votre gosse. Mais c'était important que je sache. Avant même qu'elle ne réponde, je lui continuais « Bonnie si jamais tu décides de le garder, sache que je serai là. Je t'aiderais moralement et financièrement. si tu veux, tu pourras même venir à l'appart' le temps de ta grossesse aussi comme ça je pourrais être là jour et nuit au cas où. » Et voilà, je le voulais cet enfant. J'avais le gros problème de m'accrocher trop vite. Et là il s’agissait d'un enfant. Financièrement ce n'était pas le soucis. La santé de mon père se dégradais de plus en plus et même si c'était dur à dire, je savais pertinemment que d'ici quelques semaines, l'héritage allais tomber. C'était peut être méchant dis comme ça, mais c'était la réalité, j'était lucide tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 2:16


Cette situation me terrorisait. Complètement paniqué, désorienté. Je ne savais pas quoi faire, je ne sais même pas si j'ai envie de le garder. Être mère a toujours été une évidence pour moi, il avait l'air aussi choqué. Mais je voulais déjà percer dans la musique et avoir une relation stable. Avec Liam, je crois que le mot stable n'était pas vraiment approprié pour notre relation, il y a moins d'un mois, je le détestais, je ne l'aimais pas. La dernière fois qu'on s'est vu, on s'est a moitié pris la tête, non mais sérieux, construire quelque chose comme ça ? C'est pas possible. La serveuse vient ensuite prendre la commande de Liam, je ne le regardais même pas. La situation était quand même gênante. Personne ne parlait. La serveuse revient avec le café de Liam, je lui demandais des fraises de la chantilly et du chocolat, mes envies étaient là depuis trois jours. J'en bouffe par centaines, surtout les nounours en guimauve et les fraises chantilly, c'est de la bombe. Liam mit de l'alcool dans son café, je le regardais un peu bizarre, mais ne dit rien, il fait ce qu'il veut après, c'est sans doute pour lui donner une dose de courage. Personnellement, ça me donne pas de courage, l'alcool me donne envie de vomir ainsi que la cigarette. « Je... Je sais pas quoi te dire là. Tu comptes faire quoi? » Bonne question, je n'en ai aucune idée. Je le regardais et le laissais faire, enfaites j'étais perdue. « Bonnie si jamais tu décides de le garder, sache que je serai là. Je t'aiderais moralement et financièrement. si tu veux, tu pourras même venir à l'appart' le temps de ta grossesse aussi comme ça je pourrais être là jour et nuit au cas où. » ok, non, moi je ne sais pas. Je le regardais, je commençais à avoir des larmes, vive les hormones de femme enceinte. Je lui dis alors « Mais moi j'en veux pas ! Je veux un enfant fait par amour et non pas par accident, toi et moi on a juste fait une connerie, je ne veux pas que mon enfant fasse les aller retour entre ces deux parents. On est même pas un couple, et tu veux qu'on ait un bébé ? On se déteste Liam, je ne veux pas qu'il connaisse tout ça ! Un foyer stable, un papa et une maman qui s'aime, c'est tout ce que je veux. » je le regardais alors, enfaites ma vue se brouillait au fur et a mesure, j'aime pas être vulnérable.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 2:32




« Mais moi j'en veux pas ! Je veux un enfant fait par amour et non pas par accident, toi et moi on a juste fait une connerie, je ne veux pas que mon enfant fasse les aller retour entre ces deux parents. On est même pas un couple, et tu veux qu'on ait un bébé ? On se déteste Liam, je ne veux pas qu'il connaisse tout ça ! Un foyer stable, un papa et une maman qui s'aime, c'est tout ce que je veux. » Bonnie commençait à pleurer, je me sentait vraiment mal pour le coup. Par dessus la table, je lui pris la main gentiment. C'est vrai que ça ne devais pas être facile pour elle, ça devais être encore plus compliquer que moi. Quand elle me dis qu'on se détestait, j’eus un mouvement de recul. « Non, on se déteste pas. Tu me déteste nuance. Moi, je t'aime bien. » Pourquoi j'avais dis ça? Aucune idée. Tout ce que je savais c'est que Bonnie portait mon enfant et que c'était certainement ma seule et unique chance d'avoir un gosse un jour alors moi je le voulais. Je but une nouvelle gorgée de café avant de lancer à la jeune femme « Écoutes Bonnie, je sais que c'est pas facile mais comprends que c'est peut être pour moi la seule chance d'avoir un enfant un jour et... Ce gosse j'en ai envie. Et si il faut, tu peux même t'installer à l'appart, j'ai une chambre d'ami, on peux réussir à s'entendre. » Et c'était vrai, ce gosse j'en avais envie, vraiment. Mais je ne pouvais rien faire moi mise à part donner mon avis. C'était à elle que revenais l’entière décision en quelques sortes.
Je venais de proposer à Bonnie d'habiter chez moi, non? Mais qu'est ce que je venais de faire?! N'importe quoi en fait. Malgré tout l'idée m'emballais étrangement. Le dernier soir, j'avais connu une autre Bonnie qui me plaisais étrangement. C'était peut être n'importe quoi, mais cette fille avais tout pour plaire, il fallais l'admettre. Elle était belle, gentille et intelligente. Tout pour me faire craquer, ouais. Mais qu'est ce que je dis, moi? Bonnie reste Bonnie et toute façon je n'avais aucune chance avec elle, alors même pas la peine d'y penser ne serai-ce qu'une seule seconde. Et puis après tout, j'avais grandit sans mère moi et je ne m'en était pas si mal sortit. Alors peut être que effectivement, le gosse se baladerait entre deux maisons, mais il aurait tout de même ses deux parents. Malgré tout je préferais garder tout ça pour moi, je n'était pas du genre à dévoiler trop de chose sur ma famille et encore moins sur ma mère. Elle avais quand même essayé de me tué alors que j'était bébé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 2:54



Tout le monde nous regardait dans le café parce que je pleurais, c'est les hormones. Je me sentais mal d'attirer l'attention sur nous. « Non, on se déteste pas. Tu me déteste nuance. Moi, je t'aime bien.  » je me mis encore plus à pleurer. Cet enfant, je n'en veux pas, parce que je pense encore au conte de petite fille. Je veux être maman, ça c'est sur. Mais pas comme ça, pas avec un accident. « Écoutes Bonnie, je sais que c'est pas facile mais comprends que c'est peut être pour moi la seule chance d'avoir un enfant un jour et... Ce gosse j'en ai envie. Et si il faut, tu peux même t'installer à l'appart, j'ai une chambre d'ami, on peux réussir à s'entendre. » je continuais à pleurer à nouveau, ça ne me confortait pas dans l'idée de ne pas le garder. J'essayais de me calmer. J'essuyais mes larmes, on aurait pu croire qu'il me larguait alors, que pas du tout. Les curieux essayaient d'entendre et raconter des ragots à Gossip Girl par exemple. « Tu peux en avoir des enfants, tu es encore jeune. On est jeune, j'ai vraiment pas envie d'être juste amis avec le père de mon bébé, qu'on fasse chambre a part et on ne se connait même pas pas ! Tu ne connais pas ma couleur préféré, mon plat préféré, mon passé ! Je ne connais rien de toi non plus ! Je veux des enfants comme toi, certes mais pas comme ça. Je ne veux pas dire à ma fille qu'elle a été fait par accident. » je gardais sa main dans la mienne. J'étais encore très fleur bleue, c'est ce qui m'aidait à tenir le coup, avoir un jour des enfants avec l'homme de ma vie. J'ai trop longtemps entendu que j'étais une erreur et quand t'es gosse, ça te fait mal. Oui Liam était susceptible de me plaire. C'est vrai, même si je suis dans le chagrin encore, je pense à Erza. Il me manque souvent, je suis trop dans le deuil de mon couple, il me faut quelqu'un qui me sorte de ça. « Tes rêves vont se réaliser Gallagher fais confiance au destin ! » je lui fis un petit sourire. Peut être que Liam me sortirait de ça ? Je ne sais pas seul l'avenir le dira.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr


Dernière édition par A. Bonnie Sanchez le Dim 3 Juin - 11:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 5:17





« Tu peux en avoir des enfants, tu es encore jeune. On est jeune, j'ai vraiment pas envie d'être juste amis avec le père de mon bébé, qu'on fasse chambre a part et on ne se connait même pas pas ! Tu ne connais pas ma couleur préféré, mon plat préféré, mon passé ! Je ne connais rien de toi non plus ! Je veux des enfants comme toi, certes mais pas comme ça. Je ne veux pas dire à ma fille qu'elle a été fait par accident. » Bonnie était en larme et ça me mettait vraiment mal à l'aise. Je ne savais pas quoi lui répondre, sa main était toujours dans la mienne. Je fermais les yeux hallucinant de la réponse que je m’apprêtait à lui donner. « C'est vrai que je ne connais pas ta couleur préféré ni ton plat préféré, mais je sais que tu as été marié et que sous tes airs de dur à cuire se cache une jeune femme blessé mais qui refuse de l'admettre. Et peut être que je suis jeune. Mais je suis pas prêt à me marié ou quoi que ce sois. Je veux un enfant avant qu'il en est encore temps. Et... ta fille? Pourquoi pas un garçon! » Je lui fit un petit sourire timide. Je fixais la jeune femme par dessus la table sans savoir quoi lui dire de plus. C'était la première fois que j'admettais à Bonnie que je savais pour son mariage et son divorce également. Je but une autre gorgée de mon café avant de me rendre compte qu'il était déjà vide. Les gens nous regardais étrangement, j'avais l'impression d'être un monstre. C'est comme si je venais de larguer Bonnie alors que nous n'étions même pas ensemble. Des curieux nous jetait des regards furtifs et tendaient l'oreille pour entendre notre discussion. Pour gossip girl surement. Je n'avais jamais été publié sur ce blog et je n’espérais pas franchement être de la partie dans ce genre de situation. Du pouce je caressais la paume de Bonnie, elle avais l'air tellement... fragile. Ca me faisais mal de la voir. Malgré ses défauts, je l'aimais bien, moi. Et le fait que Bonnie le sache la faisais pleurer encore plus. Mon Dieu, faites que si un jour je viens à tomber amoureux de Bonnie, je ferme ma grande bouche, elle me ferai une crise cardiaque direct. « Tes rêves vont se réaliser Gallagher fais confiance au destin ! » Je levais les yeux au ciel tout en lui lâchant la main. Je devais avouer que j'était un peu énervé là. On parlais d'un enfant, de notre enfant et elle s'en contre-foutait. Je me levais rapidement, les larmes me montait aux yeux. J'avais envie de taper contre un mur pour me détendre, mais je devais me ressaisir et très vite. Étant donner que l'endroit était non-fumeur et que je ne voulais pas passer pour un abruti (tout les regards était braqués sur moi) je quitta le café plantant Bonnie sur place.
Une fois dehors, je m'allumais d'une main tremblante une clope. J'y croyais pas, Bonnie s'en contre-foutait de ce qui nous tombais sur le coin de la gueule. Bien sûr que moi aussi j'aurais préféré avoir un enfant avec une femme que j'aimais et tout le blabla. Mais ça ne s'était pas déroulé comme ça. Je crois qu'on pouvais même appelé ça un signe du destin, non? J'était déboussolé, je ne savais même pas comment je devais réagir. J'était à la fois en colère et en même temps je comprenait que Bonnie puisse flipper. Une fois calme et la clope terminer, je fit de nouveau irruption dans le Starbuck et retournais à ma place. Ma nature gentil et toujours présent pour les autres refaisais surface on dirais. « Je suis désolée Bonnie. Fais comme tu veux, tu sais quoi? Mais si t'es sûr de pas le vouloir, pourquoi t'es venu me le dire? Encore un de tes coups pour me descendre? » Je regardais Bonnie agacer. Je sortait alors la flasque de ma poche en en but une grosse gorgée pur. Je sais l'alcool coulé dans ma gorge et me piquer. Madame, monsieur, je suis atrocement faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 3 Juin - 11:45


« C'est vrai que je ne connais pas ta couleur préféré ni ton plat préféré, mais je sais que tu as été marié et que sous tes airs de dur à cuire se cache une jeune femme blessé mais qui refuse de l'admettre. Et peut être que je suis jeune. Mais je suis pas prêt à me marié ou quoi que ce sois. Je veux un enfant avant qu'il en est encore temps. Et... ta fille? Pourquoi pas un garçon! » je le regardais, j'essayais de me calmer, plusieurs émotions se bousculaient dans ma tête, pourquoi j'ai dit une fille ? Ca, je n'en sais rien. J'étais vraiment faible même si je faisais tout pour le cacher. Le garder, j'en sais rien, c'est vraiment dure d'élever un enfant. C'est sur que mon horloge biologique tourne progressivement mais j'ai 22 ans, j'ai bientôt fini mes études dans la com bien que je ne veux pas travailler dans ce secteur. Un bébé ? C'est.. chaud. Quand il parlait de mon passé, je tournais la tête pour ne plus fondre à nouveau en larme, saleté d'hormone. « Tu as raison, j'ai été marié.. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit une fille, c'est sortit comme ça, un garçon, c'est la même ! » mon visage était sans expression, après j'ai sortis un truc que je n'aurais pas du dire, son visage s'est transformé. Genre, vraiment j'ai dis une connerie phénomènale, la boulette du siècle. J'aurais pas du lui en parler, mais là au moins j'ai la conscience tranquille, cette décision quelque part, on ne l'a prend pas à deux, je la prends seule, vu que c'est moi qui le porte et si je décide de mettre un terme à la grossesse, bah il ne peut pas être contre. Il partit dehors, je n'ai rien dit, de toute façon, y'avais rien a dire. Je finis mon café et la serveuse qui devait nous guetter m'apporter ce que je voulais et me dit que c'était un cadeau de la maison. Je lui fis un petit sourire, mimant un merci des lèvres, je n'avais presque plus de voix. Après tout j'allais payer pour ça, je ne savais même pas s'il reviendrait. Quelque minutes plus tard, il revient, je ne le regardais même pas. Ses mots avaient énormément de colère. « Je suis désolée Bonnie. Fais comme tu veux, tu sais quoi? Mais si t'es sûr de pas le vouloir, pourquoi t'es venu me le dire? Encore un de tes coups pour me descendre? » la dernière phrase, je le regardais légèrement vexé et énervé. Il ne vas vraiment pas m'aider à finir les fraises. « Mais t'es con Liam, vraiment ! Comment ose-tu dire ça ? Non, mais je rêve ! Tu me crois vraiment insensible à ce point là ? Comment veux tu après que j'ai envie d'élever un enfant avec toi si tu me sors des trucs comme ça a longueur de journée, que je veux tout le temps te descendre, non, j'ai voulu être honnête avec toi parce que c'est ton bébé aussi. J'aurais peut être pas du, sérieusement, si à chaque fois que je fais un truc tu me considères comme ça ! Je crois qu'on m'a assez fait mal dans ma vie, j'ai pas besoin que toi t'en rajoute ! » j'en ai plus envie, je les pousse de la main. Je le fixais, tout ceux qui étaient dans le café se régalaient de la scène qui était vraiment tendu.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Lun 4 Juin - 16:13





« Mais t'es con Liam, vraiment ! Comment ose-tu dire ça ? Non, mais je rêve ! Tu me crois vraiment insensible à ce point là ? Comment veux tu après que j'ai envie d'élever un enfant avec toi si tu me sors des trucs comme ça a longueur de journée, que je veux tout le temps te descendre, non, j'ai voulu être honnête avec toi parce que c'est ton bébé aussi. J'aurais peut être pas du, sérieusement, si à chaque fois que je fais un truc tu me considères comme ça ! Je crois qu'on m'a assez fait mal dans ma vie, j'ai pas besoin que toi t'en rajoute ! » Les gens nous regardaient comme si nous étions des bêtes de foires, ça me mettait mal à l'aise tout de même. Je regardais Bonnie énervée, elle avais raison de l'être mais moi aussi je l'était mais apparemment ça, elle ne le voyais pas. C'était toujours comme ça toute façon. Des que je commençait à m'attacher à quelqu'un il fallais que ça tombe sur une nana bizarre, y'a pas d'autres mots. Attendez. Arrêt sur image trente secondes. Qu'est ce que je viens de dire là? M'attacher à quelqu'un? Ok, je suis dingue. C'est officiel, moi, Liam Matthew Gallagher, je déclare sur l'honneur être tarer. A moins que... Bonnie était tout à fais le genre de fille dont je pourrais tomber amoureux. Alors est ce que...? Non. Je ne peux pas penser ça, c'est mal. Bonnie reste Bonnie. On à couchés ensemble une fois et c'est tout, point final à notre histoire. Ça n'irais jamais plus loin. Même si ses lèvres m'attirais dangereusement, même si je voulais la serrer dans mes bras si fort que je pourrais l'étouffer, même si je voulais ce gosse avec elle. Ok. Je ne suis pas tarer. Juste en train de tomber amoureux de Bonnie Sanchez. C'est pire! Alors que je tentais de reprendre mes esprits je fixais Bonnie un quart de seconde sans aucune expression. « Ta raison. J'aurais pas dût dire ça. Mais c'est une bombe qui nous tombe sur le coin de la gueule et je dois t'avouer flipper. Et pas qu'un peu. Mais comme je te l'ai dis, tu choisis ce que tu veux. C'est toi qui le porte ce gosse, pas moi. Mais dans n'importe quel cas, je serai là. Je te le promet. » Ma voix était tendre et calme. Je m'étonnais moi-même pour le coup. Je pris une fraise dans la barquette et la tendais en direction de Bonnie qui répondit seulement pas un hochement de tête en signe de non. J'haussais alors les épaules et mordais un coup dedans. Les fraises. Qu'elle magnifique invention!
J'était devenu complètement fou. Je ne savais plus vraiment où j'en était ni même ce qui m'arrivais. Je tombais amoureux de Bonnie, alors? Dans ma vie , je n'était tomber amoureux qu'une seule fois. Mary. Ma première petite amie et c'est bête mais je n'ai jamais réellement réussi à l'oublier. Seulement cette nuit passer avec Bonnie m'avais fais oublier tout ce que je pouvais ressentir. Voilà des semaines que je n'avais pas penser à elle. Que je n'avais pas penser à ses cheveux bruns, à ses "je t'aime", à ses mots doux. Voilà quelques semaines que je me sentait bien. Je n'avais plus de nouvelles de Mary depuis longtemps maintenant et même si elle me manquait atrocement je n'avais pas chercher à insister. Je respectait son choix bien qu'il me fasse mal. Bien sûr, que par moment je lui écrivais des textos en lui disant que je l'aimais toujours, qu'elle me manquait etc mais je n'envoyais jamais rien. J'ignorais si elle avais quelqu'un maintenant. Mais secrètement j’espérais que non. J’espérais qu'elle m'aimais toujours et qu'elle regrettait son choix mais qu'elle n'osais pas revenir. Mais qu'est ce que crois Liam? Elle ne reviendra plus. Un jour, une amie qui m'est très cher ma dis cette phrase que je ne pourrais jamais oublier. Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'elle ne reviendra pas. Cette phrase est dur à entendre mais elle m'a fais énormément de bien on dirais. Puisque oui, je l'avais écoutée et voilà que j'était sous le charme de Bonnie. Je dois avouer que j'était le premier étonner pour le coup. Est ce que je lui dirais un jour? Je ne pense pas, non. Peur d'être rejeter? Oui. Et puis, si ça se trouve je n'était pas réellement amoureux d'elle, non. On ne peux pas tomber amoureux comme ça, si? Si ça se trouve c'était seulement les événements qui faisais que... Enfin, espérons.

HJ: La phrase devrais te dire quelque chose. Wink Merci de m'inspirer dans mes RP's. x) ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Lun 4 Juin - 23:35


Je n'aime pas me donner en spectacle, mais pourtant je le faisais, réagissant comme une hystérique. Là, c'était moi qui parlait. La moi un peu en colère, tout les curieux nous écoutaient et certains devait se régaler et tout envoyé à Gossip Girl mais a vrai dire je m'en foutais. Je m'attachais à lui même si je ne voulais pas l'avouer, je porte son enfant mais sa réflexion ne m'a pas fait plaisir du tout. « Ta raison. J'aurais pas dût dire ça. Mais c'est une bombe qui nous tombe sur le coin de la gueule et je dois t'avouer flipper. Et pas qu'un peu. Mais comme je te l'ai dis, tu choisis ce que tu veux. C'est toi qui le porte ce gosse, pas moi. Mais dans n'importe quel cas, je serai là. Je te le promet. » je le regardais sans aucune réaction de ma part, non mais tu veux dire quoi à ça. Je lui fis comprendre que j'avais capté le message, ce qui est vrai, j'ai capté, pour une fois. Il mangea une de mes fraises. « C'est mes fraises d'abord ! » je lui tirais un peu la langue comme une gamine avant d'en reprendre une, vive les humeurs de femmes enceintes. Je passe de rire aux larmes et inversement en un seul coup, c'est chiant. Et il me reste encore huit mois à faire avec ça, ça va être dur. Surtout si je décide de le garder, chose que je ne sais pas, je suis pas mal réticente, c'est vrai, je ne voulais pas avoir un enfant dans ces conditions mais en même temps Liam m'attirait, qu'est-ce que je dis ? N'importe quoi. On ne s'aime pas, où plutôt les mecs lourds c'est pas mon truc mais pourtant il avait un côté tendre. Il était vraiment cool et ne me forçait plus à rien, je décidais et à vrai dire, j'étais encore plus perdue.
Erza n'a jamais été mon premier amour mais c'est celui que j'ai le plus aimé de toute ma vie, il a été celui que j'ai épousé, je me sentais bien, je me sentais aimé. On a toujours été un couple modèle du moins en apparence, je croyais que ça durerais toujours. Je croyais que c'était l'homme de ma vie et il m'a toujours dit que la seule chose qu'il voulait, c'est que je sois heureuse, que s'il me rendait malheureuse, il ne le supporterait pas. Pourtant il m'a trompé, deux fois du moins, d'après ce que je sais. Avec ma petite sœur et avec mon ancienne pire ennemie. Ma sœur, je lui en ai voulu de tout mon être mais le jour de son accouchement j'ai décidé de lui pardonner, ce jour là elle m'a aussi ruiné la main et mon canapé. J'ai du me racheter un nouveau canapé et j'ai rencontré Paul son petit ami français. Ce jour là, il s'est passé trop de chose et c'est moi qui portait un petit être, enfaites, je ne sais plus quoi faire je suis perdue. Complètement,quelque part j'avais peur de faire une connerie, de tuer mon bébé même s'il nait pas encore né mais d'un autre côté je me dis que ce bébé ne mérite pas d'être trimballer entre deux foyers. « Tu sais, moi aussi je suis flippé, j'ai peur ! Je ne sais pas quoi faire ! Si je suis une mauvaise mère ? Si on ne le rend pas heureux ? Si toi et moi on arrive pas à gerer ? S'il meurt un jour avant moi, mais j'en mourrais ! Je suis complètement terrorisé, je ne pensais pas avoir un enfant tout de suite et surtout pas avec toi.. J'ai peur de pas gérer Liam, je flippe à l'idée d'échouer et de le rendre malheureux ! Je ne veux vraiment pas qu'il se trimballe entre deux maisons. » je lui avais mon cœur et je mangeais une fraise avec une bonne dose de chantilly et du chocolat, y'a rien de meilleur. Je lui avais ouvert mon cœur, ce qui ne me ressemble pas.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 0:11




« Tu sais, moi aussi je suis flippé, j'ai peur ! Je
ne sais pas quoi faire ! Si je suis une mauvaise mère ? Si on ne le
rend pas heureux ? Si toi et moi on arrive pas à gerer ? S'il meurt un
jour avant moi, mais j'en mourrais ! Je suis complètement terrorisé, je
ne pensais pas avoir un enfant tout de suite et surtout pas avec toi..
J'ai peur de pas gérer Liam, je flippe à l'idée d'échouer et de le
rendre malheureux ! Je ne veux vraiment pas qu'il se trimballe entre
deux maisons.
» Wow... Première fois que Bonnie admettait avoir peur. Je dois avouer que moi aussi j'était terroriser. Ce petit être était notre enfant malgré tout. Je lui pris de nouveau de la main avant de la faire se lever afin qu'elle se pose sur mes genoux. A ma grande surprise, elle resta assise sur moi. Je la serrais alors dans mes bras tendrement avant de lui dire le plus gentiment possible. « Tu ne seras pas une mauvaise mère, Bonnie. tu seras une mère fabuleuse. Et tu ne seras pas seule puisque je suis là. Et réfléchis à ma proposition, viens t'installer chez moi. Je t'assure que tout se passera bien. » Je fixais Bonnie avec insistance. Une larme coula sur sa joue. Je détestait ça, je n'aimais pas la voir triste. C'est con, mais ça me faisais mal de la voir pas bien comme ça. Et le pire c'est que je savais que j'y était pour quelque chose au final. J'était mal à l'aise. Je lui séchais une larme qui coulais et la serra de nouveau dans mes bras pour qu'elle se calme. Les gens nous fixais surement pour tout envoyé à cette Gossip Girl de malheur. Je sais que je devrais m'en foutre et les laissés parler mais malgré tout j'y arrivais pas. Je ne voulais pas que cette maintenant célèbre blogueuse poste ma vie sur son site. Tout ça ne regardais personne mais tout le monde semblais s'intéresser à notre histoire alors que personne ne me connaissais. J'était juste un étudiant de Brown, rien de bien méchant quoi. Mais apparemment, Bonnie avais l'air d’intéresser tout Manhattan. Ce qui me déplaisais beaucoup je devais l'admettre.
Coup de nerf. Je voulais tout exploser. Bonnie avais du le sentir puisqu'elle s'était levé rapidement. Je me levais d'un bon et regardais autour de moi avant de hurler dans le café. « Vous voulez du scoop, en voilà un. » Je pris la main de Bonnie sous les regards médusés des gens. Je lui fit un clin d’œil afin qu'elle comprenne que je faisais ça uniquement pour qu'ils nous lâche. Et que Bonnie n'est pas une réputation de... Fille facile dirons nous. Je l'entraina vers moi et l'embrassa passionnément. Ce baiser dura quelques secondes. Je m'attendais à me prendre un baffe, mais non. Rien. Aucune réaction. Le temps du baiser des bruits d'appareils photos crépitait et des chuchotements remplissais le café. alors ils sont ensemble? C'est de qui qu'elle est enceinte? Mais, elle est pas avec Ezra? Tout le monde semblait avoir son avis sur la question. Je repris ma place sur ma chaise l'air de rien, comme si rien ne s'était passer. Pendant que les gens s'échangeait leurs avis j'en profitait pour parler à Bonnie doucement. « Je suis désolé de t'avoir embrasser. Mais si ils veulent parler autant que ça sois pour quelques chose. » Et le pire dans l'histoire vous savez ce que c'est? J'avais terriblement envie de l'embrasser à nouveau. Et merde. Moi, Liam Gallagher, je déclare être tomber amoureux de Bonnie. Bonjour, je me hais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 8:21


Je venais d'exposer mes craintes à Liam. Wow, c'est la première fois d'habitude pour ne pas qu'il perce ma carapace, je l'envoie chier mais à cet instant précis c'est vraiment ce que je pensais. Je ne trichais pas, Liam me força a faire le tour de la table et je me posais sur ses genoux, ça va, je n'étais pas encore super lourde. « Tu ne seras pas une mauvaise mère, Bonnie. tu seras une mère fabuleuse. Et tu ne seras pas seule puisque je suis là. Et réfléchis à ma proposition, viens t'installer chez moi. Je t'assure que tout se passera bien. » il m'avait dit ça vraiment gentillement, une larme coula sur ma joue, j'ai peur de ne pas être à la hauteur. C'était le père de mon bébé, mais vraiment il avait l'air de gérer. En plus il me proposait de venir habiter chez lui, moi et mon tas d'hormones. Je réfléchissais, quelque part c'est une bonne idée, s'il m'arrive quelque chose il sera là, il pourra m'emmener à l’hôpital. Je suis enceinte de trois semaines, j'accouche que dans huit mois. Je ne sais pas s'il pourra me supporter. Contre : j'ai peur de tomber amoureuse de lui. Déjà, je me demande même si le processus n'est pas en marche. Sauf que j'ai peur de l'étouffer vu ce que Erza m'a fait. Ma vie merdique intéressait Gossip Girl, les personnes présentes, la plupart du moins le savent, ils chuchotent, des mois plus tôt ils m'ont complètement vu à la dérive, me tuant à petit feu. Liam me fixait, ça me faisait beaucoup de bien, ça me rassurait. « T'es prête à supporter ce tas d'hormone ambulant ? Qui, quand aura une envie faudra courir aller acheter ? » lui demandais-je en souriant et en me désignant.
Liam était furieux que tout le monde nous regarde comme des bêtes de foire, c'est sûr que moi aussi ça m'énervait, je ne pouvais pas dire le contraire. Je me levais de ces genoux et il commença à hurler dans le café pour que tout le monde se retourne. « Vous voulez du scoop, en voilà un. » Liam me prit la main, je fus un peu surprise, je ne savais pas ce qu'il allait faire. Il me rapprocha de lui et m'embrassai passionément. Il était bon et inattendu, un air de déjà vu mais c'est toujours aussi bon. Je ne restais pas comme deux ronds de flans mais wow. « Je suis désolé de t'avoir embrasser. Mais si ils veulent parler autant que ça sois pour quelques chose. » je le regardais avec un petit sourire regagnant ma place à nouveau, je mangeais une des dernières fraises je chuchotais alors ces mots « Non..C'est pas grave.. Tu as raison ! » je continuais de sourire et pris sa main pour faire semblant qu'on soit ensemble, je n'avais pas besoin de me forcer beaucoup pour avoir l'air niaise et amoureuse de Liam. Je ne sais pas si c'est le chamboulement dans notre vie mais j'ai peur de tomber amoureuse de lui. « Si, je le garde, je pense accepter la proposition de m'installer chez toi, même si je garde mon appart. J'emménage chez toi quand tu veux. » je continuais de le regarder mais cette fois je le fixais du regard. « Si on allait se promener ? J'en ai marre de voir ces têtes d'ahuris. » m'exclamais-je alors, je payais la vendeuse avant d'attendre la réponse de Liam.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 10:12



« Si, je le garde, je pense accepter la proposition
de m'installer chez toi, même si je garde mon appart. J'emménage chez
toi quand tu veux.
» Bien. enfin, elle acceptait. En couple ou pas, nous avions donc un avenir ensemble. je devais avouer être surpris aussi. Bonnie ma détestait à la base et maintenant elle acceptait ma proposition d’emménager chez moi. Peut être faisait-elle semblant de me haïr, qui sais. Avec elle, tout est possible je crois. La jeune femme me pris la main et me fit un large sourire niais pour resté dans le truc du "on est ensemble". « Tu viens quand tu veux. Mais... Tu aimes le foot? La chambre d'amis appartenais à une famille avant et c'était un petiot qui l'avais. Donc, faut qu'on fasse les magasins. » Tout ça était entièrement vrai. Je n'avais jamais refais la déco de l'appartement. Tout était poser comme je le pouvais. Pourtant, c'était un truc immense, et j'avais énormément de place, mais je n'était pas un fan de décoration d’intérieur. Enfin, maintenant, j'allais devoir faire attention. J'allais devoir racheter du papier peint pour qu'il plaise à Bonnie, racheter un lit plus confortable que celui qui devais dater de mon adolescence. Et aussi et surtout. Apprendre à faire à manger. Les pâtes au beurre, je doute que Bonnie supporte ça tout le long de sa grossesse. C'est un sourire au lèvre qu'elle me demanda si on pouvais partir d'ici. J'acceptait bien entendu, tout en lui proposant d'aller chercher des affaires neuves pour mettre à l'appart. Ce serai moyen de bien rigoler, non?
Une fois dans le magasin, je fut soulager de voir qu'ici personne ne pouvais nous épier à la recherche d'un scoop pour Gossip Girl, sur la vie trépidante de Bonnie Sanchez. Fa faisais du bien, d'être au calme et de pouvoir parler sans retenue. Alors que nous déambulions dans les allées à la recherche d'un papier peint pour Bonnie, nos doigts s’enlacèrent le plus naturellement du monde. C'était étrange, limite flippant mais bon. C'était bon de savoir que maintenant, elle était là. Comme elle me l'avais souligner au café, je ne connaissais pas ses gout alors pour l'aider c'était horrible. Certains me plaisais à moi, mais j'avais peur de faire des conneries et qu'elle se foute de moi. Alors je préferais garder tout pour moi. Niveau des mesures, j'avais déjà tout en tête puisque ça faisais longtemps que je prévoyais de refaire la chambre en neuf. Bonnie, elle, avais l'air aux anges. Comme si rien au monde ne pouvais lui faire plus plaisir. J'aimais bien la voir comme ça. C'est con, mais ... elle me rendais heureux.


HS : C'nul. TT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 14:28


Je le détestais il y a encore un mois et tout était entrain de changer, j'étais entrain de changer moi-même. On avait l'air d'un vrai couple, on allait avoir un bébé mais pourtant nous n'étions pas un couple. On était même pas amis mais pourtant ça allait commencer, j'ai accepté d’emménager chez lui juste pour ne pas être seule devant ma télé, a m'empiffrer puis il devait participer à la grossesse, il le voulait aussi ce bébé. Je n'ai pas de préférence quoi qu'une fille ce serait bien, ou un petit garçon aussi c'est bien. Il m'a demandé si j'aimais le foot, oui, j'aime bien regarder un match de temps en temps. Je hochais un peu la tête mais j'ai pas envie de dormir avec un papier peint Olive et Tom.
On sortit ensuite du café, pour déambuler dans les rues. On allait faire du shopping pour ma futur chambre, ça faisait bizarre, on ne connaissait rien de l'autre et j'allais habiter avec lui, ce sera comme de la collocation, on va apprendre à se connaître grâce à notre bébé. J'ai l'impression d'être comme Katherine Heigl dans En cloque mode d'emploi. Seulement, nous sommes dans la vraie vie, ça ne va peut être pas se finir pareil, tout est bien qui finit bien ? Moi personnellement j'y crois plus. Personne ne faisait plus attention à nous, j'avais l'air normal, je n'avais pas encore de ventre. J'avais peur de devenir grosse et de ne plus être désirable. C'est vrai, enceinte, tu grossis à vue d'oeil, j'ai pas encore pris un seul kilos, ça va. En même temps je le sais depuis hier. Nos doigts s'entremêlaient comme un vrai couple, c'était comme une évidence, ça me faisait bizarre, vraiment, ça me rassure que mon bébé ne grandira jamais sans son père, mais ça me fait bizarre de me tenir avec Liam comme ça. Un trop gros rapprochement en très peu de temps, notre scénario est digne d'Hollywood bah moi j'aime ça. Je ne regardais pas nos mains mais le papier, tout cela me troublait. Je ne pensais pas à Gossip Girl, je m'en fous, elle peut raconter ce qu'elle veut, ce qui importe c'est moi, c'est les gens que j'aime, ils savent qui je suis, ils n'iraient pas croire ses ragots, Liam et moi, on est pas ensemble et sérieusement c'est pas parce qu'on va faire de la colloc que je vais forcément tomber amoureuse de lui ? Bon ça commence déjà mais ça on évite de le dire. On passait dans les rayons papier peint. J'étais pas fan quand un attira mon attention, je le dirigea vers l'endroit que je voulais et lui pointa une couleur un peu ivoire et chocolat. « Qu'est-ce que tu en penses ? Il est pas mal celui là, non ? » un sourire, je posais la tête sur son épaule, il était vraiment géniale. Je ne sais plus quoi penser, je me perd moi même. Je ne pensais plus à rien, j'étais bien, mes hormones me positivent un peu aussi, je ne voulais pas être déprimé pendant ma grossesse, ça peut jouer sur le bébé. « Tu as quelque chose de prévus ce soir ? » demandais-je curieuse enfaites, je ne savais meme pas ce que j'allais dire, je m'étonnais moi-même de lui avoir posé la question

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 16:19



Bonnie était ce genre de fille totalement imprévisible. Elle pouvais passer du rire au larme en peu de temps. Elle pouvais me haïr mais venir me faire un câlin dans la seconde. J'avais du mal à cerner cette jolie brune, vraiment. Mais pourtant, tout ça m'attirais atrocement. Main dans la main on déambulait dans les allées du magasin, comme un couple, un vrai. Alors que, non. C'était assez étrange il faut l'admettre. Je ne savais pas vraiment ce qui se passais mais c'était comme évident à mes yeux. Est ce que j'aimais Bonnie? Oui. C'était vraiment incontrôlable comme situation et surtout, bizarre. Bonnie me détestait, nous n'étions même pas amis, alors ... Pourquoi? Il y à des tonnes de filles à New York, mais pourtant j'était tomber amoureux d'une seule. Une des rares personnes à me haïr. C'était vraiment con de ma part. Mais, je n'y pouvais rien en fait. Arriver devant un papier peint ivoire et chocolat, la jeune brune posa sa tête sur mon épaule et me demandais mon avis. C'est vrai qu'il était pas mal, même super beau. J'acquiessa avec un grand sourire. Et pris le nombre de rouleau qu'il fallais. C'était la première fois que j’emménageais avec quelqu'un. Je n'avais jamais eu de colocataire. J'avais toujours vécu seul, mais maintenant, j'allais devoir apprendre à vivre à deux. Je l'avais proposer à Bonnie, parce que je ne voulais pas qu'elle sois seule lors de sa grossesse, mais aussi parce que je la voulais à mes cotés mine de rien. C'est vrai que je ne connaissais rien d'elle, mais tant pis. L'avenir nous dira si nous avons fais le bon choix. Et puis, maintenant, j'allais avoir le temps d'en connaitre plus sur elle et elle ne pourrais plus me le reprocher. Donc c'était pas si mal que ça au final. Aussi étrange que cela puisse paraître, j'avais en face de moi la Bonnie de l'autre soir. La Bonnie, douce et gentille. Qui était la vrai Bonnie? J'en sais rien. Une fille horrible qui s'amuse à descendre les gens ou cette fille douce qui me faisais terriblement craquer? Bonne question. Sa voix me sortit de mes pensées. Tu as quelque chose de prévus ce soir ? » Je réfléchissais 30 secondes avant de lui répondre un sourire au lèvre et en lui désignant le papier que je tenais dans mon bras libre. « J'ai une chambre à faire. Et toi? » Je lui souriais tendrement, j'avais de nouveau envie de l'embrasser. Mais cette fois, j'allais me prendre un baffe. Et l'excuse du "il parleront pour quelques choses" avais déjà été prise. Je me mordais les lèvres pour ne pas le faire. Arriver devant un rayon avec des lits je sautait sur l'un deux comme un gosse. Enfin, moi j'était assis. Oui, vous vous imaginez une grande perche de 21 ans sauter à pied joint sur un lit dans un magasin? J'aurais l'air con, je pense. Bonnie aurais besoin d'un lit. Parce que elle ne venais que le temps de sa grossesse pour le moment, donc elle allais surement laisser ses affaires chez elle. « Il te faut un lit aussi, mademoiselle Sanchez. Au pire y'a le mien, si tu trouves pas ton bonheur! Et puis, c'est pas comme si tu le connaissais pas. » Je lui fit un large sourire pas forcer mais comme pour me moquer en rigolant. Ça m'arrivais souvent de faire ça, me demander pas pourquoi, je sais pas vraiment. Je devais trouver ça fun surement. Mais je disais plus ça pour la taquiner et la faire rire. Elle avais un beau sourire et j'aimais bien qu'elle le montre.
J'allais être papa... Wow. Même moi je n'en revenais pas. Et puisque Bonnie acceptait de venir chez moi, c'était qu'elle le gardais alors double wow. J'avais envie d'appelé tout mon répertoire de téléphone pour leurs annoncer et surtout mon père. Ses derniers jours était compté et je voulais qu'il apprenne cette nouvelle avant de partir. Mon père avais toujours été un exemple à mes yeux. Après avoir perdu sa femme, il m'a élevé, seul et s'est à peut près bien débrouillé. Mon téléphone sonna dans ma poche ce qui eu pour effet de me faire sursauter. Numéro inconnu. Je décrochais.
« Allo?
Oui bonjour, vous êtes bien le fils de Richard Gallagher?
Euh... Oui. Oui, c'est bien moi qu'est ce qu'il se passe?
Voilà, votre père à fais un arrêt cardiaque hier soir, nous l'avons réanimé mais ce son des machines qui le font vivre. Pouvez vous venir le plus vite possible?
Je... J'arrive. »
J'avais envie d'éclater en sanglot. Et voilà que j'allais perdre mon père. Je descendais du lit en cinquième vitesse et pris la main de Bonnie pour l'entrainer avec moi. Elle ne savais pas où on allais, rien. Mais c'était urgent et je n'avais pas le temps de parler. Pourquoi je n'avais pas demander à Bonnie de rentrer ou quoi que ce sois? Parce que j'allais avoir besoin d'elle pour m'aider. Personne en caisse je laissais un billet dans la main de la dame sans prendre le temps de récupérer ma monnaie. Sur la route mes yeux se brouillais pas les larmes, mais par je ne sais quel joie, j'avais éviter l'accident. Une fois arriver là bas, je courais suivit de Bonnie pour allez voir mon père. Il était là, dans son lit d’hôpital, relié à des tonnes de machines. J'avais mal au cœur.
« Papa? Tu es réveillé?
Liam et ... qui est cette demoiselle?
Papa, je te présente Bonnie. Bonnie, mon père. Bonnie est une personne que j'aime énormément papa et... d'ailleurs, elle attend notre enfant.»
STOOOOOOOOOOOP. J'avais dis à mon père que j'aimais Bonnie. Devant Bonnie. Bonjour, je tiens pas à ma vie. Mes yeux était remplit de larme mais j'essayais tout de même de sourire.
« Félicitation Liam. Je suis vraiment content pour toi mais je suis déçu, parce que je ne pourrais pas le connaître. Mais vous avez l'air bien ensemble et c'est ce qui compte. » Mon père me pris dans ses bras, c'était tellement rare, voir même irréel. J'avais besoin de prendre l'air. « Je vais me chercher un café, vous voulez quelques chose? Je reviens. » Mon père me demanda un jus d'orange et Bonnie me passa sa commande également. Et je les laissas quelques instant juste tout les deux. Ils pourraient faire connaissance au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mar 5 Juin - 23:18


Je me perdais moi-même, je m'étais promis de ne pas m'attacher à un homme, enfin, pas comme ça. Avec Liam, c'était vraiment l'attirance qu'était là. Lui et moi on le sait. J'étais censé le détester, mes sentiments commencent à changer, je m'énerve, je ne fais jamais simple. J'aurais pas pu trouver quelqu'un d'autre que Liam ? Ce mec lourd que j'ai vu pour la première fois en boite ou dans un bar. Ce type qui m'a défendue quand un mec a voulu me faire avoir un rapport sexuelle de force. Ce type qui m'a protéger et on a fini pas passer une nuit ensemble, après cette nuit, ça devait être la dernière où on se voyait, le destin en a décidé autrement. Je vais emménager chez lui le temps de ma grossesse, il n'y avait plus personne chez moi donc je ne vais manquer à personne. S'il aurait eu encore ma sœur, ça aurait été différent. Là elle a sa fille et son copain à s'occuper. On avait acheté les rouleaux pour la chambre que j'allais occuper dans son appartement « J'ai une chambre à faire. Et toi? » Je lui souris, il était vraiment adorable. Il voulait déjà se mettre au boulot pour que j'emménage le plus vite possible chez lui, ça me touchait. « Je peux aider, j'aime pas me sentir inutile ? » On arrivait ensuite dans le rayon des lits, Liam essayait l'un des deux, j'aimais trop testé les lits quand j'étais petite je m'allongeais sur les deux. J'avais besoin d'un lit pour ma deuxième maison. Je m'allongeais sur un lit et j'entendis Liam me dire : Il te faut un lit aussi, mademoiselle Sanchez. Au pire y'a le mien, si tu trouves pas ton bonheur! Et puis, c'est pas comme si tu le connaissais pas. » je me mis à rire, je me relevais et j'étais toujours allongé sur le lit. Je lui répondis dans une posture plutôt sexy « Très drôle Gallagher, mais c'est pas moi dans quelques mois qui ne pourra pas accéder à son lit, tellement ta colloc' est grosse comme une vache ! » je continuais de sourire. J'allais emménager chez lui, j'espère prendre vite mes repères. J'ai peur de trop m'attacher pour qu'au final, ça n'aboutisse à rien, j'ai peur de me prendre un vent, j'ai peur de souffrir à nouveau. Peur que Liam et moi devienne trop sérieux et que je le déçoive ou qu'il me déçoive mais je prenais quand même le risque. Si ça se trouve, on va super bien s'entendre, ça va être super. Liam était sur le lit quand il reçut un appel, je le regardais un peu interloqué, sa mine changea bien vite, je commençais à prendre peur qu'est-ce qu'on lui annonçait ? Je le regardais et je m'arrêtais. Il m’entraînait avec lui, on courrait a moitié dans le magasin, je ne posais pas de question, je ne pense pas que c'est le moment, je ne l'ai jamais vu comme ça. On payait trois quatre vitesses, tant pis pour le lit, ça avait vraiment l'air urgent. On payait juste les rouleaux de papiers-peint et on a fait le trajet et les mit dans la voiture de Liam.
On se posa dans la voiture et Liam partit ensuite, il n'y avait pas un bruit dans la voiture, je n'osais pas parler, j'avais peur de sa réaction, je regardais défilé les paysages de New-York. Je ne savais pas à quoi m'attendre, je ne voulais pas le déranger dans ses pensées. Qu'est-ce qui se passe ? J'étais même pas curieuse, tout ce que je sais, c'est qu'il ne va pas bien et j'espère pour lui que ça s'arrangera. On arrivait à l'hopital de New-York, on allait dans le bâtiments des consultations. Je courrais avec Liam dans l'hôpital à moitié. Je n'aimais pas du tout ces murs blancs, ça me fait peur. On rentrait ensuite dans les chambres, je vis un homme d'un certain âge relié par des tonnes de machines, il ressemblait à Liam. Quand Liam l'appela Papa, pas besoin d'autres mots. Je ne dis rien. J'étais intimidé, quand Liam dit que j'étais une personne qu'il aimait énormément, je me sentis stupide. Son père disait ne pas pouvoir le connaître, j'avais envie de pleurer moi aussi. C'est triste, il ne connaîtra pas son petit-fils. Je le regardais et je lui demandais un jus d'orange, je n'osais pas avancer.
« Prenez soin de mon fils et de votre enfant à tous les deux, jeune fille, il mérite vraiment d'être heureux !
Je n'en doute pas, monsieur, j'aime beaucoup Liam aussi et je prendrais soin des deux !
J'aurais aimé vous rencontrez dans d'autres circonstances ! Rendez mon fils heureux, ne le laissez pas tomber comme son ex-copine.
Je ferais de mon mieux pour le rendre heureux ! »

Et il commença à me poser des questions sur moi que je répondais avec franchise. On rigolait même sur certains points, ça me faisait mal au cœur de savoir que j'allais pas plus le connaître. Liam revient ensuite, je m’effaçais doucement. C'est des instants précieux entre un père et son fils, je n'ai pas le droit de gâcher ça.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mer 6 Juin - 10:20




Bonnie m'avais demander si elle pourrais m'aider pour faire la chambre avec moi, bien sûr que oui quel question! Et puis j'allais pas faire le boulot tout seul, hein! Quand elle me dis de bien profiter puisque après elle deviendrais grosse comme une vache, je me sentit comme forcé à lever les yeux aux ciel. Elle resterais toujours aussi belle de toute façon, alors je vois pas pourquoi elle inquiétais autant. Après avoir reçu l'appel de l’hôpital le trajet était super silencieux et même si j'était à la base un grand bavard, là ça ne pouvais que m'arranger. Bon, la rencontre avec le père est un peu prématuré je l'accorde, mais là cas d'urgence. Quand j'était rentré dans la chambre, je n'avais qu'une envie fondre en larme, mais bon, mon égo en aurais pris un coup. Mon père avais terriblement maigrit et il était d'une blancheur incroyable. Après être partit chercher les boissons pour tout le monde, je rentrait dans la chambre. Bonnie était près de mon père qui avais un sourire au lèvres, le courant était bien passer c'était déjà ça. Je croisais aussi les doigts pour qu'il ne lui ai pas parler de Mary. Je ne lui en avais jamais parler et pour tout dire je ne comptait pas le faire non plus. Je tendais la boisson à tout le monde avant de boire une gorgée de café et de m'assoir près de mon père. Son verre tomba au sol. Suivit d'un long bip. Je ne comprenais pas ce qui se passais, mon cœur battait à 5000 à l'heure. J'hurlais. Trois infirmières arrivais en dix secondes à peine et me demandais de reculer. Je n'était plus en état de réagir, les larmes coulaient le long de ma joue sans même que je puisse les retenir. Je m'approchais de Bonnie et lui pris la main, les yeux toujours rivés sur mon père et les infirmières qui essayais de le réanimé. C'était trop tard. Une femme d'une quarantaine d'année, se tournais vers moi, l'air désolé. « Heure du décès, 16h13.» Déclarait-elle. Je m'écroulais sur place. Encore quelques secondes avant il souriait et rigolais avec Bonnie comment c'était possible? Je m'approchais doucement de mon père. « Papa... » Les mots se coinçaient dans ma gorge. J'était incapable de dire quoi que ce sois d'autres. Tout était terminé. J'éclatais en sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mer 6 Juin - 11:15


Tout s'est passé en une fraction de seconde. Le père de Liam et moi, on s'entendait bien, il m'avait vaguement parlé de l'ancienne petit-ami de son fils. C'était son passé, je n'avais pas à juger, on avait tous un passé. Le mien n'est pas glorieux. Il m'a aussi légèrement parlé de Liam quand il était petit, il espérait que son petit-fils lui ressemblerait un peu. Il me posait des questions sur ce que je faisais et comment j'avais rencontré son fils. Il me souriait, j'étais près de lui. Aucun de nous n'étions gêné. Liam revient ensuite avec les boissons, je me mis un peu plus loin, il était près de son père ce qui était normal. Je bus une gorgée quand j'entendis le verre tomber et la machine faire un long biiip. Mon cœur commence à accélérer, je commence à paniquer, des infirmières arrivent quasi aussitôt et elle nous pousse, nous mettant au fond de la pièce, Liam me rejoins et me serre fort la main. Je regardais ailleurs, j'étais incapable de parler, lui qui me parlait tellement bien il y a quelques secondes. Au bout de longues minutes, une infirmière se tourna vers lui, avec un regard de désolé avant de prononcer ses mots « Heure du décès, 16h13.» C'était pas possible, je.. je lui parlais avant, il avait l'air d'être « bien ». Je venais de le voir mourir sous mes yeux et celui de son fils, cet image restera gravé à jamais, j'osais a peine regarder son père, ses yeux étaient clos. Liam s'approcha de lui et ne dit juste « Papa... » ça me déchirait le cœur, je ne devais pas pleurer, je devais rester forte pour lui. Je ne pouvais pas le laisser comme ça. Je m'approchais de lui, doucement et je le pris dans mes bras, ça me brisait le cœur de le voir comme ça. Son père était malade, je comprenais pourquoi il buvait les soirs ou je l'ai vu. Les infirmières commencèrent à partir, elles posèrent toute une mains sur son épaule. Quand une d'entre elle se retourna et dit « Avant de partir de l'hôpital, vous devez passer nous voir pour signer des papiers, toutes mes condoléances ! » et elles nous laissèrent ensuite pour de bon. Je ne savais vraiment pas quoi faire pour lui prendre un peu de sa peine. Je continuais de le serrer dans mes bras. « Ce soir, je reste avec toi, t'as pas le droit de dire non, ce n'est pas négociable. Je dormirais sur le canapé, ne t'en fais pas. Je suis vraiment désolé, Liam, mais je suis sûr d'une chose : ton père restera toujours en nous, en toi car je suis persuadé que notre enfant va lui ressembler. » je continuais de le serrer dans mes bras pendant de longues minutes. On sortit ensuite et on passait au bureau des infirmières, Liam dût signer les papiers. Sauf que trop, aveugler par la peine, c'est moi qui vais conduire, je lui réquisitionner ses clefs. On montait dans la voiture, je le regardais en disant « On va chez toi ? »

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mer 6 Juin - 19:00



Je regardais mon père, abasourdi de tout ce qui se passais. J'en venais presque à oublier Bonnie dans l'histoire. L'infirmière m'adressa ses condoléances puis me demandais d'aller signer des papiers en partant. Juste un signe de tête pas un mot. Je ne pouvais plus parler. Les mots se bloquais dans ma gorge. J'avais envie de pleurer, d'hurler et de taper dans tout ce que je pouvais. Mais Bonnie me pris dans ses bras, ce qui eut pour effet de me calmer un peu. J'était incapable de réfléchir, c'était limite si je me rappelais où j'habitais. Complètement paumé le Gallagher. Deux secondes avant il souriait, faiblement, oui, mais il souriait. Alors comment? Pourquoi? Je me sentais terriblement coupable pour Bonnie. Elle venais de voir mon père mourir devant ses yeux. C'était assez traumatisant et étant donné son état, je me sentait encore plus mal. Alors que j'était toujours blottit dans ses bras à retenir mes sanglots, elle me dis d'une voix douce « Ce soir, je reste avec toi, t'as pas le droit de
dire non, ce n'est pas négociable. Je dormirais sur le canapé, ne t'en
fais pas. Je suis vraiment désolé, Liam, mais je suis sûr d'une chose :
ton père restera toujours en nous, en toi car je suis persuadé que notre
enfant va lui ressembler.
» Et voilà que j’éclatais de nouveau en sanglot. Décidément, c'était ma journée. J'hochais la tête sans dire quoi que ce sois. J'étais content qu'elle me propose ça. D'ordinaire, je lui aurais sortie une vanne du style 'le canapé est pas confortable, viens dans mon lit' mais là, je ne pouvais rien dire.
Après un dernier regard et un dernier baiser et un dernier câlin, on quittait la chambre. On passais par le bureau des infirmiers pour que je signes quelques papiers. Je voulais pas les signés, je voulais pas qu'il parte. J'avais encore besoin de lui, moi. Je voulais ses conseils pour devenir un aussi bon père que lui, je voulais qu'il sois là et qu'il vois mon enfant. Je voulais qu'il reste encore un peu... Après une grande inspiration, je signais les papiers.
Alors que je sortait mes clés pour prendre la route, Bonnie me pris les clés des mains. C'est vrai que vu mon état, il valais mieux que ce sois elle qui conduit. Une fois dans la voiture, elle me demanda gentiment « On va chez toi ? » J'hochais la tête toujours sans un mot. J'essayais de retenir mes larmes tant bien que mal. Une fois chez moi, je pris une bouteille de whisky et but directement à la bouteille. Je voulais boire à ne plus me rappelé qui j'était. Après de nombreuses grandes gorgées, l'alcool me montait vraiment beaucoup à la tête. Je me posais alors à coté de Bonnie. Je n'était plus à ça prêt après tout. « Tu sais, peut être que je ne connais pas ta couleur préféré ou alors ton groupe de musique favoris. Mais je sais une seule et unique chose. C'est que moi, Liam Gallagher, je suis amoureux de toi. Même quand t'es chiante, même quand tu m'engueules alors que j'ai rien fais. Cette Bonnie là, je l'a vois pas. Moi je vois celle du bar la dernière fois, je vois celle d'aujourd'hui qui est resté là alors que rien ne l'a forçais. » C'est moi qui est dis ça? Vraiment? Ouah. Je fixais Bonnie dans l'attente d'une réponse. Tant pis si je me prends un vent! Après la journée que j'avais passer, un râteau ne changerais rien. Je n'avais plus rien à perdre, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Mer 6 Juin - 23:35


J'allais encore être choqué d'avoir vu son père mourir sous ses yeux, c'est un fait. J'essayais de ne pas angoisser pour le bébé, ça ne tient pas encore bien à ce stade là. J'essaie de ne pas m'en faire et je dois soutenir Liam pour l'instant. C'est dingue comme en si peu de temps, notre relation a changé, je suis heureuse de pouvoir vraiment compter sur lui. Je commence même à ressentir énormément d'attirance pour lui. Je me dis que c'est peut être le fait d'être enceinte de lui ? Mais je n'avais pas le droit de l'aimer, j'ai jamais eu le droit au bonheur de toute façon. Ca fait un peu le remake de cosette des misérables. Ce fut vraiment dur de sortir de la chambre de son père, je me disais qu'il s'était juste endormi, c'est tout. Voir sa sensibilité apparaître me faisait du bien, je m'attachais un peu plus à lui. Les durs aléas de la vie, il signait les papiers, j'eus un pincement au cœur pour lui. Le père de Liam avait l'air d'être quelqu'un de géniale, je regrettais qu'il nous ait quitté aussi vite et qu'il n'ait pas la chance de connaître son petit-fils ou sa petite-fille.
Je pris ensuite ses clefs et démarrait, la route était bien longue. Je me concentrais sur la route, de temps en temps je posais une main réconfortante sur sa main. Les mots que j'ai prononçai auparavant je le pensais vraiment. Son père restera toujours avec nous rien qu'au travers de son fils et notre bébé qui allait naître dans huit mois. J'avais hâte, garçon, fille, peu m'importe maintenant, je serais ravie. Liam me donna quelques indications pour aller chez lui vu que je ne connaissais pas, j'y avais été de nuit, de plus je ne conduisais pas, donc pour se repérer c'est difficile. On arrivait ensuite et il ouvrit la porte, je me calais contre le canapé, sans un mot. Je ne voulais même pas regarder la télé, j'étais dans mes pensées, je pensais à mon futur, à notre bébé, à mon avenir qui est lié à tout jamais avec celui de Liam, qu'on le veuille ou non. Liam se posait ensuite à côté de moi. Il puait le whisky mais je pouvais le comprendre, il me dit alors « Tu sais, peut être que je ne connais pas ta couleur préféré ou alors ton groupe de musique favoris. Mais je sais une seule et unique chose. C'est que moi, Liam Gallagher, je suis amoureux de toi. Même quand t'es chiante, même quand tu m'engueules alors que j'ai rien fais. Cette Bonnie là, je l'a vois pas. Moi je vois celle du bar la dernière fois, je vois celle d'aujourd'hui qui est resté là alors que rien ne l'a forçais. » ouaah, attendez, il venait de dire qu'il est amoureux de moi et voilà qu'il me fixe attendant ma réponse. Je ne suis même pas sûr de faire les bons choix, je sais que je ressens quelque chose pour Liam mais est-ce que c'est assez grand pour dire que je l'aime aussi ? Enfin que je suis amoureuse de lui ? Peut être, peut être pas. Il attend une réponse et mon cerveau fonctionne à mille à l'heure. Je le regarde alors, perdus. « J'ai des sentiments pour toi, mais j'ai peur de souffrir Liam, c'est pas l'excuse bidon, mais je porte ton enfant, j'ai peur qu'on se déçoive mutuellement, je suis une réelle dépressive qui souffre encore de son divorce mais toi si ton ex refait surface, n'as-tu pas peur que tes sentiments pour moi disparaissent et qu'ils soient pour elle ? Si je tombe réellement amoureuse de toi, je ne le supporterais pas, je commence à tomber amoureuse de toi, pour ta gentillesse, ton mauvais caractère, tes cheveux en bataille de l'autre matin. Ton père m'en a parlé vaguement, il m'a dit qu'elle t'avait beaucoup fait souffrir et qu'elle te restait encore. » je le regardais en baissant les yeux, je venais de lui dire mes craintes à propos de mes sentiments ou est passé mon agressivité quand on me touche ? Le bébé commence déjà à me changer mais c'est énorme.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Jeu 7 Juin - 0:04



Il était un peu plus de 17heures et j'était déjà à moitié saoul. Ouais, bravo Liam! Et voilà que je me mettait à déblatérer sur mes sentiments à Bonnie. Par moment, j'était vraiment TRÈS con. Je fixais Bonnie après lui avoir dis que j'était amoureux d'elle en attente d'une réponse. Je me doutait qu'elle serai négative, mais pourtant. J'eût une réaction... étrange. « J'ai des sentiments pour toi, mais j'ai peur de souffrir Liam, c'est pas l'excuse bidon, mais je porte ton enfant, j'ai peur qu'on se déçoive mutuellement, je suis une réelle dépressive qui souffre encore de son divorce mais toi si ton ex refait surface, n'as-tu pas peur que tes sentiments pour moi disparaissent et qu'ils soient pour elle ? Si je tombe réellement amoureuse de toi, je ne le supporterais pas, je commence à tomber amoureuse de toi, pour ta gentillesse, ton mauvais caractère, tes cheveux en bataille de l'autre matin. Ton père m'en a parlé vaguement, il m'a dit qu'elle t'avait beaucoup fait souffrir et qu'elle te restait encore. » Elle m'avais pourtant juste dis ça. Je devrais me contenter de ça, non? Elle m'avais dis qu'elle avais des sentiments pour moi. Alors de quoi je me plaignais? Mais non. Je la fixais droit dans les yeux avant de lui dire : « Mary et moi c'est fini pour commencer et ça fais déjà 2 ans, donc ouais j'ai souffert, mais ça remonte quand même.Et elle à disparut de la circulation quand elle m'a quitter. Et je peux t'aider à te sortir de tout ça, t'es au courant? J'suis pas con. Et je veux être là pour toi, alors si ça veux dire, te sortir de ta dépression etc, ben écoutes je réponds présent. Je ne veux que ton bonheur, Bonnie. » Voilà qui était dis. En plus d'être con, je mentait. Ou presque. C'est vrai que j'allais mieux depuis que Bonnie était entrer dans ma vie, mais... Mary restait Mary. C'était LA personne que j'aimais. Celle avec qui je comptait passer le reste de ma vie, celle avec qui je voulais fonder une famille. Mais la vie en avais décider autrement apparemment puisque elle m'avais mise avec Bonnie. Elles se ressemblait sur certains points, c'était assez marrant. Déjà niveau physique. Toutes les deux brunes à la peau bronzé. Et même niveau caractères. Toutes les deux étaient très... Bizarre. Elle pouvais nous pourrir littéralement et venir chercher un câlin après. Bon, je l'admet. J'avais toujours des restes de sentiments pour Mary. Mais elle restait tout de même mon premier amour et on ne pouvais pas m'en vouloir de penser toujours à elle par moment. Mais dans tout les cas aucuns risque que je retombe dans ses bras. Après m'avoir quitter sans réel raison diront nous, elle avais quitter la circulation. Plus aucune nouvelle, rien. Tout nos amis en commun avais pris sa défense en quelques sortes et ne m'adressais plus la parole. Donc, je ne savais même pas comment elle allais ou même si elle avais refais sa vie. Même si je me posais souvent la question, je m'en foutait puisque j'était à mon tour, prêt à tourner la page.
Je regardais Bonnie avec la furieuse envie de l'embrasser. Mais c'était mal venu. Alors je me contenta de la regarder durant de longues secondes. Je lui pris la main avant de déclarer doucement. « J'suis con. J'aurais pas dût réagir comme ça. Mary et moi c'est du passé. Là, je te parle du présent et de l'avenir. De notre présent et notre avenir. » C'était assez étrange comme sentiment. Je venais de perdre mon père et ça m'avais comme pousser à tout avouer à Bonnie. C'est vrai que durant les semaines où on ne s'était pas parler, elle m'avais atrocement manquer, mais je n'avais rien dis de peur de me faire rejeter mais aujourd'hui, je voulais qu'elle sache tout. Dans tout les cas, nous étions liés pour la vie maintenant, alors autant qu'elle sois au courant de mes sentiments dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Jeu 7 Juin - 8:18


17 heures et nous avions une conversation sur les sentiments, Liam disait qu'il était tombé amoureux de moi, je m'interrogeais. Je réfléchissais sur tout cela, je ne doutais pas trop de la sincérité de Liam, ce n'est pas ça le soucis, le soucis, c'est son ex, j'ai peur qu'un jour, elle vienne pourrir ma petite vie tranquille. J'ai peur qu'Erza le fasse aussi. Quoi que l'on en dise ça restera Erza, le bel apollon. Celui avec qui je voulais avoir des enfants, une maison, un chien, l'homme le plus gentille au monde mais aussi le pire des salauds m'ayant tromper avec ma petite sœur avec mon mariage, elle l'a fait pour m'ouvrir les yeux mais elle ne me l'a jamais dit et aussi avec Miley, ma meilleure ennemie puisque maintenant on est en voie de se réconcilier, j'ai compris ses intentions, mais ça remontait il y a longtemps, elle, elle n'a pas oublié, elle a travaillé sa rancoeur pendant des années. J'ai été incapable pendant des mois de ne penser à autre homme qu'à lui, depuis Liam c'est légèrement différent, il prend sa place dans mes pensées. Je sais que je pourrais oublier Erza, mais lui, pourras-t-il oublier son ex copine ? « Mary et moi c'est fini pour commencer et ça fais déjà 2 ans, donc ouais j'ai souffert, mais ça remonte quand même.Et elle à disparut de la circulation quand elle m'a quitter. Et je peux t'aider à te sortir de tout ça, t'es au courant? J'suis pas con. Et je veux être là pour toi, alors si ça veux dire, te sortir de ta dépression etc, ben écoutes je réponds présent. Je ne veux que ton bonheur, Bonnie. » je le regarde alors, je ne sais pas quoi dire, mes hormones prennent le dessus sur moi, des fois ce n'est pas Bonnie qui parle mais les hormones de Bonnie, assez charmante mais des fois, elles sont tranchantes. Elles font mal, mais ça sort tous seule. Je ne répondis rien, parce que je ne savais même pas quoi dire, j'étais un peu bizarre. Avant mon divorce, disons que j'étais un peu plus normale, je dis bien un peu plus. J'étais agréable, raisonnable, marrante, je n'avais pas un caractère à double tranchants. J'ai peur de l'avenir, c'est certain, j'ai peur aussi de me ramasser. Les relations amoureuses, c'est plus vraiment mon fort, moi qui croyait vraiment m'y connaître. Liam enchaîna ensuite « J'suis con. J'aurais pas dût réagir comme ça. Mary et moi c'est du passé. Là, je te parle du présent et de l'avenir. De notre présent et notre avenir. » je le regardais, sans trop quoi répondre, ça me touchait qu'il dise que c'était du passé, mais malgré tout, ses questions, j'avais besoin de lui poser. « Comment, je peux savoir qu'elle n'essaiera pas de te récupérer ? Comment je peux être savoir que tu ne tomberas pas dans son piège ? Je ne veux vraiment pas être possessive avec toi, parce que moi, j'ai pas encore des plaies qui se sont refermés, parce que mon ex-mari m'a trompé deux fois à ma connaissance : avec ma sœur et ma pire ennemi. J'avais un bonheur sans faille.. du moins c'est ce que je croyais. Alors aujourd'hui ne m'en veux pas si j'ai du mal à faire confiance, je doute pas de ta sincérité, mais sérieusement Liam, je suis flippé. Je viens juste de t'avouer que j'ai des sentiments, et ça c'est vrai, si tu sais me rassurer.. ça peut marcher. » Je viens de lui évoquer mon passé, chose pas trop évidente pour moi. Je lui fis un petit sourire, me rapprochant un peu plus de lui. Enfaites, je ne crois pas que ça aurait été si vite entre lui et moi, j'ai peur de me ramasser encore plus. Si ça ne colle pas ? On repartira comment ? En morceau ? Bref, je m'approche encore un peu plus, avant de coller ses lèvres contre les miennes, un baiser un peu timide mais c'était déjà ça.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Jeu 7 Juin - 15:56




« Comment, je peux savoir qu'elle n'essaiera pas de
te récupérer ? Comment je peux être savoir que tu ne tomberas pas dans
son piège ? Je ne veux vraiment pas être possessive avec toi, parce que
moi, j'ai pas encore des plaies qui se sont refermés, parce que mon
ex-mari m'a trompé deux fois à ma connaissance : avec ma sœur et ma pire
ennemi. J'avais un bonheur sans faille.. du moins c'est ce que je
croyais. Alors aujourd'hui ne m'en veux pas si j'ai du mal à faire
confiance, je doute pas de ta sincérité, mais sérieusement Liam, je suis
flippé. Je viens juste de t'avouer que j'ai des sentiments, et ça c'est
vrai, si tu sais me rassurer.. ça peut marcher.
» C'est vrai que les questions de Bonnie n'était pas idiote. Enfin sauf en ce qui concernait Mary. Comment pouvait elle vouloir me récupérer? Elle avais pris le large deux jours après notre rupture, elle avais couper contact et je ne savais même pas où elle pouvait être. Et puis, c'est elle qui m'avais quitter pas l'inverse. Alors il n'y avais aucun risque. Mais vraiment aucun. Malgré tout, je restait septique face à la réponse de la jeune femme. C'est vrai qu'elle avais un lourd passer. Son divorce, sa sœur qui couche avec son mari. Ouais. Mais je n'était pas lui. Je n'était pas Ezra, mais Liam. Alors pourquoi s’inquiétait-elle autant? Si on partait de ce principe moi aussi je pouvais lui dire que je craignais que son mari revienne etc. Mais non, j'avais confiance et même si je ne la connaissais pas super bien, je savais pertinemment que Bonnie n'était pas comme ça. Elle était encore perdue face à son divorce et c'était normal, mais moi, je voulais simplement l'aider. Mais Bonnie restera Bonnie quoi qu'il arrive et elle refusais mon aide. Encore et encore... Je ne savais plus trop quoi dire face à ça. "Je ne suis pas lui..." Non, déjà dis. "Je veux que ton bonheur." Non, trop idiot. Qu'est ce que je pouvais dire de plus? Elle voulais que je la rassure, mais comment? J'ai trouver. Je bût une grande gorgée de whisky pour me donner du courage. « Écoutes, Bonnie. Je sais pas quoi te dire de plus moi. Je veux simplement être avec toi. Je me suis séparer de Mary il y à deux ans maintenant et jusqu'à ce que je fasse ta rencontre, il m'arrivais encore de penser à elle je le reconnais. Mais depuis que je te connais tout à changer. C'est plus à elle que je pense à longueur de journée mais à toi. Je me demande comment tu vas, à quoi tu penses... C'est des trucs idiots je le sais, mais c'est plus fort que moi. C'est toujours la même histoire. Tu hantes mes pensées Bonnie. Et je voulais simplement être franc avec toi. Maintenant, c'est à toi qui reviens la décision. Mais une dernière chose, je ne suis pas Ezra, moi. Je ne coucherais jamais avec ta sœur, ni avec ta pire ennemie, ni même avec personne d'autre que toi. J'ai beaucoup de défaut, mais ma plus grande qualité je crois c'est la fidélité. » Je déposais un léger baiser sur les lèvres de la jeune femme. Tout était dis et je n'avais plus rien à ajouter désormais. Le choix était entre les mains de la jeune brune. Moi, j'avais dis ce que j'avais à dire. Qu'est ce qu'elle choisirais? J'en sais rien. Mais, en tout cas, ça m'a fais un bien fou de vider mon sac. Mon père serai vraiment fier de moi... Il était partit quelques heures avant et il me manquait déjà atrocement. Je n'avais pas eu le temps de lui dire ce que je ressentait pour Bonnie ou même de le remercier pour tout ce qu'il avais fais pour moi. Je n'avais eu le temps de rien. Et aussi, je me sentait coupable de ne pas être venu le voir plus souvent à l'hôpital. J'avais peur c'est vrai, mais j'aurais dût y aller, passer plus de temps avec lui avant qu'il ne sois trop tard. Parce que maintenant je me retrouve comme un con, à me dire que j'ai fais une merde pas possible. Mes yeux se posèrent sur le ventre encore tout plat de Bonnie. J’espérais terriblement que notre enfant ai les traits des Gallagher, qu'il ressemble un peu à son grand père aussi. Mais par dessus tout, je voulais qu'il ai le caractère de sa mère. Parce que même si parfois elle était chiante il fallais le dire, Bonnie était quelqu'un de magnifique. Et je ne comprenais même pas pourquoi cet Ezra avais jouer au con. Il ne se doutait pas de ce qu'il allais perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

the queen of the kingdom
the queen of the kingdom

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 187
▌SAY CHEESE : /
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 22/04/2011


YOU & ME:
MY RELATIONSHIPS::


● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Ven 8 Juin - 9:59



« Écoutes, Bonnie. Je sais pas quoi te dire de plus moi. Je veux simplement être avec toi. Je me suis séparer de Mary il y à deux ans maintenant et jusqu'à ce que je fasse ta rencontre, il m'arrivais encore de penser à elle je le reconnais. Mais depuis que je te connais tout à changer. C'est plus à elle que je pense à longueur de journée mais à toi. Je me demande comment tu vas, à quoi tu penses... C'est des trucs idiots je le sais, mais c'est plus fort que moi. C'est toujours la même histoire. Tu hantes mes pensées Bonnie. Et je voulais simplement être franc avec toi. Maintenant, c'est à toi qui reviens la décision. Mais une dernière chose, je ne suis pas Ezra, moi. Je ne coucherais jamais avec ta sœur, ni avec ta pire ennemie, ni même avec personne d'autre que toi. J'ai beaucoup de défaut, mais ma plus grande qualité je crois c'est la fidélité. » je le regardais, ne sachant pas quoi dire, j'étais trop méfiante et parfois ça me jouait des tours mais que voulez-vous ? Je ne peux pas changer, il me déposa ensuite un léger baiser sur les lèvres, c'est marrant comme ça avait le goût de « souvenir ». C'était a moi de décider ? A moi de décider, si oui ou non, on se met ensemble, c'est une lourde responsabilité. Je le regarde, légèrement perdue. Je me hâtais pour prendre une décision. Devais-je tenter le coup ou bien rester seule ? On ferait juste de la collocation. J'essayais d'écouter mon cœur mais ma raison parlait plus fort, me disant que si je sortais avec lui et qu'un jour ça se finissait, j'aurais un enfant et à nouveau le cœur brisé, qu'il ne faut pas tenter. Je crois que mon cœur me disait le contraire mais elle criait plus fort. Je n'écoute que moi, qu'il adviendra. De toute façon, on est lié par la vie avec cet enfant. J'étais déjà collée à lui, vu que j'avais déposé un baiser contre ses lèvres quelques minutes auparavant. Je posais ensuite mon front contre le sien. Je lui répondis alors « Je veux bien faire un essai. » avant de l'embrassait tendrement. Ma raison me criait dessus et mon corps a son contact commençait à ressentir de léger frisson. Y'a pas de doute, je suis au commencement de tomber amoureuse de Liam. On va devoir en plus apprendre à vivre ensemble, normalement les couples normaux vivent après quelques mois voir années, nous, on fait l'inverse. En même temps, je pense qu'on a tout fait à l'envers mais a vrai dire, ça ne me dérange pas. J'entrelaçais ses doigts avec les miens. Je souriais, le jour du décès de son père, on s'est mis ensemble, un peu glauque mais ça ne me dérange pas, on ne pouvait pas prévoir. Je me collais contre lui ensuite. C'est un renouveau pour moi, un joli renouveau. Je laissais les doutes de côtés, on verra ça plus tard, pour l'instant, laissez moi être heureuse. « On grille vraiment toutes les étapes, normalement, on aurait du avoir les rendez-vous, la séduction, et on se saurait mis ensemble et on aurait conçu un enfant, mais c'est pas grave, j'aime bien cette situation là. » je le regardais dans les yeux. Mes yeux pétillaient, c'était dingue.

_________________

.•°¤ Mags&tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome



avatar

Achètes toi un rang (a)
Achètes toi un rang (a)

Who rocks ?

▌NOMBRE DE MESSAGES : 158
▌HUMEUR (: : Faudrait que t'arrives à en parler au passé.Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça. Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée.Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas.
▌SAY CHEESE : ...
▌A NEW-YORK DEPUIS LE : 25/05/2012



● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   Dim 10 Juin - 19:24


« Je veux bien faire un essai. » J'avais l'impression que je lui demandais un emploi à cet instant précis comme si Bonnie était chef d'entreprise où je ne sais quoi. La situation était très étrange il fallais l'admettre, mais elle me plaisais tout de même. Comme un coup de foudre, une évidence ou appelé ça comme vous voulez. Le destin avais décider de nous réunir et il l'avais fais. C'est vrai que notre relation était assez étrange. Elle me haïssais, mais était enceinte de moi et venais d'accepté d'être comment on dis déjà... ah oui. Ma petite amie. Bonnie étrange? On peux dire ça comme ça effectivement. Je parcourais mon appartement des yeux. Appartement que je conaissais pourtant par coeur, mais allez savoir pourquoi, en cette fin d'après midi, j'avais l'impression de découvrir un nouvel endroit.
Devant le canapé où nous étions assis, enlacés, un meuble TV tout simple portant une lourde et grande télévision à écran plat entre ces deux meubles, une petite table en verre que mon pèer m'avais offert quand je m'était mis en appartement. Sur notre gauche, se dessinais la porte de ma chambre. Bref, j'avais comme envie de tout changer. Après tout dans quelques mois, nous serions 3. Je fixais Bonnie, heureux. enfin presque dirons nous. J'était totalement perdu dans mes sentiments. J'était heureux qu'elle accepte d'être avec moi mais en même temps terriblement déçu que mon père ne puisse pas voir à quel point elle me rendais heureux, et triste parce que mon père était partie quelques heures auparavant. Chamboulé, je me levais doucement en direction de la fausse cheminée. Sur le dessus était posé un tas de bibelots, assez laids on peux le dire. Dans le lot un seul se démarquais remarquablement. Un briquet, un zippo doré. C'était la seule et unique chose que j'avais de ma mère. Même des souvenirs je n'en avais pas. Je devais avoir quoi... 6 mois quand elle s'était donné la mort et par la même occasion à failli me tué? Mais je le gardais précieusement bien qu'il ne marche plus depuis des années. Je ne détestait pas ma mère, mais je ne pouvais pas dire que je la portait atrocement dans mon coeur non plus. Vous voyez, l'histoire de ma mère est bien la seule et unique chose que je ne parlerai jamais ou à personne. La seule personne au courant était Mary, mais là c'était différent. Et surtout ne pas en parler à Bonnie, elle flipperais encore plus et ce n'était pas le but recherché. Je voulais la rendre heureuse. C'est tout ce qui comptait à mes yeux à présent.
Suite à sa réponse, je ne savais plus quoi dire. Tout avait été dis et même si comme elle le disais on avais tout fais à l'envers, si ça marchais entre nous, c'est tout ce qui comptait non? Malgré tout nous allions être heureux ensemble j'en était persuadé à 300%. tout en la fixant droit dans les yeux je l'embrassais tendrement avant de l'attirer vers moi pour lui faire un gros câlin. L'un comme l'autres nous en avions besoin je crois. La journée avait été dur en annonce. La grossesse de bonnie le décès de mon père et me voilà casé. si on m'avais dis ça ce matin, je crois que jamais je n'aurais cru que ce sois possible. Mais ce qui était fais était fais. Et c'était pas plus mal,non? « Je suis bien là...» Lui dis-je doucement dans l'oreille avant dans l'embrasser dans le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Welcome

Contenu sponsorisé




Who rocks ?




● ● ● ● ● ● ● ● ● ●


MessageSujet: Re: Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est ce que j'ai encore fais? [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Ville :: ♔ Starbuck Coffee-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Séries télé